Le Genou de Claire
Ave, César ! (Hail Caesar) des frères Coen – Les écrans de Claire
Menu Fermer

Ave, César ! (Hail Caesar) des frères Coen

Ave, César ! (Hail, Caesar!) a fait l’ouverture du 66e Festival de Berlin le .
Que vaut la dernière comédie de Joël et Ethan Coen ? Il s’agit d’un avis express et un peu tardif car le film est sorti depuis mercredi 17 février.

Synopsis

À Hollywood, dans les années 1950. Eddie Mannix est un fixeur : les studios de cinéma l’engagent pour régler les problèmes des stars. Les studios hollywoodiens font appel à lui pour retrouver l’acteur Baird Whitlock kidnappé par des truands.

(via Wikipédia)

Verdict Ave, César !

Pouce baissé :

  •  De grosses baisses de rythme ! C’est le gros défaut du film, un défaut qui peut être rédhibitoire pour ce qu’on nous présente comme une comédie (voir la bande annonce).
  • Parfois bavard, on s’ennuie car l’action piétine…
  • On dirait que les frères Coen ne savaient pas trop où aller par moments.

Pouce levé :

  • Film de dialogues plutôt bien écrits avec quelques sketches savoureux.
  • Super photographie.
  • Les » films dans les films » sont réussis.
  • Une belle reconstitution ! L’hommage à l’âge d’or à Hollywood pointe sous la satire, c’est une véritable déclaration d’amour au cinéma ;
  • De nombreuses références à des chefs d’œuvre du cinéma nous enchantent.
  • Les travers de Hollywood sont gentiment moqués. Sans trop dévoiler l’intrigue, on y parle aussi de communisme chez les artistes, et on pense aussi aux fantômes du maccarthysme.
  • Le casting est top. Attention, certaines têtes d’affiche ne font que passer, comme Jonah Hill.

Vous l’aurez compris, je suis ressortie de ma séance avec un avis mitigé. J’ai trouvé cela beau, et j’ai bien ri ou souri par moments.
Pourquoi ne pas avoir fait un film à sketches ?
Car la construction du film souffre d’un certain déséquilibre.
Quitte à avoir des séquences moins réussies, autant en faire des sketches, ça passe plus vite et mieux à mon avis.
Le fil conducteur et le personnage principal (Eddie Mannix)  disparaissent parfois totalement de notre esprit.
Ceci dit, à la fin du film, le puzzle s’assemble…  les énigmes se résolvent-ainsi que la crise spirituelle de notre héros, Mr Mannix – , par hasard plutôt ou par « l’opération du Saint Esprit ».
Une jolie pirouette pour une fin enjouée.

Ave, César!

Date de sortie : 17 février 2016 (1h 40min)
De Joel Coen, Ethan Coen
Avec Josh Brolin, George Clooney, Alden Ehrenreich, Scarlett Johansson, Tilda Swinton, Frances McDormand

Illustrations (C) Universal Pictures International France

4 Comments

  1. Lili Galipette

    Les mastodontes perdent le fil en ce moment, semble-t-il… Les frères Coen, Tarantino… Des films qu’on voudrait aimer, mais qui n’emballent pas tout à fait.
    Je verrai quand Ave Cesar parce que bon, Clooney et Cie, ça ne se refuse pas !

  2. MissG

    Avec les frères Coen soit j’aime, soit je n’aime pas, et typiquement j’ai du mal à accrocher à leurs comédies satiriques (« Burn after Reading » m’a laissée de marbre).
    Comme cet « Ave, César » me semble appartenir à cette catégorie, je passe mon tour ! (et ton avis me conforte).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :