[Avis] BABY BALLOON de Stefan Liberski

 

J’ai découvert le film belge  « BABY BALLOON » de Stefan Liberski grâce à une avant -première organisée par le Festival Paris cinéma 2014, en  présence du réalisateur Stefan Liberski (Le Snuls) et de la comédienne Ambre Grouwels. Leur interview a révélé leur personnalités, et nous avons passé un agréable moment à les écouter ( notamment Ambre qui a changé « L’amour est un oiseau rebelle »  de Bizet a cappella.) Certains spectateurs avaient la bande originale du film assorti d’un ballon et ont demandé à la demoiselle une dédicace du CD ! (Je n’ai eu que le ballon et c’est déjà bien ; une belle idée ! )2014-07-12 19.24.23

Retournons à nos moutons, voici le synopsis :

 

« Bici a 18 ans et vit à Liège, en Belgique. Ronde et talentueuse, elle chante dans un groupe de rock dont le guitariste, Vince, est son ami d’enfance. Bici en est secrètement amoureuse depuis toujours. Quand Anita débarque dans la vie du groupe et dans celle de Vince, Bici tente de déloger l’intruse. De toutes ses forces. »

© Pyramide Distribution

Mon avis :

Bien sympathique ce film  … Décidément le 30 juillet nous propose de bons films. Les thèmes de « BABY BALLOON « rappellent ceux de « Hasta Manana » et « New York  Melody » ( qui sortent au cinéma le 30 juillet également!) à savoir l’adolescence, et la passion salvatrice pour la musique.

La BO est pêchue entre rock qui tâche et balades romantiques. Les comédiens assurent :  il y a d’ailleurs Philippe Rebbot (« Mariage à Mendoza », « Nous avons failli être amies », « Tristesse Club ».)

Le film révèle une formidable interprète : Ambre Grouwels.  Interprète dans deux sens du terme : c’est une actrice naturelle  et émouvante mais c’est également une chanteuse compositrice (son premier métier : chanteuse lyrique). Le scénario n’est pas forcément original, mais c’est un feel good movie de l’été, même si le contexte social n’est pas rose : Bici vit dans la zone de Liège avec une mère dépressive -ménagère de moisn de  50 ans acheteuse compulsive , et une grand-mère aphone, et alitée car très malade. Son père toréador est décédé. Elle est amoureuse sans grand espoir de son ami d’enfance…

Malmenée par la vie, Bici garde pourtant son enthousiasme. Son énergie prend le dessus sur les épreuves de la vie.Et c’est beau à voir.
J’ai trouvé  que « Baby Balloon »était sincère et assez réaliste : il possède  un ton (ou des tons ?) assez particulier. J’ai un peu moins apprécié la fin du film où  tout s’accélère d’un seul coup… (il y a également une ellipse, ce qui est un peu dommage).

Mais le film remplit sa mission de divertissement à 100 % et nous aura fait découvrir une héroïne pas comme les autres ( ainsi que son interprète « bigger than life », que l’on peut effectivement comparer à  Beth Ditto – non pas pour les kilos en trop, mais pour la voix, et leur présence sur scène !)

On ressort de « Baby Balloon » gonflé à bloc, de la musique plein la tête et le sourire aux lèvres.
Notez la date du 30 juillet dans vos agendas.

 Baby Balloon Bande-annonce VF


Baby Balloon

Date de sortie 30 juillet 2014 (1h24min)
Réalisé par Stefan Liberski
Avec Ambre Grouwels, César Domboy, Pauline Parigot, Philippe Rebbot

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.