[Avis] Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

JUSQU’A LA GARDE de Xavier Legrand a reçu le Lion d’Argent de la mise en scène et le Lion du Futur -le prix du meilleur premier film- lors de la 74ème Mostra de Venise, le Prix du public à Angers ainsi que le Prix du Meilleur film au Festival International des Jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz. Le film est distribué par Haut et Court et sortira en salles le 7 février 2018.

Edit 22/02/2019 :  le film vient de décrocher 4 César (Film, Actrice, Scénario, Montage).

De gauche à droite : Xavier Legrand,Thomas Gioria, Léa Drucker, et Alexandre Gavras .©DR

Synopsis

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

Avis 

Premier long métrage adapté d’un court métrage oscarisé (Avant que de tout perdre (2012)), le  film « Jusqu’à la Garde » fait partie des films français marquants de cette année.

Malheureusement d’actualité, »Jusqu’à la Garde » traite de séparation difficile avec violence conjugale et harcèlement voire violences sur enfants…

Une chose est sûre : le spectateur est maintenu en tension devant des scènes de la vie quotidienne jusqu’au final qui coupe le souffle… Le film vaut surtout pour les dernières scènes, un choc, et son dénouement.

On gamberge et on anticipe beaucoup pendant le film. Ce qui crée beaucoup de tensions dans des scènes apparemment banales…
On pourra au contraire s’ennuyer car certaines scènes s’étirent sans qu’il ne se passe grand – chose. C’est un choix du réalisateur de jouer avec nos nerfs.
Technique efficace (en ce qui me concerne)  : l’attention se focalise sur des moments ordinaires, et la violence contraste d’autant plus qu’elle surgit au moment où on ne s’y attend pas forcément.

Pour Denis Ménochet, son rôle dans « Jusqu’à La Garde » est « un cadeau ». Denis Ménochet possède une incroyable présence et son physique imposant, il est à la fois faible et effrayant… Est-il un inglorious bastard ou un homme fragile et blessé ? Ou les deux à la fois ? Je vous laisse voir le film pour répondre à cette question.

Léa Drucker interprète une femme qui essaie de protéger ses enfants ; rien à redire sur son jeu, on la sent désespérée et encore tiraillée par ses sentiments pour son ex.

Son  jeune garçon, Julien, hypervigilant, essaie de faire de même : protéger les siens contre son propre père. La sœur de Julien,  elle, doit gérer en parallèle son histoire d’amour et rêve de s’échapper de la cellule familiale brisée.

Le débutant Thomas Gioria est remarquable dans Jusqu’à La Garde. Un jeune talent à suivre !

Outre le fait que Jusqu’à La Garde possède un sujet fort ( la violence intra- familiale), le film a pour lui une interprétation puissante et une mise en scène fort intelligence.  Son rythme est particulier,  jusqu’au final impressionnant et mémorable. On en ressort de ce premier film K.O. !

  • * Les citations proviennent du débat avec le réalisateur Xavier Legrand et  ses acteurs après la projection en avant-première du film.
    Merci à Ciné+  et Haut et Court pour cette belle projection privée.
  • Les vidéos du débat capté par CINE+ sont là .

Jusqu’à la garde

 DE Xavier Legrand

AVEC Denis Ménochet, Léa Drucker, Thomas Gioria…

Drame – 2018 – France – 1h33

En salles le 7 FÉVRIER 2018

1 commentaire sur “[Avis] Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.