Le Genou de Claire
[Avis] LA LA LAND de Damien Chazelle avec Emma Stone et Ryan Gosling – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] LA LA LAND de Damien Chazelle avec Emma Stone et Ryan Gosling

 

 

Depuis plusieurs mois, on entendait la même rengaine : LA LA LAND serait un enchantement, ce serait le film de l’année 2017…
Après avoir récolté 7 Golden Globes sur 7  nominations, Damien Chazelle, réalisateur de l’excellent « Whiplash« , a triomphé aux Oscars avec 6 statuettes !  Un tel plébiscite, c’est  presque agaçant. Allais-je reprendre le chœur des louanges ? Réponse dans les quelques lignes qui suivent…

 

SYNOPSIS
Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia (Emma Stone) sert
des cafés entre deux auditions.
De son côté, Sebastian (Ryan Gosling), passionné de jazz, joue du piano dans des
clubs miteux pour assurer sa subsistance.
Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux
tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

(via SND)

Avis : LA LA LAND  : sans fausse note !

wp-1483947530562.jpg
Emma Stone et Ryan Gosling

« LA LA LAND » est un grand, un très bon film.
Irais-je jusqu’à le qualifier de chef d’oeuvre ?  Je ne sais pas,  il me faudrait déjà le revoir… Car, si le scénario semble simple, à savoir une love story entre deux artistes, « La La Land  » traite de nombreux sujets comme le couple, les choix de vie, l’amour, la passion, les regrets, les échecs , le renoncement… Des thèmes intemporels, susceptibles de toucher le plus grand nombre de spectateurs.

Le scénario de « La La Land » reprend des thèmes déjà étudiés dans « Whiplash »-  à savoir la part du sacrifice dans la création. De nombreux artistes renoncent en effet à tout, et en particulier à leur famille, pour se consacrer à leur art.

Ce sujet, déjà traité des milliers de fois, prend une belle résonance dans le film de Damien Chazelle… Serait-ce sa marotte ? A suivre : « La La Land » n’est que son troisième long-métrage.

En revanche, le format comédie musicale pourrait en rebuter plus d’un… Et pourtant, les allergiques aux musicals ont craqué pour le film qui réhabilite les comédies musicales américaines.

emma et Ryan

Il faut dire que contrairement à « The Artist »,  « La La Land » n’est pas un retour dans le passé. L’histoire se passe à Los Angeles, de nos jours. La première scène se passe ainsi dans un énorme embouteillage.

Ancien batteur de jazz lui-même, Damien Chazelle joue avec le rythme du film…  le fameux tempo de « Whiplash » !  Et oui, en musique, comme dans la vie, tout est question de timing.
Les scènes chantées et dansées ont chacune leur rythme.
En ce qui concerne la progression de l’histoire, elle a des temps forts et des moments plus lents, plus contemplatifs..

Chazelle mêle aussi l’onirique (la danse au firmament de Gosling , déjà pastichée aux Golden Globes par Justin Timberlake et Jimmy Fallon) avec le trivial ( les factures à payer, le repas qui brûle dans le four…).

« La La Land » est aussi un hommage à l’âge d’or du cinéma hollywoodien, Chazelle parsème son film de clins d’œil et de références cinéphiles – par exemple à « La fureur de vivre », à  » Chantons sous la pluie » ... il glisse même une allusion aux « Parapluies de Cherbourg ».

C’est un film qu’on prendra donc plaisir à revoir, et à analyser dans sa forme…

emma stone
Mia (Emma Stone)

Passons au couple star. Emma Stone a remporté le Golden Globes de la meilleure actrice et  l’Oscar de la Meilleure Actrice…   Dans le rôle d’une apprentie actrice qui manque de confiance en elle, l’actrice est convaincante. Elle chante parfaitement et se révèle bonne danseuse…
Sa grande qualité est de paraître à la fois simple et sophistiquée. Emma Stone rayonne, qu’elle porte une chemise tachée de café  sous un  anorak ou une robe de star. Qu’elle grimace ou chante un hymne aux doux rêveurs. C’est un rôle assez classique, qui ne demande peut-être pas un grande performance psychologique, mais effectivement, on se demande qui d’autre aurait pu le faire.

Emma Stone retrouve pour la troisième fois au cinéma Ryan Gosling , après « Crazy, Stupid, Love »  et « Gangster squad« .

