Le Genou de Claire
[Avis] John Wick : Parabellum avec Keanu Reeves – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] John Wick : Parabellum avec Keanu Reeves

John Wick 3

Keanu Reeves est de retour dans un de ses rôles mythiques : John Wick . Florian Bizieux nous livre son avis sur ce troisième et dernier volet de John Wick : Parabellum.

Synopsis John Wick : Parabellum

John Wick a transgressé une règle fondamentale : il a tué à l’intérieur même de l’Hôtel Continental.
« Excommunié », tous les services liés au Continental lui sont fermés et sa tête mise à prix.
John se retrouve sans soutien, traqué par tous les plus dangereux tueurs du monde.

© Metropolitan Films
John Wick 3 © Metropolitan Films

Au niveau des films d’action, soyons honnêtes, nous n’avons pas forcément été gâtés ces dernières années. Entre des blockbusters qui misaient plus sur les effets spéciaux que l’action réelle (coucou Transformers) ou ceux qui avaient un caméraman épileptique (coucou 22 miles), deux sagas sont véritablement venus nous offrir de bons films. Les deux films The Raid (dont on attend désespérément le 3ème opus) et surtout John Wick, qui revient à la charge avec un troisième opus.

Après un premier opus au scénario assez léger (et régulièrement moqué par le film lui-même), mais aux scènes d’actions assez dantesque grâce à une réalisation soignée, et un montage efficace, le second cherchera à élargir la mythologie qui avait été effleurée auparavant.

Ici, et dans la continuité de ce qui a été fait auparavant, le film, avec le même réalisateur que l’opus précédent, cherchera à continuer à approfondir cet univers. Si au début, on peut craindre que le film, en s’y attardant trop, finisse par démystifier tout le charmant mystère du film, il n’en est rien. Pour chaque mystère dévoilé, de nouveaux, plus nombreux apparaissent, donnant toujours plus de consistance à la diégèse du film.

Mais ce qui fait le point fort des films précédents de la saga, ce sont ses scènes d’action, alternant habilement entre combat au corps à corps et gun-shoot. Ici, les ingrédients et la recette sont les mêmes mais le résultat final n’en est pas moins agréable. En effet, plutôt que de ressentir une lassitude, on se retrouve avec la même chose, mais fait différemment, permettant d’offrir de nouvelles scènes d’actions dantesque, avec toujours plus d’ambition tout en étant terre à terre et conscient de chaque élément. C’est définitivement le point fort de la saga : aller au maximum du cohérent pour des scènes décomplexées et imaginatives.

Qu’il s’agisse de la scène des couteaux, de l’attaque en duo ou encore de la course poursuite à motos, ces scènes sont variées et n’hésitent jamais à mettre son protagoniste au bout de ses limites.

En antagoniste, on ne peut que saluer la performance de Mark Dacascos(connu chez nous notamment pour le Pacte des Loups), qui propose un méchant très charismatique, et auquel on parvient à s’attacher, bien plus que ceux précédemment vus. Entre une sérénité magnétique et une tendresse attachante, il offre un ennemi mémorable. On notera que ses deux sbires ont participé à The Raid, soulignant que ces deux sagas sont parmi les plus notables du cinéma d’action de ces dernières années.

John Wick : Parabellum, c’est la garantie d’un émerveillement devant toutes les scènes d’action, à la chorégraphie parfaite et la réalisation adaptée, d’une mythologie toujours aussi fascinante, nous offrant ce que l’on veut en allant au cinéma : prendre son pied.

John Wick : Parabellum

UN FILM RÉALISÉ PAR CHAD STAHELSKI (John Wick, John Wick 2)

AVEC
KEANU REEVES
HALLE BERRY ANJELICA HUSTON MARK DACASCOS IAN McSHANE
– LE 22 MAI  2019 AU CINÉMA

Durée : 2h10 environ – VOST

Keanu Reeves vous présente JOHN WICK en 60 secondes !

Bande-annonce #JohnWick3 :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :