Le Genou de Claire
14ème cérémonie de remise des prix SNCF du Polar ( à l’Institut du Monde Arabe) – Les écrans de Claire
Menu Fermer

14ème cérémonie de remise des prix SNCF du Polar ( à l’Institut du Monde Arabe)

Soirée délicieusement « polarisée » pour cette 14ème cérémonie de remise des prix SNCF du polar qui s’est déroulée le 27 mai à l’Institut du Monde Arabe.

 

Cela a commencé par la visite commentée de la géniale exposition consacrée à l’Orient Express ( à voir jusqu’au 31 août 2014 ).


Ce fut un moment privilégié de monter dans ce train mythique, parfois « meetic « , à en croire quelques anecdotes coquines.
Allusion, entre autres, à la voiture -lit n°3893 où James Bond proposa à Tatiana deux jours de lune de miel dans  » Bons baisers de Russie « .
Sans oublier l’alcôve de la troublante Mata Hari…et le décor ayant inspiré le « One Two Two »…

Un décor fabuleux où bois précieux se mêlent à des gravures en argent.
« Objets inanimés, avez vous donc une âme /Qui s’attache à notre âme et la force d’aimer … ? » Lamartine ne se serait plus posé cette question s’il était monté à bord !
La mise en scène d’objets authentiques rend cette exposition très vivante !
Quel plaisir de découvrir chapeaux cloche ou melon savamment oubliés sur les sièges confortables, l’uniforme de Robert Baden Powell, une multitude de détails…


« Ici , tout est luxe , volupté et calme » … jusqu’à la dernière voiture où est reconstitué le fameux crime, sorti de l’imagination d’Agatha Christie qui était une habituée de l’Orient Express…


Puis l’expo a continué à l’intérieur de l’IMA , riche en vidéos et objets raffinés, tels que des malles sophistiquées et un merveilleux train électrique (à faire rêver les cheminots collectionneurs).
Après une pause au Café Turc où « Le Khalife » servait de succulentes spécialités libanaises, place à la cérémonie de remise des prix, animée par Jean Pierre Dionnet et Frédéric Ferrer, en présence de Jack Lang.

 

Il est à noter que les œuvres primées ont été sélectionnées par 25000 électeurs.

 

Trois romans étaient en compétition :

DES NOEUDS D’ACIER de Sandrine Colette ( Éditions Denoel )
NE SOUS LES COUPS de Martyn Waites (Rivages )
YERULDELGGER de Ian Manook (Albin Michel) . C’est ce roman, qui se déroule en Mongolie  ,qui a remporté le trophée.

A noter la participation remarquable de David Myriam qui a reproduit, en direct sur la scène, à l’aide de ses doigts ensablés très agiles, la couverture de ces trois polars.

 

Cinq albums étaient en compétition :

BRIGITTE ET LA PERLE CACHEE de AIsha Franz ( çà et là )
BRUNE PLATINE de Lisa Mandel § Marion Mousse (Casterman )
J’AURAI TA PEAU, DOMINIQUE A de Arnaud Le Gouefflec § Olivier Balez ( Glénat )
LARTIGUES et PREVERT de Benjamin Adam ( La pastèque )
MON AMI DAHMER de Derf Backderfe ( çà et là ). Le prix a été accordé à cette bande dessinée inspirée d’une histoire vraie et racontant la jeunesse de Dahmer, tueur en série.

 

Sept courts métrages étaient en compétition :

LA FEMME QUI FLOTTAIT de Thibault Lang – Willar
LOOT de Greg rom
HIOB de Marco Gadge
AB de Daniel Klein
LA BALLE DE TROP de Sébastien Chaplain
BAD TOYS II de Daniel Vrunet et Nicolas Douste
PENNY DREADFUL de Shane Atkinson ( Rob Cristiano ). Ce court a remporté le prix Polar SNCF.
Ce film de 18 mn a été projeté à la fin de la cérémonie et semble avoir remporté l’unanimité du public.
Cette fiction américaine est remarquable par son humour, son suspense et le jeu de la petite « Penny » d’une apparence très sage dans son uniforme d’écolière mais très malicieuse et fort redoutable ! C’est un polar très réussi conjuguant fortes tensions et surprises croustillantes. On rit beaucoup… Il faut rester jusqu’à la fin du générique pour apprécier la dernière prestation de « Penny », à la fois adorable et terrifiante. Une vision de l’enfance qui sort des sentiers battus …

 

-> Visionner la bande annonce de Penny Dreadful

 

*** Quelques photos de la soirée sont là :

 

Merci encore à la SNCF et à l’IMA pour cette soirée brillante et originale qui s’est terminée par une vue fantastique sur Paris de la terrasse du 9ème étage de l’IMA .

 

Pour en savoir plus :
Toutes les photos sont copyright Claire Fayau 2014, sauf mention contraire.

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :