[Avis] LA COULEUR DE LA VICTOIRE (Race)

A un mois des J.O., il est temps de parler de La couleur de la victoire,  un biopic sur un grand athlète : Jesse Owens.

Dans les années 30, Jesse Owens (Stephan James), jeune athlète afro-américain, souhaite concourir aux Jeux d’été à Berlin. Avant de se voir couronné de 4 médailles d’or aux J.O de 1936, Owens, soutenu par son entraîneur, devra lutter contre le racisme aux Etats-Unis.

La délégation américaine devra aussi évoluer en pleine Allemagne nazie, où le racisme et l’antisémitisme sont au plus haut.Un vrai cas de conscience pour les athlètes et le comité olympique américain…  Ainsi, le président du Comité Olympique Jeremiah Mahoney (William Hurt) s’oppose  le grand industriel Avery Brundage (Jeremy Irons).  Jesse Owens hésitera aussi à se lancer dans la compétition.

En effet, les Jeux de 1936 ont été organisés afin de mettre en valeur la race aryenne et d’asseoir l’idéologie nazie.

Participer aux JO revient -il à accepter le régime nazi et ses valeurs ? Ou au contraire, une victoire américaine signifierait-elle que la supériorité sportive n’a rien à voir avec la  » race ».

Le titre original, « Race » peut se comprendre comme course, mais ce terme peut aussi se traduire par race…

On découvre donc avec ce film les tractations avant les JO entre les Américains et les Allemands, mais aussi les enjeux politiques ( et financiers pour Brundage)  sous-jacentes.

Enfin, il y a une réflexion sur la mise en scène ( notamment du sport) avec l’apparition de  avec le personnage de Leni Riefenstahl, réalisatrice du documentaire de propagande  « Les Dieux du stade » (en VO « Olympia »). Pour le réaliser, elle filme les différentes épreuves des JO. Mais qu’a – t – elle réellement le droit de montrer ? Bref, en filigrane, se dresse une pensée sur le cinéma, les médias, et la restitution de la réalité.

Aidé d’un casting 5 étoiles (Stephan James, Jason Sudeikis, Jeremy Irons,William Hurt, Carice Von Houten), le réalisateur Stephen Hopkins nous livre un film instructif -même si  certaines situations sont romancées-  Ce biopic, humaniste et émouvant, arrive sur nos écrans quelques jours avant les prochains Jeux Olympiques d’été : un excellent timing !

LA COULEUR DE LA VICTOIRE

DATE DE SORTIE : 27 JUILLET 2016

Durée : 1h58min

Réalisé par : Stephen HOPKINS

Avec : Jeremy Irons, Jason Sudeikis, Giacomo Gianniotti, Barnaby Metschurat, Stephan James

Genre : Drame, Biopic, Historique

Nationalité : Canadienne et Allemande

Distributeur : LA BELLE COMPANY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.