Le Genou de Claire
[Avis] Celle que vous croyez avec Juliette Binoche – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] Celle que vous croyez avec Juliette Binoche

Celle que vous croyez  est une adaptation du roman éponyme de Camille Laurens.
Ce film de Saffy Nebbou est du niveau des films les plus applaudis l’an dernier , il s’est notamment distingué parmi tout le cinéma français cette année à la Berlinale  et au festival du film de Cabourg.
Le film ‘Celle que vous croyez ‘sort en vidéo le 2 juillet : voici l’occasion idéale pour en parler !

Synopsis

 
Pour épier son amant Ludo, Claire Millaud, 50 ans, crée un faux profil sur les réseaux sociaux et devient Clara une magnifique jeune femme de 24 ans. Alex, l’ami de Ludo, est immédiatement séduit. Claire, prisonnière de son avatar, tombe éperdument amoureuse de lui. Si tout se joue dans le virtuel, les sentiments sont bien réels. Une histoire vertigineuse où réalité et mensonge se confondent.
 
 Avis Les liaisons dangereuses 2.0
 
Safy Nebbou a réalisé avec  « Celle que vous croyez » un film romantique et dramatique. Au début quand Juliette Binoche se fait passer pour une femme plus jeune sur Facebook, c’est un point de départ similaire à celui d’une comédie romantique épistolaire  de type ‘Vous avez un message’ ou ‘Love, Simon’ … donc au début c’est plutôt mignon voire rigolo mais le film n’est pas ce que l’on croit au départ …
Car l’histoire vire au drame et à une réflexion  intéressante sur les relations amoureuses à distance, le mensonge , l’ envie d’être un(e) autre tout en étant aimé (e) pour soi-même, la peur de vieillir ou d’être seul(e) et abandonné(e) de tous ….
Juliette Binoche est excellente, elle mérite son prix de la meilleure actrice obtenu au Festival de Cabourg.
L’actrice incarne avec subtilité et expressivité une femme transformée par l’amour qu’elle éprouve pour un homme  de 25 ans son cadet…
Claire est une passionnée, un professeur de français qui vit mal la séparation après vingt ans d’amour avec le père de ses enfants.
Elle a du mal à accepter le fait de vieillir seule (il faut dire que la société n’est pas tendre avec les femmes d’âge mûr, comme le rappelle ce film en filigrane) .
Alors, elle se recrée, se réinvente une  identité, une jeunesse et tombe amoureuse via Facebook d’un  jeune photographe, François Civil (Ce qui nous lie, Le Chant du loup).
N’ayant pas lu le roman de Camille Laurens,   je ne saurais dire si la construction du récit est identique, entre fantasme et réalité…
Je ne sais pas si le personnage de la psychiatre de Claire ( Nicole Garcia) existe dans le livre mais sachez que ce personnage joue un rôle important.
Ce film est intéressant à de nombreux niveaux ; d’abord parce qu’il décrit la psyché d’une femme de 50 ans, tout en nous attachant également au personnage de François Civil.
Aussi parce qu’il critique la superficialité de notre société où la beauté et la jeunesse sont essentielles…
Enfin parce qu’il montre le côté addictif et sombre des réseaux sociaux…
Outre son interprétation de qualité, le film bénéficie d’une belle photographie ( avec des séquences filmées par des drones) et de jolis jeux de lumières sur le visage (parfois filmé en gros plan) de Mademoiselle Binoche.
La musique originale est signée par Ibrahim Maalouf – à noter : il n’y a pas de trompette mais du piano !
Bref même si je me doutais du traumatisme vécu par Claire; ce trauma qui l’a poussée à mentir sur son identité, je me suis laissée porter par l’histoire et j’ai vibré pour les personnages.
 
 
 
 
* »En DVD, Blu-Ray et VOD le 2 juillet », DVD édité par Diaphana Edition Video ( pour en savoir plus voici les liens vers le site et la page Facebook de l’éditeur.)

> Voir la bande-annonce du film Celle que vous croyez

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :