Le Genou de Claire
[Avis] INTERSTELLAR de Christopher Nolan – Avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway et Jessica Chastain – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] INTERSTELLAR de Christopher Nolan – Avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway et Jessica Chastain

Voici mon retour (sans spoiler) sur « Interstellar », la sortie-événement cinéma du mois de novembre. Après Gravity les studios Warner nous emmènent à nouveau dans l’Espace. Au cas où  vous auriez vécu les derniers mois dans un autre espace-temps, je vous propose une rapide introduction au film avant de vous donner mes impressions « à chaud ».

 

affiche interstellar

Le pitch :  « Alors que la vie sur Terre touche à sa fin, un groupe d’explorateurs s’attelle à la mission la plus importante de l’histoire de l’humanité : franchir les limites de notre galaxie pour savoir si l’homme peut vivre sur une autre planète… »

 

‘Réalisé par Christopher Nolan (la trilogie DARK KNIGHT, INCEPTION), INTERSTELLAR réunit Matthew McConaughey (DALLAS BUYERS CLUB) et Anne Hathaway (LES MISÉRABLES), tous deux oscarisés, ainsi que Jessica Chastain (ZERO DARK THIRTY), citée à l’Oscar, Bill Irwin (RACHEL SE MARIE), Ellen Burstyn (ALICE N’EST PLUS ICI), couronnée à l’Oscar, et Michael Caine (L’ŒUVRE DE DIEU, LA PART DU DIABLE), lui aussi primé à l’Oscar. On trouve encore au casting Wes Bentley, Casey Affleck, David Gyasi, Mackenzie Foy et Topher Grace. »

(source : Newsroom de WarnerBros)

Matthew McC

Avis express : Interstellar – l’odyssée de l’espace-temps (et de l’espèce humaine)

J’ai beaucoup aimé « Interstellar ». L’approche de Nolan est intéressante – à savoir lier le scientifique et le spirituel (voire le sentimental). J’ai apprécié les nombreuses références à d’autres films ainsi que les allusions scientifiques.

Pour moi Nolan a réalisé son « 2001, l’Odyssée de l’espace »… Sauf que là il est question de l’espace temps et de la théorie de la relativité, ainsi que de la survie de l’espèce humaine. Le message de Nolan est moins abstrait que celui de Kubrick. On peut voir dans « Interstellar » d’autres références que  « 2001 »:  en vrac, « Gravity »,  « Solaris », « Contact »,  mais aussi « Wall-E » et j’ai même pensé à « Signes » et à « l’Etoffe des héros » ! D’ailleurs le personnage de Cooper est un mélange de plusieurs pilotes ou spationautes (le personnage de Cooper ressemble à un peu Chuck Yager ). Quant à Mlle Brand, elle répond au doux prénom d’Amelia – comme Amelia Earhart, pionnière de l’aviation. Le personnage de Jessica Chastain s’appelle Murphy, comme la loi de Murphy… mais elle aurait pu s’appeler Pénélope et son père, Cooper, Ulysse… Je pense qu’on peut analyser et interpréter énormément ce type de films.

Je ne me suis pas ennuyée pendant les 2h50, mais je pense que le film peut sembler long à certains spectateurs car il est moins facile d’accès que d’autres oeuvres de cette durée – mais plus que du Tarkovsky ou que « 2001, L’Odyssée de l’espace » qui laisse le spectateur interpréter ce qu’il voit.INTERSTELLAR
J’ai globalement préféré les séquences « interstellaires » à celles sur Terre, quoique l’ambiance « dustbowl » est assez angoissante et surtout très crédible. Je pense que les spectateurs ayant un minimum de bagage scientifique vont se régaler, mais que l’on peut apprécier le film pour le magnifique spectacle qu’il nous offre (notamment le voyage intergalactique), ainsi que pour les séquences plus intimes.
La musique de Hans Zimmer m’a transportée : son utilisation est judicieuse, on sent un grand travail au niveau du son.
Visuellement, c’est bien entendu totalement réussi. Je semble presque blasée en écrivant cela, mais après le choc de « 2001, l’Odyssée de l’espace » , de « Gravity « ainsi que les documentaire, notamment ceux  de la Géode en Imax 180°(Hidden  Universe, Hubble), et autres planétariums, on ne peut pas nier que les spectateurs ont de plus en plus accès à des images de l’Espace absolument renversantes. Et là, c’est très beau, il n’y a rien à redire.

Quant à la représentation du « wormhole« , le trou de ver, c’est un peu la grande nouveauté (innovation visuelle ?)  du film … Les scientifiques ont pu prouver l’existence de phénomène cosmique, mais personne ne sait à quoi cela ressemble, et pourtant Nolan nous en montre un, un peu comme « 2001, l’Odyssée de l’espace » nous montrait des images de l’espace incroyables en son temps !
De plus, les univers cachés, les autres mondes sont également impressionnants et plausibles.

INTERSTELLAR

Un dernier mot sur le casting 5  étoiles:  étant presque tous Oscarisés, les acteurs nous embarquent totalement avec eux. Ce n’est peut-être pas leur plus grande performance, mais ils apportent clairement une part d’humanité au récit, ils incarnent tous leur personnages avec conviction.

« Interstellar » ne laissera personne indifférent. C’est  un peu comme si Arthur C.Clarke et Stephen Hawking avaient écrit le scénario (alors qu’en fait ce sont les deux frères Nolan l’auteur du scénario). « Interstellar » nous parle du temps,  d’amour, de la Vie et d’autres mystères de l’Univers.

Et comme pour « Gravity » que j’avais adoré, j’irai revoir le film en salles en attendant la sortie vidéo , et j’espère amender cet avis.

***

INTERSTELLAR

 

Date de sortie : 05/11/2014

Titre français : INTERSTELLAR
Durée : 2h50
Un film de Christopher Nolan
Avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Jessica Chastain, Bill Irwin, John Lithgow, Casey Affleck, Michael Caine, Ellen Burstyn…

Bande annonce officielle :

 

BONUS (en anglais) :  la collaboration entre Christopher Nolan et Kip Thorne, astrophysicien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :