Le Genou de Claire
[Avis] Black Snake de et avec de Karole Rocher et Thomas Ngijol – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] Black Snake de et avec de Karole Rocher et Thomas Ngijol

Après Black Panther … Black Snake !
Voici l’avis de Michèle.

SYNOPSIS 


Après des années passées à Paris, Clotaire Sangala revient dans son pays natal, en Afrique. Élevé par un grand-père chinois expert en arts martiaux, persuadé d’avoir été trouvé dans une poubelle, Clotaire ignore tout du glorieux passé de ses parents. Accroc aux femmes et à la vie facile, égoïste et sans ambition, Clotaire va pourtant être rattrapé par son destin… Il va devenir «Black Snake», le super-héros masqué et ultrasapé, libérateur du peuple face au dictateur Ézéchias.

UGC

Avis : 
Black Snake est un divertissement jouissif.
Un film sur un super- héros vraiment pas comme les autres.
Roi de la frime dans la vie courante,  Clotaire Sangala, celui qui deviendra Black Snake, n’est pas très courageux. Il se distingue par son goût immodéré pour la sape.
-A ce titre , il faut saluer le talent des créateurs de costumes de ce film qui brille par ses couleurs vives et ses tenues inventives !

Thomas N’Gijol se glisse dans la peau de ce personnage hors normes avec un plaisir évident.
L’humoriste s’amuse à interpréter ce héros aux pouvoirs surnaturels et nous communique sa bonne humeur.
Il forme avec Karole Rocher ( qui joue une journaliste téméraire ) , sa compagne dans la vraie vie , un couple très sympathique et dynamique . 
Difficile de s’ennuyer dans Black Snake. Le rythme est vif , les bagarres sont bien « dansées ». Les répliques sont très drôles, parfois insolites de même que les situations incongrues.
Mais Black Snake est aussi incisif. Car dans cette comédie , «  tout le monde il est pas beau , tout le monde il est pas gentil « .
Black Snake mord parfois et n’inocule pas de l’eau -de- rose.
L’histoire se déroule dans les années 70. La politique de la Francafrique n’est pas épargnée et est abordée d’une façon inénarrable par Édouard Baer qui est irrésistible. Ce dernier excelle dans l’hypocrisie et incarne « La France » avec brio. Ce personnage vaut le déplacement ne serait-ce que pour la découverte de ses cravates improbables !
Le rire est donc au rendez -vous mais aussi un certain suspense …Un rebondissement spécialement à la fin du film concernant un petit Mamadou est vraiment très réussi tant au niveau de la surprise que du comique. 
La bande originale ( avec des morceaux interprétés par Dosseh ou Orelsan) est formidable et très entraînante
Black Snake, la légende du serpent noir est un film français, plein d’humour qui ne cherche pas la comparaison avec les films de super héros hollywoodiens (comme Black Panther). Son atout réside dans le jeu irrésistible des acteurs et la sincérité des protagonistes de cette comédie déjantée et pas dénuée d’intérêt , puisqu’elle fait référence à un épisode de notre Histoire.

Merci à « Rosa bonheur » , Why not prod  et UGC pour l’avant-première.

 

Black Snake

Réalisé par Thomas Ngijol et Karole Rocher
Avec Thomas Ngijol, Karole Rocher,
Édouard Baer et Michel Gohou

LE 20 FÉVRIER 2019 AU CINÉMA

https://blacksnake-lefilm.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :