Le Genou de Claire
[AVIS] LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL. 2 de James Gunn – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[AVIS] LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL. 2 de James Gunn

Bonne nouvelle : les Gardiens de la Galaxie sont de retour, trois ans après le premier volet… Alors Groot, ou pas Groot, ce GARDIENS DE LA GALAXIE VOL. 2, écrit et réalisé par James Gunn ? Nous serons deux à vous répondre.

 

 LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL. 2 : le synopsis

Avec en toile de fond musicale une nouvelle cassette audio dont la mère de Peter Quill avait le secret, LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL. 2 nous entraîne dans la suite des aventures de cette drôle de bande de mercenaires aux confins du cosmos. Les Gardiens vont cette fois devoir lutter pour rester unis lorsqu’ils percent le mystère de la véritable filiation de Star-Lord. Ceux qui autrefois étaient leurs ennemis vont devenir leurs alliés, et des personnages bien connus des fans des comics vont venir en aide à nos héros… Avec LES GARDIENS DE LA GALAXIE VOL 2, l’univers cinématographique Marvel prend une nouvelle dimension.

V 1- L’avis de Claire

En 2014, j’ai eu un gros coup de cœur pour le premier « Gardiens de la Galaxie« , blockbuster estival idéal pour se changer les idées ! J’étais donc un peu méfiante à l’idée d’apprendre qu’une suite allait venir, même si la suite en question était clairement annoncée dans le film. Mes doutes ont été balayés dès les premières minutes.

Le point de départ du  » volume  » 2  est ultra simple : notre bande de pieds nickelés devra comme d’habitude sauver l’Univers, mais aussi affronter des êtres parfaits. Cependant , l’épreuve la plus difficile pour les Gardiens  sera peut-être de rencontrer certains membres de leur famille ! Mais chut…

Chris Pratt (JURASSIC WORLD, ZERO DARK THIRTY) alias Peter Quill dit Star-Lord retrouvera son géniteur. Zoe Saldana (AVATAR, STAR TREK INTO DARKNESS…) dans la peau de la verte Gamora devra composer avec sa cruelle sœur , Nébula (Karen Gillan).
Pour le meilleur et pour le pire, ils seront accompagnés de Drax Le Destructeur (Dave Bautista, vu dans SPECTRE) , de l’arbrisseau Groot (voix de Vin Diesel) et du raton laveur voleur Rocket Racoon (à qui Bradley Cooper prête sa gouaille).

Parmi les petits nouveaux,  Pom Klementieff (OLDBOY de Spike LEE,  NUIT BLANCHE de  Frédéric Jardin) est à la fois drôle et attachante dans le rôle de Mantis.

Notons aussi la présence de la rayonnante Elizabeth Debicki (GATSBY LE MAGNIFIQUE, EVEREST) et de Chris Sullivan (la série « The Knick »)

Au milieu de ce casting étoilé, nous avons aussi droit à des apparitions de supernova du cinéma : Kurt Russell, Michelle Yeoh ou encore Sylvester Stallone.

Ce volume 2 des « Gardiens de la Galaxie » nous ressert le cocktail humour décalé, visuels délirants, bagarres démentielles et références à la pop culture… Le tout arrosé d’une superbe compilation de chansons des années 70 et 80.

Il n’est donc pas nécessaire de connaître tout l’univers Marvel pour apprécier le spectacle, mais les spécialistes ès Marvel apprécieront les clins d’œil.

« Les Gardiens de la galaxie volume 2 » est l’un des films les plus divertissants et réjouissants de la lignée Marvel et on attend déjà le troisième numéro avec impatience.
Un conseil : restez bien après le générique pour prolonger l’aventure ! Pas loinsd e quatre scènes post génériques vous seront proposées.

Après il y a plus de sentiments que le premier volet…Ce qui n’est pas pour me déplaire, mais je préfère prévenir. Les relations entre les différents personnages sont développées, et on espère donc en savoir encore plus dans le prochain volet – oui, car le troisième volume est déjà dans les tuyaux :  jamais deux sans trois. On pourra peut-être ressentir une baisse de rythme au milieu, un petit « ventre mou » (façon de parler car il y a un paquet d’action plutôt musclée, tout est relatif donc…)

Néanmoins, dès le prologue j’étais conquise et franchement , l’humour et les dialogues sont top. Les interactions entre les personnages sont intéressantes ! Je préfère aussi franchement le grand méchant de cet opus.

En résumé, ce GOTG 2 ne déçoit pas, on a double dose d’action, d’humour, une pincée d’émotions et de belles chansons. Vivement le volume 3 !

