Le Genou de Claire
[Avis] CINQUANTE NUANCES DE GREY de Sam Taylor- Johnson – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] CINQUANTE NUANCES DE GREY de Sam Taylor- Johnson

 »50 Nuances de Grey »est sorti le mercredi 11 février 2015 au cinéma. Soit quelques jours avant la fameuse fête des amoureux,  la Saint-Valentin…et pendant les vacances scolaires. Le film de la réalisatrice Sam Taylor-Johnson a aussi été présenté à la Berlinale 2015. Voici l’avis de Michèle.

Précisons que personne sur ce blog n’a lu le roman éponyme dont le film est tiré et qu’il n’y aura ni comparaison entre les deux œuvres ni spoiler sur l’histoire.
affiche 50 shades of Grey

Avis à chaud !

J’avoue. J’ai craqué, ma curiosité était trop grande. Je suis allée voir »50 nuances de Grey » à une séance matinale à 4.20 euros , car il ne faut pas exagérer quand même !

Comment passer à côté d’un  » phénomène mondial  » , selon les termes d’une certaine presse ? Il faut reconnaître que rares sont les sorties de films ayant suscité autant de réactions… et d’impatience de la part d’une certaine gente féminine.

Les critiques de la presse se rejoignent pour reconnaître le faible intérêt de ce film.
Par contre, si l’on s’amuse à lire les critiques des spectateurs, d’Allociné par exemple, on doit admettre que cette fiction divise.
Quasiment le quart des critiques considère ce long métrage comme un chef – d’oeuvre.

Ce qui me laisse particulièrement dubitative.

wpid-pho8b8f14c6-b677-11e4-bc39-c78a8fa4adfb-805x453.jpg
Déjà, j’ai été étonnée qu’une Femen ou toute association féministe ne m’accueille pas à la porte du cinéma !
Car il s’agit bien de la domination totale d’un homme sur une femme ! Il choisit même ce qu’elle doit manger …

Tout milliardaire qu’il soit, monsieur Grey est quand même un » gentil » tortionnaire et gris, si gris qu’il en est triste à pleurer…
D’ailleurs, le rire ne fait pas partie de ses pratiques.
Tout juste un petit sourire esquissé de temps en temps, principalement lorsqu’il se livre à ses passe – temps de riches ( par exemple, s’envoyer en l’air au sens strict du terme …dans un planeur ).

J’ai été aussi étonnée de ne pas voir pas d’association religieuse extrémiste se révolter devant cette leçon de sado-masochisme (ou plutôt BDSM) à la disposition des pré-ados à partir de 12 ans.

Ce qui est le plus impudique dans ce film, ce n’est pas l’exposition – bien contrôlée par la réalisatrice – de la nudité mais la froideur de l’ensemble et le déploiement de fric.

Et puis pour parler de sensualité, est- il nécessaire de faire appel à deux mannequins qui ont été, dans la vraie vie, les égéries de marques de vêtements « tendance « ?

Si certaines personnes ont trouvé, dans ce film, de l’amour sublime, une atmosphère  » sexy » et de l’émotion, j’en suis ravie pour elles. Chacun trouve son plaisir où il peut. (Et c’est bien de plaisir dont parle le film.)

Mais il faut dire que ma grande faute a été de ne pas avoir lu le roman, avant !
Car les personnes qui ont adoré ce film ont été pour la plupart des lectrices assidues (ou lecteurs assidus) du roman de E. L. James.
Et les lecteurs fans attendent même la suite de la saga au cinéma.
image

La mise en scène n’a rien d’original en soi.
La musique omniprésente ne m’a pas semblé inoubliable non plus.

Passons à l’interprétation. Dakota Johnson, fille de…Mélanie Griffith et Don Johnson (en voilà des parents sexy ! ) sait bien se mordiller les lèvres…
Elle est bien mignonne avec son faux air de Sophie Marceau ; elle incarne avec sincérité Anastasia Steele, une élève studieuse, aussi bien à l’université que dans le domaine du sexe .
J’ai lu récemment dans la presse qu’elle « se sentait plus forte depuis 50 shades of Grey ». Ah ben alors, si ce film a un effet thérapeutique sur la belle, chapeau bas !
Mais l’actrice a cependant interdit à sa mère de voir le film et elle s’est fait doubler pour une scène de fessée.
Son père aurait été également furieux qu’elle ait tourné dans cette fiction. Pas si simple que cela fonctionne donc de jouer Anastasia.

Quant à Jamie Dornan , il cultive le mystère de Monsieur Grey en gardant la même expression pendant quasiment tout le film …
Gatsby le Magnifique, reviens !

Je ne tiens pas à décourager les curieux qui veulent se faire leur opinion, mais si j’ai une recommandation à faire c’est de voir ce long , très long métrage en version originale.
Je l’ai vu en version française , et les dialogues tournent parfois au ridicule.

 

CINQUANTE NUANCES DE GREY
de Sam Taylor- Johnson.

Avec : Dakota Johnson, Jamie Dornan, Jennifer Ehle…

 sortie le 11 février 2015 (2h5min)

 

d’après le roman  » 50 shades of Grey » de E. L. James.

 

Crédits photo : Universal International Pictures/ UP France

1 Comment

  1. MissG

    Ça va être mon quart d’heure méchanceté gratuite : pas sûre que les dialogues en anglais ne soient pas tout aussi ridicules !
    J’ai feuilleté un des livres à la bibliothèque, j’ai vite reposé et je vais passer mon tour.
    Je suis comme toi un peu surprise que ça ne déclenche pas plus de vives réactions, donc la romance serait sado-maso de nos jours ?
    Je trouve que les livres comme le film véhiculent une drôle d’image de l’amour, mais enfin si ça émoustille certain(e)s …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :