[Avis] M de et avec Sara Forestier

Cela faisait 16 ans que Sara Forestier voulait raconter une histoire.
Celle de Mo et de Lila, deux jeunes gens en marge de la société à cause d’un handicap social : il ne sait ni lire ni écrire, elle est bègue, et ils vont tomber amoureux… Cette histoire, la comédienne l’a mise en mots et en images dans « M ». Que vaut ce premier film, au sujet assez casse-gueule ? On aiMe ou pas ?

 

Synopsis : Lila est l’élève la plus brillante en Français dans sa classe de terminale. Et cela bien qu’un fort bégaiement l’empêche de communiquer normalement. Elle ne s’exprime qu’à travers son cahier, où elle note de même des poèmes. Un jour, à l’arrêt de bus, elle fait la connaissance de Mo, un trentenaire lui aussi porteur d’un handicap social. Ce pilote de courses clandestines n’a jamais appris à lire correctement. Pourtant, c’est un drôle de coup de foudre entre les deux, qui permet même à Lila d’envisager plus sereinement l’épreuve du bac oral. Mo cache par contre farouchement son insuffisance intellectuelle à sa nouvelle copine.

AVIS :  Je dis « M ».

Sara Forestier alias Lila ©Ad Vitam

« M » est une histoire d’amour mais c’est aussi le récit d’une émancipation. « M » est un film très personnel de Sara Forestier. Le scénario qu’elle a écrit s’inspire en partie de sa propre vie : Sara Forestier a eu, à l’âge de son personnage Lila, un petit copain qui lui avait caché son illettrisme. L’interprétation de Sara Forestier en tant que Lila m’a plu. Vous me direz, ce n’est pas nouveau, on savait que c’était une excellente actrice déjà deux fois Césarisée… Et bien là elle est convaincante en lycéenne timide.

La découverte du film, ce serait plutôt Redouanne Harjane, qui est un acteur venu du stand up. Il incarne Mo,  un trentenaire illettré vivant d’expédients dans un bus, en conflit avec sa mère et la société…

L’amour va permettre aux deux « héros » , malgré des problèmes de communication,  de s’épanouir, et d’aider l’autre à avancer dans la vie.  Au début, on pense que ces deux personnages n’ont rien à voir, et que leur rencontre fortuite, puis leur liaison ne débouchera sur rien de bon. Lui ne peut lire ce qu’elle écrit à défaut de pouvoir prononcer les mots.

Lila est douée en littérature et en poésie,  Mo vit dans un monde concret, au jour le jour, dans un mécanisme de survie. Or, ces deux personnages ont des points communs : d’abord ils se sentent exclus de la société avec leur » handicap »,  ils ont envie d’évoluer, mais se sentent piégés. D’autre part, leur famille ne les soutient pas. Le père de Lila, et la mère de Mo, ont rejeté leur rejeton, peut-être parce qu’il souffrent encore de la perte de leur conjoint respectif, peut-être par leur enfant est « différent »…

Coté mise en scène, Sara Forestier est dans le mouvement, il y a beaucoup de caméra à l’épaule, ses plans sont très mobiles. Comme pour son scénario, ou son jeu,  la réalisatrice n’hésite pas à tenter des choses,  comme des poèmes sur des écrans interrompant l’action ( des poèmes notés par Sara Forestier, provenant de différentes sources, notamment d’un auteur équatorien). Personnellement je n’y ai pas vu d’autre intérêt que de représenter l’amour du langage, et des mots de Lila/Sara.

La réalisatrice ose un gros plan sur sa petite culotte lors d’une scène d’amour. Cela pourrait être glauque au possible, mais vu l’atmosphère passionnée du film, « ça passe » !

Oui, c’est une réalisation culottée que nous propose Sara Forestier. A plusieurs reprises, j’ai pensé que l’on frôlait le ridicule, et pourtant, non,  encore une fois ça passe, car Sara Forestier a emporté mes réticences par son audace. On est un peu déboussolé par ce film énergique, dont le ton oscille entre tragique et comique. Mais je préfère une réalisatrice qui ose des choses, a fortiori pour son premier film, à des films formatés aux réalisations frileuses.

Ce qui compte dans « M » c’est que l’émotion était au rendez-vous pour moi.  « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.  » On est vraiment sensible au destin de Mo et Lila, deux héros de cinéma aux prénoms prédestinés : Mo sonne comme « mot » ou « maux« , et Lila, comme la fleur ou la phrase : » Lis, là ! ou  Lis-la ! « – C’est peut-être moi qui surinterprète… ? !

« M » est un film sincère, on n’en doute pas, surtout après avoir écouté la réalisatrice qui s’est totalement impliquée dans ce projet depuis de nombreuses années, et touchant.

D’ailleurs au festival d’Arras, où le film a été présenté en avant-première, Sara Forestier a été saluée par une standing ovation, et certains spectateurs avaient l’air très émus, voire ont versé quelques larmes. Une spectatrice souffrant de bégaiement a remercié Sara Forestier pour avoir pris comme héroïne une jeune femme bègue, rappelant qu’il existe 600 000 bègues en France. Il est vrai que peu de films abordent ce sujet. Idem pour l’illettrisme.

Redouane Harjane, le Mo de Lila… © Ad Vitam

Le film a été également salué par les jurys du festival de Venise et de La Baule. Sara Forestier a été sacrée meilleure actrice au festival de la Bauleet meilleure réalisatrice aux Venice Days. Venise a également récompensé Redouanne Harjane, en lui attribuant le prix du Meilleur Acteur.

Voilà un film qui nous donne l’envie d’aiMer et nous aMéliorer.

      •  Notre discussion en podcast avec Betty Mourao sur Séance Radio :

 

M

de Sara Forestier
Avec  Sara Forestier, Redouanne Harjane, Jean-Pierre Léaud, Liv Andren, Nicolas Vaude
Le 15/11/2017  au cinéma
 (distribution : Ad Vitam)
  • Edit avril 2018 : le DVD est sorti le 10/04/2018 chez Ad Vitam

La Bande annonce

4 commentaires sur “[Avis] M de et avec Sara Forestier

    1. Je ne sais pas si je peux dire que je suis très enthousiaste, il y a des passages qui ne m’ont pas séduite (les écrans noirs avec le texte). J’ai été peu déboussolée par ce film énergique et audacieux dont le ton oscille entre tragique et comique. Mais je préfère une réalisatrice qui ose des choses, a fortiori pour son premier film, à des films formatés aux réalisations frileuses.

  1. Wouaaa vive twitter, je tombe sur un blog hyper intéressant ! Enfin cet article est très bien écrit et me pousse à aller voir tous les autres et à le suivre régulièrement 😀 Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.