Le Genou de Claire
[Avis] BANDE DE FILLES de Céline Sciamma – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] BANDE DE FILLES de Céline Sciamma

Séance de rattrapage de « Bande de Filles »…
Personnellement je ne voyais pas trop l’intérêt de le voir. Pourtant, un film de réalisatrice sur les femmes aurait dû m’attirer.
« Bande de Filles » est, qui plus est, un film sur des jeunes filles de banlieues, ce qui change un peu …
Etant moi-même issue de la banlieue parisienne parfois qualifiée de « zone », j’ai l’impression que les jeunes filles décrites par Céline Sciamma sont des anciennes camarades de classe (ou plutôt leurs petites sœurs) . Ou encore des filles que je croise dans les transports en commun tous les jours … Je craignais les clichés et l’impression de déjà-vu. Impression de déjà-vu renforcée par le thème de  la chronique d’adolescent(e)s qui prennent leur destin en mains. « Bande de Filles » n’est donc le genre de film qui me fait rêver – de plus,  je n’avais pas l’impression que ce « Bande filles »possédait l’ampleur symbolique du film « la Haine ». C’est donc Michèle qui a écrit ce compte-rendu … ayant plus de sagesse et de recul que moi.

bande de filles

Synopsis : » Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école. Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse. »

(via Allociné)

 

Avis

« Bande de filles  » ne laisse pas indifférent. Ce film semble avoir séduit la presse, peut-être un peu moins les spectateurs, comme c’est le cas de nombreux films labellisés « Arte « .
Certaines critiques y ont vu du scintillement, une énergie fantastique, de l’humour.
Personnellement, j’ai vu un film sombre et caricatural, voire désespéré, sur une certaine jeunesse de banlieue, avec une fin pathétique.
La mère femme de ménage qui semble travailler jour et nuit, le père absent, le grand frère violent constituent, certes, une réalité.
 Mais le danger de ce type de film est qu’on limite la banlieue à ces clichés.
 Le parcours initiatique de Marieme, alias Vic  » comme victoire » ( Karidja Touré ) à la recherche de sa liberté est bien filmé .
 Mais le propos de Céline Sciamma ne m’a pas semblé toujours très clair. Qu’a t-elle voulu démontrer exactement ?
Ce n’est pas une étude sociologique sur la banlieue et certains reportages de télé sont plus instructifs.
On a l’impression que la réalisatrice ressent une fascination pour la jeune actrice, l’interprète de Vic, qui assume courageusement un rôle particulièrement difficile.
 Il faut reconnaître que la jeune demoiselle est très belle, de même que ses copines au physique avantageux. La beauté était-elle un critère du casting ?
Certaines scènes sont très intéressantes, comme celle de la bande de filles qui passe de la cacophonie au silence, quand elle croise une bande de garçons irrespectueux dans la cité.
 La scène où les filles chantent et dansent dans une chambre d’hôtel sur  l’air de « Diamonds » de Rihanna, est agréable à regarder, car elle déborde d’énergie !
 Mais elle pose la question sur la »nécessité » de ces jeunes filles de racketter et de voler pour se faire plaisir en payant une chambre d’hôtel et des fringues.
 L’affirmation de soi doit-elle obligatoirement passer par des interdits ?
« Fais ce que tu veux » est le « bon » conseil d’une amie de Vic mais, à 16 ans, cela semble plus facile à dire qu’à faire…
  J’ai trouvé que ce film était démoralisant, particulièrement pessimiste mais je le conseille cependant afin que chacun puisse faire son opinion.
 Le travail de Céline Sciamma est courageux et original et mérite le respect. (Et « Tomboy » reste, pour moi  un film inoubliable, même s’il avait été très contesté.)

bande-de-filles

Bande de Filles

Réalisé par Céline Sciamma

sortie le 22/10/2014

1 h 52 min

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :