Le Genou de Claire
[Avis] LADY BIRD de Greta Gerwig – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] LADY BIRD de Greta Gerwig

« LADY BIRD »  est lauréat de deux Golden Globes dans la catégorie comédie (meilleur film, meilleure actrice pour Saoirse Ronan) et a reçu de belles nominations aux Oscars 2018. Que vaut cette première réalisation de Greta Gerwig ?

Synopsis
Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi.

AVIS : LADY BIRD, des racines et des ailes.

Lady Bird semble être un film d’ados une histoire d’initiation très classique.
L’action se passe à Sacramento au début des années 2000.  La  jeune héroïne, interprétée avec brio et fraîcheur par Saoirse Ronan, est pressée de quitter le nid familial pour partir à l’université … On la voit s’inscrire à la fac, choisir sa robe pour le bal de fin d’année, tomber amoureuse ( spoiler :  ça va mal se finir)  et surtout s’opposer à  sa mère – Vous allez me dire,  résumé ainsi, « Lady Bird » ne vole pas haut, ou du moins ne cache pas trois pattes à un canard !

Saoirse Ronan, 22 ans au moment du tournage, cheveux roses bonbon, acné voyante, attifée comme l’as de pique, est ultra convaincante dans le rôle d’une jeune fille, ou devrais-je dire,  jeune femme qui se cherche.
L’actrice ressemble à une ado ordinaire :  fantaisiste,  enthousiaste puis déprimée,  égoïste, blessée parfois et blessante par moments… Une prestation très différente de celle dans « Lost River » ou  « Brooklyn« .
On a l’impression qu’elle ne joue pas, qu’elle est Lady Bird.
Son jeu sonne vraiment juste, ainsi que les situations que son personnage vit, et ses réactions.

Le film vaut le coup d’œil pour l’interprétation de Saoirse Ronan mais aussi pour celle de Laurie Metcalf, la mère protectrice qui couve sa fille.  La relation mère /fille est vraiment importante dans le film.
Et puis il y a Tracy Letts en papa poule dépressif qui le cache, Timothée Chalamet en pseudo rebelle  arrogant, et Lucas Hedges en petit ami a priori idéal pour Lady Bird … A priori.

Autre point fort du film : ses qualités d’écriture.
« Lady Bird » est une jolie chronique sur l’adolescence,  une déclaration d’amour à la famille… Et à Sacramento. Lady Bird, jeune oiselle qui rêve de quitter le nid pour s’envoler à New York, cherche avant tout à trouver sa place, son identité… Mais au final elle comprend qu’il ne faut ni renier ses racines ni son passé.

Pour sa première réalisation, Greta Gerwig signe un scénario aux accents autobiographiques. Elle a trouvé un double de cinéma en Saoirse Ronan, citée à l’Oscar de la Meilleure Actrice.

Bien que n’ayant pas un passé identique à celui de « Lady Bird », je trouve que tout sonnait très juste, il existe une authenticité appréciable dans cette « dramédie ».

De nombreuses jeunes femmes, mais aussi de nombreux hommes  devraient pouvoir se retrouver dans le film. Quant aux spectateurs moins jeunes, cela devrait leur rappeler leur jeunesse – ne serait-ce que dans leurs envies d’émancipation ou leur relation avec leurs parents ou leurs enfants. « Lady Bird » est donc un récit simple et touchant qui a beaucoup de charme.

LADY BIRD

Date de sortie :  28 février 2018 (1h 34min)
De Greta Gerwig
Avec Saoirse Ronan, Laurie Metcalf, Tracy Letts,Lucas Hedges,Timothée Chalamet, Beanie Feldstein, Lois Smith, Stephen McKinley Henderson, OdeyaRush, Jordan Rodrigues, Marielle Scott…

NB: ne pas confondre avec le film de Ken Loach qui s’intitule également Ladybird (ou « Ladybird, Ladybird »)

Affiche © Universal

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :