[Avis] AU FIL D’ARIANE de Robert Guédiguian

Découvrez l’avis  du blog sur AU FIL D’ARIANE de Robert Guédiguian
Un bien joli titre « mythologique », par l’auteur des « Neiges du Kilimanjaro ».
Il s’agit d’une séance de rattrapage, le film étant sorti le 18 juin dernier.
 
image008
 
AVIS

Adepte de l’univers politico -réaliste de Guédiguian , j’ai été surprise par la touche fantastique qui s’affiche dès le générique emprunté au numérique.
Il est difficile de classer cette fiction qui oscille entre le drame, la comédie et le film fantastique.
Il est certain , en tout cas , qu’un esprit fantaisiste habite l’aventure de cette femme qui se croit abandonnée , le jour de son 50ème anniversaire. Pour trouver son personnage , Ariane Ascaride ( qui, à mon humble avis, est nantie d’ un des regards les plus expressifs du cinéma français ) a avoué dans une interview à Studio Ciné Live qu’elle commençait par trouver les chaussures … Là, elle ne s’est pas trompée car la paire qu’elle a choisie est complètement décalée et inadaptée à l’errance de cette femme. Des hauts talons pour marcher dans le sable, ce n’est pas idéal ! Habituée aux rôles de femmes fortes, Ariane Ascaride semble se glisser avec volupté dans la peau d’une rêveuse parfois trop gentille qui veut aider tous les êtres en détresse … L’apparition d’une tortue confidente, avec la voix remarquable de la talentueuse Judith Magre , m’a produit le même effet que l’apparition de la girafe romaine dans La Grande Bellezza !
D’ailleurs une scène de théâtre en plein air concernant une dispute entre une comédienne ( la délicieuse Anaïs Demoustier) et son compagnon de metteur en scène (Jean Pierre Darroussin, fidèle à lui- même ) m’a rappelé l’univers loufoque du cinéaste italien Paolo Sorrentino.
Cependant, les comparaisons avec « La Grande Bellezza » s’arrêtent là car on ne retrouve pas la poésie et la beauté visuelle de ce grand film.
Mais on retrouve avec plaisir les valeurs » guédiguiennes « qui font souvent défaut dans le cinéma actuel – à savoir  la fraternité , la solidarité, la générosité et le respect de l’autre . Cette peur de l’abandon et de la solitude d’Ariane ne m’a pas laissée indifférente =.
Je suis sensible à la fidélité du cinéaste qui réalise ici, avec les « yeux de l’amour » son 17ème film avec sa compagne et qui garde les mêmes collaborateurs depuis 34 ans.
Pour moi, cette histoire est un cocktail de joie et de mélancolie à déguster avec modération , un hommage à Marseille , à l’amitié et à la chaleur d’une solide famille de cinéma (dans laquelle il faut compter sa muse Ariane Ascaride,  Jean-Pierre Darroussin , Gérard Meylan et Jacques Boudet, tous fidèles au rendez -vous.)

 

AU FIL D’ARIANE

un film de Robert Guédiguian

Avec Ariane Ascaride, Jacques Boudet,

Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan

SORTIE LE 18 JUIN

Durée : 1h40 – Image 1 :1,85 – Son Dolby Digital

Diaphana Distribution

 Synopsis

« C’est le jour de son anniversaire et Ariane est plus seule que jamais dans sa jolie maison. Les bougies sont allumées sur le gâteau. Mais les invités se sont excusés… Ils ne viendront pas. Alors elle prend sa jolie voiture et quitte sa jolie banlieue pour se perdre dans la grande ville… »

 

 

DECOUVREZ LA BANDE-ANNONCE

 

2 commentaires sur “[Avis] AU FIL D’ARIANE de Robert Guédiguian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.