Le Genou de Claire
[Avis] Kill your friends avec Nicholas Hoult – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] Kill your friends avec Nicholas Hoult

 

Kill your friends,  présenté au Festival du film britannique de Dinard et au TIFF, arrive sur nos écrans le 2 décembre.kill your friends bandeau

« Londres, 1997. Les groupes pop comme Blur, Oasis et Radiohead règnent en maîtres sur les ondes. Steven Stelfox, 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, écrase tout sur son chemin. Poussé par sa cupidité, son ambition et une quantité inhumaine de drogues, il recherche le prochain tube. C’est l’époque d’un business où les carrières se font et se défont. A mesure que les tubes se font plus rares, il tente de désespérément de sauver sa carrière… »

 

AVIS

 

Kill_Your_Friends

Sexe drogue et rock ‘n’ roll – ou n’importe quelle musique !
Pour citer un des personnages du film: « Si c’est un tube, qu’est-ce qu’on s’en tape ! « 

Nicolas Hoult incarne un odieux personnage, un ambitieux monstrueux, on dirait le petit frère britannique de l’American Psycho incarné par Christian Bale …  Ou aussi à « House of Cards », car son personnage s’adresse à nous, spectateurs, en aparté, comme au théâtre et nous décrit les horreurs qui lui passent par la tête. Nicolas Hoult, le gamin joufflu de « Pour un garçon » nous montre qu’il a bien grandi et donne vraiment de sa personne, que ce soit dans une scène de sexe à 3,  ou lorsqu’il se came ( mais bon on reste loin du choc « Trainspotting »). Ce « héros »ambitieux totalement dénué de morale m’a fait penser au « Loup de Wall Street », et aussi au « Couperet ».  Ce tueur né se nourrit de drogues, alcool et livres de self help ( du genre « réveillez votre monstre intérieur ») et cite Conan Le Barbare à un moment si je me souviens bien…Autre référence , cette fois à l’univers de la musique, « 24 Hour Party People ».

Les autres acteurs ne sont pas mal non plus, mention spéciale à James Corden… Rosanna Arquette fait aussi une apparition, hélas trop courte.
Le réalisateur Owen Harris se concentre vraiment sur le personnage principal, on cherche à deviner quand et comment il va se débarrasser de ses « ennemis ». Les autres personnages sont donc expédiés, comme des pions sur un échiquier. Ce qui est fort dommage, car on aurait pu leur donner un peu plus de profondeur en rajoutant quelques dialogues.

Cette adaptation du roman de John Niven se passe donc dans l’industrie de la musique à Londres. Le réalisateur -et j’imagine le romancier- dynamite ce secteur. On y voit par exemple un producteur de la maison de disques manger un CD sur l’influence de la drogue, un flic apprenti musicien filer sa démo entre deux enquêtes etc. « Kill your friends » nous montre comment le public est manipulé, comment on peut faire un tube à partir d’une musique pourrie et de chanteurs pas doués… Bref, rien de nouveau sous le soleil.

Rapidement le film vire au jeu de massacre, avec quelques touches d’humour noir, mais au final j’ai trouvé cela vraiment trop glauque.  Le début du film m’a donc plu, mais ensuite, ce n’était plus du tout my cup of tea.

Côté forme, je dirai que le réalisateur utilise souvent l’esthétique clipesque, et le reste du temps, un style classique. La  bande originale est bien entendu excellente (Junkie XL, Blur, Oasis, The Prodigy, Radioheads,Chemical Brothers, Sneaker Pimps …) Une belle compilation. D’ailleurs le film est à sa façon un medley de plusieurs films…

Le final est volontairement pessimiste, et nous montre que le héros a trouvé peut-être pire que lui. J’ai donc été déçue par le film dans le sens où il ne m’a rien apporté de nouveau. Oui, je parais peut-être blasée. Cependant, j’ai été mal pendant les scènes de meurtres donc je n’ai pas été totalement insensible à l’histoire. Je retiendrai donc ce film, outre son cynisme et sa volonté d’interpeller le spectateur, l’interprétation de Hoult.

Kill_Your_Friends.HOULT

KILL YOUR FRIENDS

Un film de Owen HARRIS

Avec Nicholas HOULT, James CORDEN, Ed SKREIN, Rosanna ARQUETTE

Angleterre / 2015 / 1H40 / Couleur

DISTRIBUTEUR :CHRYSALIS FILMS

Aller plus  loin:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :