Le Genou de Claire
[Avis] Bad moms avec Mila Kunis – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] Bad moms avec Mila Kunis

Que vous soyez une maman qui travaille, mère au foyer, papa, homme sans enfant ou femme nullipare, le film BAD MOMS devrait vous interpeller et vous amuser.

BAD MOMS sort le 03/08 et voici le synopsis :


Amy Mitchell a tout pour être heureuse : un bon mariage, de beaux enfants et une carrière professionnelle en plein essor. Cependant, elle se met beaucoup de pression pour être parfaite. Au bord de la crise de nerf, elle rencontre deux autres mères, aussi épuisées qu’elle et soumises au stress des règles imposées par Gwendoline, la présidente des parents d’élèves. Ces trois mamans vont se lancer dans une folle virée pour oublier leurs responsabilités de mères de famille. Cela n’est cependant pas du goût du clan de Gwendoline et de ses mères parfaites…

AVIS

BAD MOMS (c) Metropolitan films

– « J’en ai assez d’essayer d’être la mère parfaite. « 

Dans BAD  MOMS,  Mila Kunis, alias Amy, vit le quotidien de la chanson de Jean-Jacques Goldman : « Elle a fait un bébé toute seule ».
Qu’elle vive avec son mari -ou non- ne change rien à la donne : Amy court toute la journée entre son travail, ses enfants et leurs activités extra-scolaires. Et oui, cette working mom ne prend même pas de babysitter pour ses pré-ados et ne se fait pas aider par son époux.
Poussée à bout, Amy lâche prise, entourée par ses deux amies aux caractères totalement opposés …

Kristen Bell incarne la jeune mère de famille surbookée et trop gentille ;  elle va « péter un plomb », je vous rassure, pour notre plus grand plaisir !

Kathryn Hahn incarne une maman solo obsédée par le sexe, imperméable au qu’en dira – t-on, qui se désintéresse totalement de son fils, du moins en apparence.

Les trois amies vont se heurter au clan des mères parfaites menées par la terrible et maniaque Gwendoline (Christina Applegate… parfaite !).

Amy décide de profiter de la vie, de vivre à plus de 30 ans ses 20 ans, en acceptant de mettre de côté son perfectionnisme et d’être une « mère indigne ».

Le message du film, si tant est qu’il en ait un, est qu’une femme heureuse, épanouie, est une bonne mère. Pas révolutionnaire, et pourtant, combien de mère de famille culpabilisent -elle lorsqu’elles cherchent à être elles-mêmes ? Combien s’ interdisent les petits et grands plaisirs de la vie pour élever leur progéniture?

BAD MOMS est amusant et déculpabilisant pour les mamans et les femmes de manière générale.Il y a aussi une petite réflexion en passant sur l’éducation. Amy se rend compte au fur et à mesure que ce qui compte, ce ne sont pas les performances de ses enfants à l’école…

La fille d’Amy, Jane, a beau n’avoir que 12 ans, elle subit une énorme pression, ou plutôt se stresse toute seule.

Et si elle n’intégrait pas l’équipe de foot de l’école ? Et si elle restait sur le banc de touche ? Et si elle manquait un cours de mandarin ? Et si son dossier scolaire n’était pas assez bon pour que dans 10 ans elle intègre une bonne université ? (Alors que son jeune frère semble beaucoup plus « cool » et assisté par sa mère.)

A noter que la jeune Oona Laurence qui interprète cette petite Jane à la limite de la névrose, est à mon avis une actrice assez douée, ou du moins à suivre. On peut aussi la voir dans « Peter et Elliott le Dragon« , » Les secrets des autres  » , « La Rage au ventre » ou encore le court métrage « Penny Dreadful ».

Enfin, Jay Hernández interprète un veuf très sexy qui tourne autour d’Amy. L’acteur joue le rôle d’El Diablo dans Suicide Squad.

BAD MOMS n’est pas trop vulgaire ; il y a quand même un langage trash et quand les mauvaises mères se lâchent, elles lâchent vraiment. Les dialogues les plus salés sont contenus dans la bande annonce non censurée.

Ce n’est pas un film indispensable, ce n’est pas un chef d’oeuvre, loin de là, mais je l’ai nettement préféré à « Sisters« , « Bachelorette », ou autre films de filles cherchant à casser l’image de la femme parfaite. J’ai ri et plutôt passé un bon moment.

Restez bien pendant le générique : vous pourrez voir les actrices avec leur génitrice échanger sur la parentalité ou leur enfance.

Je vous laisse avec une pastille audio (avec beaucoup de « voilà! », désolée…) enregistrée par mes soins et la bande annonce du film.


Bad Moms‬

le 3 août 2016 au cinéma !

De Jon Lucas et  Scott Moore

Par les scénaristes de Very Bad Trip

Avec Mila Kunis, Kathryn Hahn, Kristen Bell, Christina Applegate, Jada Pinkett Smith

Crédits photos copyright 2016 STX Productions /Metropolitan

1 Comment

Répondre à Lili Galipette Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :