Le Genou de Claire
[Avis] LES NOUVEAUX SAUVAGES ( RELATOS SALVAGES ) de Damian SZIFRON – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] LES NOUVEAUX SAUVAGES ( RELATOS SALVAGES ) de Damian SZIFRON

« LES NOUVEAUX SAUVAGES » est le plus gros succès du cinéma argentin à ce jour. »LES NOUVEAUX SAUVAGES » représentera l’Argentine aux prochains Oscars et tentera de décrocher la statuette du meilleur film en langue étrangère.

 

Présenté au dernier festival de Cannes, le film a déjà remporté  le prix du public aux festivals de San Sebastian et de Biarritz. Il a été présenté en avant-première au Festival Lumière (le film est produit par Pedro Almodóvar , prix Lumière 2014), puis dans six villes de France, dont Paris.

cover
(c) Warner Bros

 AVIS
Damian SZIFRON, est un jeune réalisateur argentin, avec un look d’étudiant fraîchement sorti des bancs de la fac »à qui on donnerait le bon dieu sans confession ».
Pourtant, il est bientôt quadragénaire et a réalisé avec ce quatrième long métrage un film noir, corrosif , sacrément culotté, à la fois drôle et cruel !
Il nous livre un essai sur l’abandon des conventions et la libération des instincts primaires, cherchant à exprimer un certain malaise de la société.
Il vaut mieux ne pas arriver en retard à la séance car il serait dommage de louper le générique qui, en utilisant des prédateurs du monde animal, donne le ton mordant du film.
Puis, il ne faut surtout pas manquer la première scène qui est la plus drôle et qui rend hommage au cinéma de Pedro Almodóvar ( le producteur du film ) en reprenant le décor des « Amants passagers ».
Quand on lui demande pourquoi il a choisi de réaliser six sketchs plutôt qu’une seule histoire, le réalisateur explique qu’il travaillait sur trois projets : un film d’amour , un western et un film policier et qu’il a préféré comprimer ces histoires en une forme s’apparentant à un recueil de nouvelles.
Le film dure 2 heures. C’est peut être un peu long – même si on ne s’ennuie pas.
Mais selon sa sensibilité ou son propre vécu, on est plus ou moins réceptif à certains sketchs.
On est face à du comique cinglant qui frôle parfois la vulgarité.
Les histoires n’ont aucun lien entre elles, leur seul point commun étant la mise en orbite de la vengeance …

(c) Warner Bros


Les acteurs assurent vraiment !
On retrouve avec plaisir Ricardo Darin, l’inoubliable flic de « Dans tes yeux  » de Juan José Campanella.
Il entre dans la peau d’un ingénieur du bâtiment dont la vie va être chamboulée à cause d’un stationnement interdit !
Le récit est dramatique mais la fin de l’histoire est particulièrement jouissive.
Rita Cortese campe une cuisinière machiavélique redoutable … Une  autre comédienne, Erica Rivas, s’est également vue remettre le prix d’interprétation féminine au dernier festival de Biarritz.
Le playboy ( Leonardo Sberaglia ) qui se transforme en bête sauvage n’est pas mal non plus !.
On assiste également à une des scènes de mariage les plus « trash » qui soient.
C’est du cinéma futé et détonant , » un chant à la vie  » selon l’expression de Damian Szifron himself dont le dynamisme est appréciable !

 

Date de sortie : 14/01/2015

Titre original : Relatos Salvajes
Titre français : LES NOUVEAUX SAUVAGES
Durée : 2h01
Un film de Damián Szifron
Avec Ricardo Darín, Oscar Martínez, Diego Peretti, Erica Rivas, Julieta Zylberberg
Synopsis : Vulnérables face à une réalité trouble et imprévisible, certains personnages, traversent la frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amoureuse, le retour du passé, une tragédie ou même la violence d’un détail du quotidien sont les détonateurs qui poussent ces personnages vers l’indéniable plaisir de perdre le contrôle.

(in CP)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :