Le Genou de Claire
[Avis] AU COEUR DE L’OCÉAN de Ron Howard – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] AU COEUR DE L’OCÉAN de Ron Howard

Après le très réussi « Rush« , Ron Howard revient sur les origines de Moby Dick, récit mythique signé par Herman Melville. Alors, êtes-vous prêts à vous embarquer avec Chris Hemsworth à la chasse au cachalot ?

au_coeur_de_l_ocean_affiche-WB
© 2015 Warner Bros. Entertainment Inc.

 

Synopsis

« À l’hiver 1820, le baleinier Essex, originaire de Nouvelle-Angleterre, est attaqué par une créature redoutable : une baleine aux dimensions hors normes et à la volonté de fer qui semble animée par une terrible soif de vengeance. Cette catastrophe maritime inspirera « Moby Dick » d’Herman Melville. Mais cet ouvrage n’a pas relaté l’intégralité des événements. Heart of the sea s’attache aux conséquences épouvantables de ce désastre, alors que les survivants de l’équipage sont acculés dans les cordes et contraints de commettre l’impensable pour rester en vie. »

HOTS extrait
© 2015 Warner Bros. Entertainment Inc.

 Avis :

« Au Coeur de l’Océan » est d’un réalisme à couper le souffle. C’est à la fois un film d’aventures nautiques avec un souffle épique et un survival– et plus précisément un film de survie après un naufrage… Les décors sont magnifiques, la reconstitution de la vie sur terre et sur mer au XIXe siècle est parfaite.

Quant aux scènes de naufrage et aux rencontres avec le fameux cachalot blanc, elles sont vraiment impressionnantes. J’ai pensé à deux films qui m’ont beaucoup plu : « L’Odyssée de Pi « et « All is Lost » pour la partie naufrage… Mais « L’Odyssée de Pi »  possède un côté onirique, et « All is Lost  » était réalisé de façon quasi-expérimentale (un acteur, aucune parole…). Howard a une façon plus classique de filmer, et vise l’efficacité, l’émotion et le spectaculaire. Il s’autorise tout de même quelques plans assez stylisés -en plongée par exemple, mais aussi des gros plans etc.

HOTS 2 extrait
© 2015 Warner Bros. Entertainment Inc.

On peut voir quelques similitudes avec « Master et Commander », notamment pour la représentation de l’organisation sociale des marins. Je ne suis pas experte en navigation, mais j’ai l’impression que Ron Howard a cherché à être le plus exact possible dans sa reconstitution du baleinier, et sa description du travail des marins, du capitaine au mousse. La hiérarchie et les tensions qui en résultent, ainsi que les horribles choix que doivent faire les rescapés sont bien montrés – mais sans trop en faire dans le pathos.

au coeur del'ocean
© 2015 Warner Bros. Entertainment Inc.

« Au Coeur de l’Océan » est soutenu par une interprétation de bonne qualité. Ben Whishaw (dans le rôle de l’auteur de Moby Dick, Herman Melville) et Brendan Gleeson arrivent à nous intéresser et nous émouvoir alors que techniquement ils ne font que se raconter une histoire en buvant des coups !

C’est la seconde collaboration de Chris Hemsworth avec Ron Howard après « Rush ». Et force est de constater que le réalisateur sait tirer le meilleur de cet acteur… Hemsworth nous prouve qu’il peut jouer autre chose que les dieux nordiques.  Il est très bon dans le rôle du héros – un vrai de vrai. L’acteur a subi une transformation physique importante pour jouer les naufragés, et je l’ai trouvé très crédible dans ce rôle  de marin mal né qui cherche à s’élever dans la société. Comme dans Rush, il y a une histoire de rivalité. Cette fois le personnage de Chris Hemsworth s’oppose à celui du capitaine, joué par Benjamin Walker.au coeur de l'ocean extrait

Et puis il y a des gueules de cinéma comme Cillian Murphy, et les moins connus Joseph Mawle qu’on a pu voir dans Kill your friends) ou les jeunes Tom Holland et Frank Dillane  (Voldemort ado dans Harry Potter !) qui ont tous des seconds rôles marquants.
Précisons que les maquilleurs ont fait un excellent travail, les acteurs apparaissent tous amaigris, déshydratés et blessés. On est loin des « Pirates des Caraïbes », des films de flibustiers , ou de « Cyclone à la Jamaïque ».  Le maître mot est bien réalisme… Le « Big Fish », ce cachalot blanc albinos nous paraît également bien réel.

HOTS 3

Au final, je suis sortie un peu sonnée devant les souffrances des personnages. J’ai bien aimé voir la genèse de Moby Dick ( la réflexion sur la création d’une œuvre littéraire,  où commence la fiction, où est la part de vérité). A noter que le film met en images le texte « Au Coeur de l’Océan » (In the Heart of the Sea) signé par Nathaniel Philbrick.
La reconstitution du XIX ème siècle aux USA, et l’ouverture sur le futur avec l’arrivée du pétrole sont également bien traitées. Ron Howard  livre un film spectaculaire nous contant une terrible catastrophe maritime.

 

au_coeur_de_l_ocean_affiche-WB

AU CŒUR DE L’OCEAN (In the Heart of the Sea)

Sortie: 9 décembre 2015

Durée: 2h

Un film: Ron Howard

Avec: Chris Hemsworth, Cillian Murphy, Ben Wishaw, Brendan Gleeson…

– Bande Annonce officielle :

 

 

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :