Menu Fermer

[Programme films animation] Inséparables

affiche inseparables

Après Le Chameau et le meunier, je découvre le nouveau programme concocté par Les Films du Whippet: Inséparables.
L’occasion de retrouver  Natalia Malykhina (Wolfy le petit loup gris) : la réalisatrice nous présente « Ursa »,l’histoire d’un ourson polaire. 
C’est l’occasion également de présenter deux courts français. Le premier :  » Même quand nous dormons » adapté de Paul Eluard est porté par les voix de deux grands acteurs français : Isabelle Carré et Denis Podalydès.
Le second, « Pas à Pas » est un film réalisé collectivement. On pourra voir également le film « Mon enfant « de la réalisatrice coréenne du Sud, Kim Hyunjoo.

Les Inséparables est un programme d’animation qui vise » à resserrer les liens » (principalement parents /enfants) entre à travers quatre histoires.
Réalisé par une équipe principalement féminine, ce programme de 35 minutes est destiné aux enfants à partir de 4 ans.
Chacune des histoires présente des personnages attachants qui cherchent à être réunis avec leur être aimé, créant ainsi une ode à l’amour inconditionnel. Inséparables sortira au cinéma le 18 janvier en France et voici mon avis.


Avis sur les 4 courts d’animation « Les Inséparables »

Même quand nous dormons de Camille Monnier 3 minutes – France – Dessin animé Avec les voix de Isabelle CARRÉ et Denis PODALYDÈS

Même quand nous dormons de Camille Monnier



C’est l’histoire touchante et toute simple d’une vieille dame et de son chat.
On assiste au quotidien des deux compagnons. La dame s’endort et entend le texte de Paul Eluard, « Même quand nous dormons ». Elle se réveille et son chat n’est plus là… (Spoiler_Heureusement le chat revient, il n’était pas loin ! )
Les voix célèbres d’Isabelle Carré et Denis Podalydès déclament certes un texte court mais magnifique… « Même quand nous dormons », nous aimons …
Je n’ai pas tellement apprécié le style du dessin , c’est mon seul bémol, car la réalisation est très bonne.

NB: Ce dessin animé fait partie de la collection « EN SORTANT DE L’ÉCOLE »

ne petite botte a perdu sa mère, son père et... sa paire. Pour les retrouver, elle affronte la nuit noire et ses dangers, accompagné d’un nouvel ami pas vraiment désintéressé.
Pas à pas de Théodore Janvier, Anabelle David, Emma Gach, Fanny Paoli, Claire Robert et Julie Valentin France – 7’29 » – Images de synthèse

Pas à pas de Théodore Janvier, Anabelle David, Emma Gach, Fanny Paoli, Claire Robert et Julie Valentin

Cette histoire inspirante en images de synthèse pour raconter l’histoire d’une ..botte d’enfant ! Isolée de sa jumelle, la petite botte va découvrir l’amitié avec une petite souris puis retrouver sa famille de botte. La petite souris, elle, deviendra amie avec un escargot …. Une fin donc heureuse pour nos héroïnes.
Ce film sans paroles n’a rien à envier à un court métrage Pixar , c’est dire sa qualité !

Mon enfant de Kim Hyunjoo 
 10min30 - Corée du sud - Dessin animé
Mon enfant de Kim Hyunjoo 10min30 – Corée du sud – Dessin animé

Mon enfant de Kim Hyunjoo

C’est une histoire émouvante, pleine de délicatesse et d’un peu de tristesse.
En effet, il y est question de deuil – la maman lapin est souffrante- et de différence : le petit lapin est autiste. Le personnage du lapereau est inspiré par le jeune fils de la créatrice de ce film d’animation…
Le graphisme est adorable, entre » Pierre Lapin » et Miyazaki.
La musique et les effets sonores sont bien choisis – il s’agit d’un film muet.
J’ai été très émue par ce court métrage, on a vraiment le coeur qui se serre …
Le générique chanté en coréen est une véritable déclaration d’amour d’une mère à son fils…
Difficile de garder les yeux secs quand on lit les sous -titres.
Les plus jeunes enfants eux ne comprendront peut-être pas tout, notamment la symbolique de l’oiseau bleu.
Toutefois je pense qu’ils apprécieront cette histoire, les dessins aux couleurs pastels sont tellement jolis, et les animaux tellement mignons !

Ursa de Natalia Malykhina 
 10min20 - Norvège - Animation 2D
Ursa de Natalia Malykhina 10min20 – Norvège – Animation 2D

Ursa de Natalia Malykhina

C’est une histoire magnifique qui se déroule dans le grand Nord.

L’histoire commence par une description de la vie des ours polaires ( les dangers et conditions difficiles des pays nordiques L’ourson va- t -il retrouver sa mère ? Des animaux vont l’aider … Et cela finit en pur onirisme avec référence aux constellations de la Grande et de la Petite ourse. Le film aborde également les problèmes environnementaux (réchauffement climatique et fonte des neiges…) Une réussite totale.
Contrairement au précédent film de la réalisatrice, Wolfy, il n’y a pas de paroles dans cette histoire mais tout est limpide. La chanson est très originale et agréable à écouter. Il s’agit d’un chant Sami. Les adultes apprécieront les symboles cachés dans ce film d’animation 2 D.
Si vous avez aimé, vous pouvez bien sûr découvrir Wolfy. Et dans le même univers « nordique », Le Chant de la mer de Tom Moore et  Au pays de l’aurore boréale de Caroline Attia.

***

En résumé, Les Inséparables est un programme d’animation qui offre une expérience émouvante et inspirante pour les enfants et les adultes. Les histoires sont touchantes et les personnages sont attachants.
Je recommande ce programme pour les enfants à partir de 4 ans.

Résumé du programme Inséparables:


Qu’est-ce qui réunit un ourson qui recherche sa mère, une lapine qui accompagne son petit dans ses premiers pas, une botte qui court derrière sa paire ou un chaton toujours dans les pas de sa maîtresse : l’attachement à l’être aimé. Quatre courts dans un programme pour les tout-petits qui forment une ode à l’amour inconditionnel.

in DP

Au cinéma le 18 janvier 2023

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please accept [renew_consent]%cookie_types[/renew_consent] cookies to watch this video.
%d blogueurs aiment cette page :