 V2 – L’avis de Florian 

Véritable surprise de la part de Marvel Studios, les Gardiens de la Galaxie réussissait à faire découvrir une équipe complètement inconnue du grand public et très récente dans l’univers des comics. C’était un film très pop, coloré, et où l’humour prédominait. Et si quelques défauts parcouraient le film (notamment un « vilain » complètement atrophié), le tout était suffisamment rafraîchissant pour offrir nous permettre de passer un très bon moment.
Trois ans plus tard, la suite débarque sur les écrans avec la même équipe derrière l’écran, prenant le risque de montrer que le premier volet n’était qu’un coup de chance. Cette suite est-elle à la hauteur du premier film ?

Dès les premières notes de musique, le réalisateur nous met petit à petit en territoire connu pour nous faire découvrir un des personnages importants de l’univers Marvel : le père de Peter, avant de nous offrir un affrontement de l’équipe à la fois épique et drôle, n’hésitant pas à reprendre ponctuellement quelques codes du premier film, pour nous remettre rapidement dans l’ambiance et reprendre les quelques pistes ouvertes laissées par le précédent opus. Tout semblait bien parti pour cette suite, à l’exception d’un élément particulièrement déroutant…

Là où les films du genre voient leur histoire évoluer selon les différentes péripéties afin de dérouler un film plus ou moins rythmé, cet opus prend le parti de faire évoluer l’histoire selon les personnalités de nos héros… Dans un sens, une excellente idée pour développer des personnages relativement peu épais (difficile de donner de l’épaisseur à 5 personnages en 2h là où un film comme Avengers en a eu 10 pour 5 personnages), mais dans les faits, le film déstabilise, nous détachant petit à petit de l’histoire…
Soyons réaliste : le film n’est jamais ennuyant, et n’est pas mauvais, c’est juste qu’il perturbe, nous laissant parfois un goût amer même à la fin d’un climax très ambitieux.

Puisque le film s’avère au final plus épique que le premier, où l’équipe affronte une menace bien différente, dans ce qui est visuellement très intense, et peut-être parfois un peu trop chargé, tant ça explose de partout. Cet aspect épique est notamment permis grâce aux nombreux éléments narratifs qui disséminent le film, et qui viennent s’ajouter au fur et à mesure dans l’intrigue, sans trop nous inonder soudainement d’éléments visant à offrir toujours plus.

L’ajout de nouveaux personnages se fait de manière très cohérente sans ne jamais délaisser la première équipe.

Le casting convainc comme dans le premier film, mais il est important de noter les performances de Pom Klementieff, incroyablement charmante en personnage naïf, de Kurt Russell dont le choix de casting est d’une cohérence hallucinante tant les personnages jouent des mêmes mimiques, ainsi que de celle de Michael Rooker, au personnage plus épaissi permettant à l’acteur de se dévoiler un peu plus.

Les fans de comics seront aux anges, qu’il s’agisse d’images très emblématiques, ou de clins d’œil très discrets où les différents caméos (Stan Lee n’étant pas le seul à en faire un). A noter que 5 saynètes post-génériques ponctuent le film, mais qu’une seule n’est véritablement annonciatrice de ce que la saga peut offrir pour la suite.

James Gunn réussit là où Joss Whedon avait échoué dans la mise en place de la suite : ne pas offrir quelque chose de plus impressionnant, mais quelque chose de différent. C’est très « perturbant », mais au final, au combien rafraîchissant.

 

 

LE 26 AVRIL 2017 AU CINÉMA

#GardiensdelaGalaxie2

 

En Blu-Ray 3D, Blu-Ray, DVD et vod !

(ET POUR LA PREMIÈRE FOIS EN 4K ULTRA HD) le  6 septembre 2017

BONUS BLU-RAY

* Le making of du film : dans la peau du réalisateur, la musique, les effets visuels, le casting

* « Guardians Inferno » le clip vidéo interprété par The Sneepers et David Hasselhoff

* Le bêtisier du film

* Quatre scènes coupées : « Groot adolescent version longue » ; « Le mémorial de la guerre de Xandar » ; « Kraglin et Quill parlent du Zune » ; « Mantis et Drax partagent leur tristesse version longue »

« Au-delà des bonus Blu-ray qu’elle reprendra dans leur intégralité, la version digitale s’enrichit de deux bonus exclusifs. Tout d’abord une analyse explicative de trois scènes clés du film qui permet notamment de découvrir comment sont ajoutées les différentes couches d’effets spéciaux ; ensuite un mini-reportage sur la nouvelle attraction de Disneyland en Californie : « Guardians of the Galaxy : Mission Breakout », qui remplace désormais « Tower of Terror ». »

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :