[Avis] MARIE CURIE de Marie Noëlle

 

Qui était Marie Curie ? Un siècle et demi après la naissance de cette pionnière des sciences, doublement récompensée d’un Prix Nobel, la réalisatrice Marie Noëlle se propose de répondre à cette question dans ce biopic  sobrement intitulé « MARIE CURIE  » .  Après avoir été diffusé au TIFF, au Festival de Hamburg et à l’Arras Film Festival, le film sera distribué en France à partir du 24 janvier.

SYNOPSIS DE « MARIE CURIE »

Physicienne-chimiste d’origine polonaise,
Marie Skłodowska-Curie est une pionnière dans l’étude de la radioactivité. Elle travaille main dans la main avec son mari,
Pierre Curie, pour développer la recherche scientifique.
Dans ce milieu particulièrement masculin et conservateur, Marie doit lutter pour se faire une place…

 

AVIS

Le film retrace le parcours de Marie Curie de 1905 à 1911,  les années de ses prix Nobel.
après la mort accidentale de son époux et collègue Pierre, Marie Curie devra se battre pour être reconnue dans un milieu scientifique et continuer à effectuer ses recherches sur le radium.

Lauréate de deux prix Nobel, c’est l’une des plus grandes figures féminines de l’Histoire.

Des films et documentaires, il y en a déjà eu. Marie Noëlle semble surtout s’intéresser à la vie intérieure de Marie Curie, ses sentiments de femme et de mère de famille soucieuse de l’éducation de ses enfants… On suit Marie Curie dans le douloureux processus de deuil  de son époux, puis on la voit subir les menaces liées au scandale après sa liaison avec son collègue le physicien Paul Langevin, homme marié, et les diverses humiliations  vécues au niveau professionnel….  Ce « Marie Curie » version  2018 se concentre aussi sur la relation mère – fille entre Marie Curie et Irène Joliot Curie.
Marie Curie a toujours fait en sorte que ses enfants et en particulier sa fille aient une appétence pour les matières scientifiques. Et Irène Joliot- Curie obtiendra également le prix Nobel de chimie avec son époux, Frédéric Joliot. Les deux femmes mourront toutes deux d’une leucémie liée à leur exposition aux radiations…

Dresser le portrait de Marie Curie est aussi l’occasion d’être féministe. Dans un moment plein d’émotions, l’interprète de Marie dit qu’on devrait plus s’intéresser à son travail et aux recherches  qu’à son genre et à sa vie personnelle…
Une phrase forte qui semble faire écho à l’actualité. Il y a quelques jours encore, les articles sur France Gall que l’on présente à travers les hommes de sa vie, ou encore Angelina Jolie et Jennifer Aniston désignée comme ex de Brad Pitt. (Certes il n’y a rien à voir entre découvrir le radium et gagner deux prix Nobel dans une société patriarcale et chanter ou réaliser des films au 21é siècle, mais au fond la problématique d’affirmation de la valeur d’une femme sans un homme reste la même.)

L’aspect scientifique est peu développé, vous n’apprendrez pas grand-chose des recherches scientifiques de l’époque et vous n’en saurez guère plus sur l’origine des découvertes du couple Curie sur le radium et le polonium.
Encore une fois, c’est un biopic qui se concentre sur la femme qu’était Marie Curie, sans doute pour être accessible au grand public. A toutes fins utiles, signalons que, jusqu’au 4 mars 2018, le Panthéon propose une exposition en hommage à Marie Curie.

Il n’y a rien à redire sur l’interprétation : Karolina Gruszka se donne à fond, elle est bien mise en valeur par la caméra de Marie Noëlle. Charles Berling en Pierre Curie est convaincant et Malik Zidi en fidèle collègue et compagnon joue ce rôle secondaire élégamment.La musique est composée par Bruno Coulais, ce qui est un gage de qualité.

On peut toutefois regretter la forme du film,  parfois affectée, et quelques longueurs… La fin est assez étonnante, avec la danse du radium de Loïe Fuller (qui a elle aussi eu droit à son biopic : La Danseuse), et Karolina Gruszka habillée en Marie Curie dans le Paris du XXIè siècle, passant à bicyclette devant devant la Sorbonne…  Un clin d’œil au tournage et à la modernité de Marie Curie.

 

MARIE CURIE

de Marie Noëlle

(Allemagne, 2017, 1h40, vostf)

avec : Karolina Gruszka, Charles Berling, Daniel Olbrychski,Arieh Worthalter, Malik Zidi, André Wilms….

Distributeur : KMBO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.