[AVIS] INUPILUK et LE FILM QUE NOUS TOURNERONS AU GROENLAND

Après “2 automnes 3 hivers”, Sébastien Betbeder part à la rencontre des Inuits, et sort au cinéma le 25 février deux moyens-métrages tout frais : INUPILUK (nommé aux César 2015)  et  LE FILM QUE NOUS TOURNERONS AU GROENLAND.

On vous laisse avec les synopsis rafraîchissants , et notre avis rédigé en français parce que l’inuit, ce n’est pas inné, et c’est loin d’être facile de l’écrire ou le parler !
inulpiluk

SYNOPSIS INUPILUK
 » Ce soir, comme 2 ou 3 fois par semaine, Thomas rejoint Thomas au café, là où ils ont leurs habitudes. Mais l’esprit de Thomas est ailleurs : son père,explorateur, immobilisé suite à un accident, l’a chargé d’accueillir ses amis inuit Ole et Adam pour leur 1ère visite à Paris, leur 1ère sortie hors du Groenland… »

 SYNOPSIS LE FILM QUE NOUS TOURNERONS AU GROENLAND
 Sébastien Betbeder et ses comédiens Thomas Blanchard et Thomas Scimeca se donnent rendez-vous pour imaginer le scénario du film qu’ils tourneront dans un an au Groenland, à Kullorsuaq – une suite à INUPILUK. On y retrouvera les personnages de Ole et Adam, c’est même le fondement du projet, mais ce qui s’y déroulera, ils ne le savent pas encore…

(c) UFO

AVIS

Voici deux courts métrages fort sympathiques à la fois drôles et éloquents !

 INUPILUK 

 En quelques minutes, Sébastien Betbeder arrive à nous faire le portrait d’une certaine jeunesse française qui n’a pas d’activité professionnelle à plein temps…
Celle-ci est représentée par les deux Thomas ( Blanchard et Scimeca) deux amis comédiens, deux » adulescents » au cheveu terne et touffu qui semblent appréhender la vie avec une grande » coolitude »… Ils paraissent désœuvrés mais pas désabusés.
 Ils aiment se retrouver dans un café parisien où ils dégustent des boissons alcoolisées et où ils communiquent sur leur vie qui ne semble pas folichonne .
Et voilà que leur quotidien va être bouleversé par la venue de deux Inuits, amis du père explorateur de l’un des deux Thomas.
A ce moment , les deux jeunes Parisiens vont s’interroger sur l’image de la France qu’ils souhaitent présenter à leurs invités venus du froid .
Sans dévoiler le choix des lieux à visiter qu’ils ont fait (on ne veut pas « spoiler »), on ne peut qu’être émus par le regard et les réactions des deux groenlandais, Ole et Adam.
D’ailleurs, on ne sait pas qui sont les plus étonnés ,entre ces deux duos qui ne parlent pas la même langue.

 Ce petit film qui dure 34 mn abonde d’humour et de tendresse. Cette vision bienveillante de l’humanité est rassurante. Et visiblement le regard du réalisateur sur ces personnages a déjà séduit les premiers spectateurs.
 Ainsi, INULPILUK a remporté le Prix Jean Vigo 2014 , le prix du Public de Clermont- Ferrand et a été sélectionné pour le César 2015 du meilleur court-métrage.

Le film que nous tournerons au Groenland

Ce deuxième court métrage d’une durée de 32 mn est la suite et la conséquence d’Inupiluk !
 La rencontre entre nos deux jeunes Français et les deux charmants Inuits ayant été très positive, le réalisateur Sébastien Betbeder a décidé d’emmener les deux Thomas à Kullorsuaq, le village d’Ole et Adam, pour y tourner un long métrage. Ce village est un des plus reculés du Groenland , le seul moyen de locomotion étant les chiens de traîneaux.
 Donc, une grande aventure pour nos deux Parisiens plutôt pantouflards (la température à Kullorsuaq.. est comprise entre 5° et -50°. et le confort très rudimentaire.) et pour le réalisateur , Sébastien Betbeder qui a l’idée du film mais pas du scénario. Aussi il met à contribution les deux jeunes gens qui doivent inventer l’histoire qu’ils vont jouer !
 Un concept plutôt original pour ce court -métrage , qui nous invite  ensuite à suivre l’aventure du tournage du long métrage (  relayée dés le 20 février sur le site internet www.voyageakullorsuaq.com via transmedia.)
De la sorte que nous pourrons suivre le quotidien de l’équipe et partager la culture traditionnelle inuit !
 C’est pas merveilleux, le progrès ?
  En résumé , ces deux courts métrage sont bien intéressants et originaux.
 Reste à savoir si le public se déplacera dans les salles obscures pour une projection d’une durée totale de  66 mn ? On croise les doigts pour les César.

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

La bande annonce :

2 films de Sébastien Betbeder, durée :
Durée 1h06 , soit 34+32 minutes

Au cinéma le 25 février

——————————————————
NOTE D’INTENTION
« Nicolas Dubreuil, le frère de mon producteur, m’annonce que dans trois semaines, Ole et Adam, deux de ses meilleurs amis inuits,
viendront en France pour une dizaine de jours. Nicolas est explorateur et vit la moitié de l’année à Kullorsuaq, un des villages les plus excentrés du Groenland.
Ole et Adam n’ont jamais quitté Kullorsuaq. Nicolas me demande si je suis intéressé par la réalisation d’un film sur cette expédition inédite.
Je lui dis que je ne me sens pas la légitimité de faire un documentaire, mais lui propose de créer, à partir de cette venue, une fiction.
Une fiction où le reel aurait la première place.  Ainsi commence le tournage du moyen-métrage qui deviendra INUPILUK. »

Au printemps 2014, l’idée de tourner un film « frère » d’INUPILUK commence à occuper de plus en plus mon esprit.
Je décide alors d’un programme en partie scénarisé, fait de déambulations dans le quartier de Ménilmontant et de situations propices à la discussion
«  LE FILM QUE NOUS TOURNERONS AU GROENLAND »

Sebastien Betbeder (in CP)
——————————————————

LA SUITE… VOYAGE A KULLORSUAQ
« Le 25 mars prochain, Sebastien Betbeder débute le tournage de la suite de cette aventure, et s’envole avec les 2 protagonistes d’INUPILUK au Groenland.
L’aventure autour de ce tournage sera relayée dès le 20 février sur le site internet www.voyageakullorsuaq.com via une narration transmedia.
Différents contenus (articles, vidéos, documentaires sonores, photos) seront à découvrir sur le Groenland actuel et la vie quotidienne à Kullorsuaq, la culture traditionnelle inuit
et les changements liés à l’arrivée des nouvelles technologies dans le village. » (in CP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.