Le Genou de Claire
[Avis] AVANT L’AUBE (Vidyum Mun) de Balaji K. Kumar – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] AVANT L’AUBE (Vidyum Mun) de Balaji K. Kumar

Michèle et Jacques ont assisté à l’avant-première du film indien « Avant l’aube « de Balaji K Kumar.
(A ne pas confondre avec « Avant l’aube  » de Raphael Jacoulot sorti en 2011 – dont le seul point commun était d’être un thriller). Sa sortie dans les salles françaises est prévue le 30 avril 2014.
Voici ce qu’en a pensé Michèle. Une personne d’origine indienne (le film est sorti en 2013 dans les salles de cinéma du sous-continent) m’a confié que le thème lui semblait très réaliste.
Voici donc le synopsis :

 » Une nuit, une femme et une enfant s’enfuient, pourchassées par quatre hommes, prêts à tout pour les retrouver. Qui sont ces hommes ? Quel est le secret liant tous ces personnages ? »

affiche avant laube

AVIS SUR AVANT L’AUBE (Vidyum Mun)

Balaji K. Kumar aurait pu choisir le mode du mélo « préparez vos mouchoirs  » pour dénoncer les réseaux de prostitution et de pédophilie en Inde. Ce jeune réalisateur affable et séduisant a préféré le style d’un thriller réaliste et anxiogène avec des acteurs très convaincants.

Ce cinéaste, avec cette première incursion dans le cinéma tamoul a réalisé ici un film universel , intemporel et sans concession mettant en scène des personnages complexes mûs par l’argent .
La mort, l’innocence et la culpabilité qui, pour Chabrol , constituaient l’essence du polar sont bien présents dans cette fiction.
L’ensemble est sombre et terrifiant. Curieusement , ce n’est pas l’émotion qui nous submerge car notre attention est captivée par le rythme trépidant et le suspense lié à cette course poursuite désespérée.
La seule image de fraîcheur est incarnée par la petite Malavika Manikuttan qui est très investie dans le rôle de Nandhini, dont l’enfance a été sacrifiée mais qui fait preuve d’une spontanéité et d’une maturité remarquables.
Malgré son jeune âge, Malavika a déjà obtenu le trophée de l’émission TV « Mammootty – The Best Actor « .
Tous les acteurs sont épatants.
La belle Pooja Umashanker est une actrice très connue du cinéma tamoul, malayali et sri-lankais.
Elle a la trempe d’une tragédienne dans le rôle de cette prostituée dont la vie va être bousculée par la rencontre avec la petite Nandhini. Vinoth Kishan qui ressemble un peu à Manu Payet – mais en moins drôle – joue un personnage très énigmatique et déterminant, dans la peau d’un fils meurtri par l’attitude de son père.
Vous l’avez compris , cette histoire est bien éloignée des Bollywood …
Pas de groupes de danseurs, seulement quelques chansons romantiques.
Ce qui m’a frappée, c’est la façon de filmer de Balaji K.Kumar.
La caméra balaye les moindres détails,par exemple de la machinerie d’un train qui démarre ou d’une voiture.La violence est plus suggérée que montrée.

Balaji K Kumar
Balaji K. Kumar, Paris, le 22 avril 2014 © Les écrans de Claire/legenoudeclaire.com

Lors du débat qui a suivi la projection, Balaji,qui s’était déplacé de Los Angeles où il a suivi avec brio des études de cinéma et où il réside, a précisé que Milos Forman était un de ses inspirateurs alors qu’un spectateur lui avait suggéré une certaine ressemblance avec Tarantino.
Ce film peut paraître dur, choquant, mais son intérêt réside dans la gravité du thème, peu abordé au cinéma .Et puis on assiste à une forme de rédemption plutôt salutaire même si la forme utilisée est toujours la violence.

***

AVANT L’AUBE (Vidyum Munn ou Vidyum Mun)
Un film de Balaji K. Kumar

Sortie le 30 avril 2014

Avec Pooja Umashanker, Vinoth Kishan, R.Amerendran, John Vijay
Musique de Girish Gopalakrishnan – Chansons par Susheela Raman
Durée : 2h08
En tamoul – sous-titré français
Inde – 2013

Distribué en France par NIGHT ED FILMS
http://www.facebook.com/pages/Cinéma-Indien-en-France

 

The Dirty PictureThe LunchboxParadesi / l’esclave

A lire également :

 

 

Enhanced by Zemanta

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :