[Avis] La Femme du Diplomate (5 To 7) – Avec Bérénice Marlohe, Anton Yelchin, Lambert Wilson

La comédie romantique « La Femme du Diplomate » (titre original : 5 to 7) aurait pu sortir au cinéma ou en vidéo pour la Saint Valentin, mais non, le DVD a éclos pour le joli mois de mai. Session de rattrapage !

affiche La Femme du diplomate

 

Le synopsis d’Allociné tient sur une ligne : « Un romancier en devenir s’engage dans une relation extraconjugale avec la femme d’un diplomate français ». C’est très concis, mais également très réducteur.

« La Femme du Diplomate« , c’est une comédie romantique doublée d’un récit d’apprentissage. En plus de l’amour, le film nous parle aussi de choix de vie, de passage à l’âge et de trouver sa place dans la société. Le thème du choc des cultures et de la création artistique sont également abordés dans ce film. Vaste programme donc, mais  toutes ces thématiques sont couvertes avec légèreté et bonne humeur.

Forte de mon expérience en « rom com », je pensais pouvoir prédire le déroulement et la fin du film, et bien je me suis plantée à plusieurs reprises ! Rien de bien neuf dans les ingrédients, mais le scénario est plutôt fin et malin.

Passons à l’interprétation.
Le mignon Anton Yelchin incarne Brian, l’apprenti écrivain… Je ne l’avais vu que dans  ‘Star trek into Darkness » … Son interprétation n’est ni très bonne ni très mauvaise mais il a un côté délicieusement candide. Ses réactions, notamment lorsque Brian comprend la notion du  « 5 à7 » sont souvent amusantes. Son personnage dégage une réelle fraîcheur, et on ne tarde pas à l’adopter, avec une grande envie de le prendre sous notre aile. Mission accomplie donc pour le jeune acteur.

La belle Bérénice Marlohe, furtive James Bond girl de « Skyfall« , ne se débrouille pas mal du tout avec ce premier rôle de femme ayant deux amours … Elle a beaucoup d’allure (c’est un ancien mannequin à la ville comme à la scène), et elle est très expressive. Ses sourires laissent échapper une tristesse certaine.
On pourrait croire que le marivaudage , puis l’arrangement qu’elle propose à son amant conviennent à son personnage, Arielle –  « Comme le dessin animé « La petite sirène » de Walt Disney ! » lui fera remarquer Brian.
Mais… il y a un mais. La différence d’âge (Même si l’écart est moins important que dans le  « Lauréat » ou « Un été 42« ). Le fait qu’elle ait un mari auquel elle est attachée. Et surtout, elle a deux enfants… D’un autre côté, elle est follement amoureuse de Brian ! Bref, qui va – t- elle choisir ? Et pourquoi ?

A l’opposé de Brian, il y a Valéry, le mari d’Arielle, joué par Lambert Wilson. Cet acteur possède un timbre de voix, des expressions et une posture assez uniques !  Son personnage de diplomate, mari cocu et cocufiant, aurait pu être tout à fait inintéressant,  ou antipathique à souhait, et bien il n’en est rien. Le rôle sied parfaitement à Lambert Wilson.

Les seconds rôles sont également savoureux, Glenn Close et Frank Langella en tête. J’aurais voulu voir un peu plus Olivia Thirlby, son personnage aurait pu être développé…

Les références au cinéma français sont présentes, que ce soit Agnès Varda et son « Cléo de 5 à 7″ ou la référence directe à « Jules et Jim » de Truffaut que Brian semble visionner en boucle. On peut penser aussi à « L’Amour l’après-midi » ou à la série des « Contes » de Rohmer.

« La Femme du Diplomate » est un charmant petit film, sans violence, sans grossièreté, avec de jolis dialogues et des comédiens attachants. On a envie de faire un tour au musée Guggenheim ou sur les bancs publics de Central Park…  Si vous êtes en quête de romantisme, et d’un moment de détente, ce premier film de Victor Levin devrait vous plaire.

Les parapluies de Cherbourg... non, pardon de New York, dans La Femme du Diplomate
Les parapluies de Cherbourg… non, pardon de New York, dans La Femme du Diplomate (via Allociné)

La Femme du Diplomate

Titre Original : 5 To 7
Un film réalisé par Victor Levin

Avec Bérénice Marlohe, Anton Yelchin, Lambert Wilson, Olivia Thirlby…
Date de sortie en DVD : le 4 mai 2016 ( édité par L’Atelier d’images).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.