Sebastian (Ryan Gosling)
Sebastian (Ryan Gosling)

Et c’est Ryan Gosling qui nous émeut le plus  ! Sebastian est peut-être son meilleur rôle. D’abord on découvre (ou on a  la confirmation) que Gosling est artiste complet, bon chanteur et  excellent danseur. Ce n’est certes pas son rôle le plus destructeur de son image de beau gosse – là, allez voir chez Nicholas Winding Refn , par exemple Only God forgives, ou chez Derek CianFrance. Seb, c’est un peu Gosling. Un artiste qui a une vision de son art  cf son Lost river), des projets, mais qui se retrouve pris dans un groupe à faire de la musique pop ou des petits boulots alimentaires…

Le couple formé avec Emma Stone est crédible, les deux êtres se soutiennent, croient dans le talent de l’autre, mais ne sont pas à l’unisson et leur romance est menacée par leur carrière…

Sous sa forme légère et colorée, le film est donc bien plus profond qu’il n’y paraît !

Ryan gosling et John legend
John Legend (G) et Ryan Gosling (D)

Enfin, il faut absolument parler de la bande originale. Cette dernière est signée Justin Hurwitz (le compositeur derrière « Whiplash »).  Elle tournera en boucle dans vos têtes pendant plusieurs jours tellement elle est réussie.“CITY OF STARS” a reçu le Golden Globes de la meilleure chanson et l’Oscar. John Legend, lui, a un rôle dans le film et interprète la chanson « START A FIRE ».

Trêve de blabla. Pour moi, « La La Land » mérite son concert de louanges. C’est un film virtuose dans tous les sens du terme. A voir et revoir !

La La Land Bande-annonce VO

LA LALAND Bandeau

LA LA LAND

Date de sortie 25 janvier 2017 (2h 08min)

De Damien Chazelle

Avec Ryan Gosling, Emma Stone, John Legend…

En Blu-Ray, DVD, édition limitée et 4K  le 25 mai 2017 – et à partir du 1er juin en VOD 

LA LA LAND 6 OSCARS 2017

3 Comments

  1. Raphael Borfiga

    Intéressant ton avis, surtout que je ne le partage pas du tout !
    Du coup je propose une petite critique négative pour faire contrepoids à ce concert de louanges.

    Pour ma part, j’ai été très déçu pour plusieurs raisons.
    Pour moi, le gros problème vient du scénario ou du traitement du scénario, je n’ai ressenti aucune émotion pendant ces deux heures et le pire c’est que l’on ne ressent aucun amour, aucune passion entre Stone et Gosling. Je pense que les persos manquent cruellement de profondeur ou alors sont mal écris (ou peut-être n’y a t-il eu aucune complicité entre les acteurs et cela se ressent ?)
    Il y a deux films dans le film, hiver et printemps c’est la comédie musicale rétro aux couleurs chatoyantes un brin gnangante mais pourquoi pas et puis dès qu’ils se mettent en couple ça devient plat, terne (même au niveau des costumes des décors, c’est fade comme leur relation et c’est chiant !)
    Emma Stone sauve l’honneur, elle est fraiche et pétillante même si parfois je trouve son interprétation un peu caricaturale dans les scènes d’audition notamment mais que dire de Gosling ? La grosse déception du film et pourtant c’est un acteur que j’aime bien. Je n’ai senti aucune consistance dans son perso, aucune crédibilité avec le rôle. Je trouve que sur City of Stars soit il chante mal soit c’est sa voix qui n’est pas belle…
    On ne peut pas se contenter de chanter, danser et rendre « hommage » pour faire un bon film. Même si l’ouverture est réussie avec son plan séquence.. on retrouve dans la réalisation les problèmes des jeunes réals qui veulent à tout prix montrer qu’ils sont des virtuoses de la caméra, je trouve qu’il y a trop d’effets de grues dans ce film, ça tourne, ça monte , ça descend, c’est trop maniéré. Pour moi, le réal s’est concentré sur le côté hommage à la comédie musicale et son amour pour le jazz (que je ne partage pas, donc déjà je suis peut être moins charmé par la musique).
    La musique justement, à part le thème principal qui vous trotte dans la tête, on oublie vite comme tout le reste.
    La La Land est pour moi un film quelconque, qu’on voit et qu’on oublie vite principalement à cause de son manque de consistance et de passion.

    • Claire

      Bonjour et merci pour la contre critique. J’y répondrai plus tard, j’ai l’impression que nous n’avons pas vu le même film. D’ailleurs je vais retourner bientôt voir La la land , je garde tes arguments en tête !

Répondre à Claire Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :