Le Genou de Claire
[Avis] John From de João Nicolau – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] John From de João Nicolau

Manoel de Oliveira a -t-il trouvé son successeur ? Avis sur JOHN FROM de João Nicolau, dont la sortie en salles est prévue le 4 mai 2016 .

john from
Synopsis : 
Lisbonne , dans des familles sans histoire , Rita et Sara, 15 ans, partagent leurs vacances d’été entre cafés glacés et après – midi lascives.
La rencontre de son nouveau voisin, Philippe, enflamme la jolie Rita d’un désir violent. Le quartier tranquille en devient magique et merveilleux, comme un île de Mélanésie au cœur du Pacifique.
Avis : 
JOHN FROM : un titre insolite pour un film curieux.
Le genre de film qui enchante ou qui déchante.
Nous appartenons plus à la deuxième catégorie car nous avons modérément adhéré à cette comédie dramatique.
L’histoire se passe dans un quartier périphérique de Lisbonne mais elle pourrait se passer dans n’importe quelle banlieue, dans tout univers bétonné.
Rita fait partie de presque tous les plans.
D’ailleurs, le film aurait pu s’appeler Rita, comme « Lolita« , à laquelle elle ressemble beaucoup quand,  en maillot de bain  sur sa chaise longue, elle prend des poses lascives.
Rita la lolita (Julia Pahla) Copyright Shellac Distribution
Rita la lolita (Julia Palha) Copyright Shellac Distribution
La caméra s’attarde à filmer cette jeune fille dans les actes les plus banals qui soient et cela dure longtemps, trop longtemps  à notre goût.
Rita démêle lentement ses longs cheveux blonds …Puis Rita sort lentement de son immeuble … Rita marche , l’air désabusé …
Rita se rend au centre culturel où elle joue quelques notes sur un orgue électronique puis Rita rentre chez elle où elle passe, la plupart du temps, affalée sur un canapé à regarder la télé.
Rita écoute de la musique avec sa copine et partage avec elle ses préoccupations d’ado.
Rita rejette son petit copain et elle ne semble pas apprécier les soirées avec les jeunes de son âge.
 » C’est une vie ?  » lui demande gentiment son père sans attendre vraiment la réponse.
 De nombreux ados se retrouveront certainement dans cette existence terne et cette nonchalance très bien décrite.
Certes, Rita est très agréable à regarder. Il est vrai également que Julia Palha, qui assure ici son premier rôle, illustre bien la monotonie.
Le problème à nos yeux est qu’elle joue l’ennui d’une façon tellement réaliste que ce dernier a fini par nous gagner.
Quand le fantastique intervient, cela devient plus vivant mais ce film ne se distingue pas par des effets spéciaux inoubliables.
john from
Comme dans les tableaux du Douanier Rousseau (c) Shellac distribution
Cependant, il faut noter la beauté des couleurs et la qualité de la photographie en général .
Pour la partie  » mélanésienne  » et fantastique où les Papous débarquent dans la vie des habitants de ce quartier, les images sont vraiment réussies.
Ce qui est appréciable également, c’est la pudeur avec laquelle le réalisateur démontre l’éveil du désir chez cette jeune fille.
L’objet de son désir est un homme qui a l’âge de son père. Mais leur relation ne prête a à aucune scène scabreuse.
Ce film qui a été sélectionné dans de nombreux festivals trouvera sans aucun doute son public pour son thème et le mélange des genres allant du classique au fantastique avec une touche de fantaisie.
Mais l’émotion que devrait susciter l’histoire d’une telle passion n’a pas été au rendez -vous pour nous.
Michèle et Jacques 
Date de sortie : 4 mai 2016 (1h 35min)
De João Nicolau
Avec : Júlia Palha, Clara Riedenstein, Filipe Vargas …
Genre : Comédie dramatique
Nationalités : Français, Portugais

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :