[Avis] CONNASSE, PRINCESSE DES COEURS de Eloïse Lang et Noémie Saglio avec Camille Cottin.

La caméra cachée au cinéma a le vent en poupe… Après Jafar Panahi et son  » Taxi Téhéran« , voici, dans un genre diamétralement opposé, « C****asse, princesse des cœurs« . « Le premier conte de fées tourné en caméra cachée » nous promet-on. Avec la » Connasse » de Canal dans le rôle de la jeune femme  courageuse en quête d’amour  qui veut épouser le prince Harry d’Angleterre parce qu’elle n’a plus envie de travailler et de fréquenter le commun des mortels.

aff_connasse

Est-ce vraiment du cinéma ? La question reste à débattre. J’ai décidé de faire comme Camille Cottin et de glisser des mots d’anglais. Et déjà l’expression « pros and cons » – que je trouve très rigolote.

« Pros »_ yes, it a film !
« Connasse « est projeté dans une salle de cinéma. Il comporte un scénario et une comédienne (Camille Cottin) qui interprète un rôle de composition… Ce n’est pas une suite de sketches sans queue ni tête – ouf, cet écueil, rédhibitoire pour moi, a été évité.

« Cons »- no, it is not a film  « bordel de shit »!

Malgré tout la plupart des autres intervenants ne sont pas au courant qu’ils sont filmés. Et on sent que l’interprète principale rame parfois pour placer certaines répliques ; ou encore,  que certains passages ne sont pas vraiment en caméra cachée, mais plutôt des instants volés. Donc est-ce du cinéma ? Pas au sens classique du terme. En tout cas, c’est du travail ! Après discussion avec les réalisatrices et l’actrice Camille Cottin, on se rend compte du travail effectué et des difficultés rencontrées.

Passons à Camille Cottin : elle porte le film sur ses épaules. Et nous livre une vraie performance. Aux J.O.  de l’improvisation, son personnage de Connasse place la barre très haut. Aussi haut que ses jupes sont courtes. Miss Cottin est un ouragan, elle balance des répliques bien senties en « franglais », elle escalade les grilles de Buckingham Palace, s’incruste au milieu des horseguards et se fait embarquer au poste de police plusieurs fois.
Camille / Camilla / la Connasse n’a pas de limites et se met dans des situations pas possibles…et cela fait rire ! Cette comédienne a de l’abattage et du charme. Son personnage, qui peut sembler bête, méchant et un brin rétrograde, est bien sûr plus développé que dans les sketches. Et, ô surprise,  se révèle au final plutôt sympathique et loin d’être idiote ( la machination pour séduire le prince Harry) , tout en gardant bien sûr un côté prétentieux et superficiel …

Autres bons points,  « Connasse princesse des cœurs » évite les « privates jokes » : pas besoin d’avoir vu les sketches de « Connasse » pour se marrer.   La musique est sympathique, et on a très envie d’aller à Londres sur les traces de Mademoiselle la Connasse.

Avons-nous vraiment besoin de « Connasse, princesse des coeurs », cet objet filmique étrange dans notre patrimoine cinématographique ?  Of course not (bordel, rajouterai la Connasse).  Mais c’est un moment de détente appréciable. J’ai vraiment ri de bon coeur.
A vous de voir combien d’euros ou de livres sterling ( si le film passe le tunnel sous la Manche) vous souhaitez investir, ou si vous préférez revoir les précédents sketches de Miss Camille Cottin. Alors, « merci  pour ce moment » ou « merci pour ce moment mais non merci ?  » Pour moi ce serait plutôt merci. En tout cas, une  c** **asse pareille, je préfère la voir au cinéma que la rencontrer en vrai !

 

 

CONNASSE, PRINCESSE DES COEURS
de Eloïse Lang et Noémie Saglio avec Camille Cottin.
Sortie le 29 avril au cinéma.

The teaser

Crédits photos © 2015 Gaumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.