[Avis] Moi Nojoom,10 ans, divorcée, de Khadija Al-Salami

 Ce 8 juin 2015 , il s’est passé un événement rare à l’Institut du Monde Arabe : la projection d’un film yéménite qui est l’œuvre de Khadija Al – Salami, première femme réalisatrice et productrice au Yémen. L’Union européenne chapeaute ce projet.
 noojoom poster
 Et le sujet du film n’était pas moins exceptionnel puisqu’il s’agit de  » Nojoom, 10 ans, divorcée » .
 Inspiré d’une histoire vraie, celle de la plus jeune divorcée au monde, ce film  poignant est d’autant plus méritoire qu’il a été tourné dans le pays même avec beaucoup d’obstacles.
Seules la ténacité et la rébellion  de la réalisatrice, qui elle même avait été forcée de  se marier à l’âge de 11 ans avec un homme de 20 ans son aîné, ont permis la concrétisation de ce projet risqué et ambitieux.
Nojoom s’appelle en réalité Nojood. Son parcours a ému les médias en 2008, et a fait l’objet d’un roman édité en 2009, traduit en 16 langues sous le nom de « Nojoud 10 ans divorcée »  écrit par la jeune fille et Delphine Minoui .
N’étant pas arabophone, je ne mesure pas la différence entre Nojoom et Nojood mais j’ai cru comprendre que l’un des deux prénoms (Nojoom )  est beaucoup plus poétique que l’autre ( Nojood ) d’où le choix du titre du film.
 La petite fille qui joue l’héroïne est remarquable et possède un regard que l’on n’oublie pas…
NOJOOM_extrait
Ce long métrage est intéressant pour diverses raisons  :
 D’une part, pour l’originalité et la gravité du thème. Il  nous parait incroyable que des pratiques ancestrales telles que le mariage « consommé » avec des enfants puissent subsister en toute impunité au 21ème siècle.
 De plus, ces très jeunes filles, une fois mariées, sont séparées  de leur famille qu’elles n’avaient jamais quittée et deviennent les esclaves de leur belle-mère, corvéables jusqu’à l’épuisement.
D’autre part, parce qu’il nous fait découvrir un pays méconnu aux paysages fabuleux ( on croirait que certains décors sont en carton-pâte, tellement ils paraissent irréels ) et aux modes de vie si éloignés de notre société.
Enfin parce qu’il est l’œuvre d’une femme courageuse qui possède un réel talent cinématographique, sans disposer de moyens matériels considérables.
Les visages et les paysages sont particulièrement bien filmés.
Le scénario est bien construit, rythmé et suscite une émotion constante. En particulier, toutes les scènes concernant l’enfance volée de Nojood sont très parlantes.
La réalisatrice, âgée de 40 ans, était présente, ce 8 Juin, à Paris. Elle s’exprime parfaitement dans la langue française. Elle a payé ses études tout en travaillant… Décidément, les femmes cinéastes ne manquent pas d’audace et de volonté !
image_internet
 Tout semble extraordinaire dans ce long métrage.
 Rien que le fait qu’une fillette de dix ans puisse prendre seule le taxi, pour se rendre dans un tribunal où elle pénètre sans difficultés, nous surprend.
 Idem pour le mari qui n’a aucune conscience de la gravité de ses actes sexuels auprès d’une mineure…  Il ne ressent aucun sentiment de culpabilité et ne comprend pas l’attitude du juge qui réprouve sa conduite.
Actuellement, sur nos écrans, quelques films abordent la thématique du mariage forcé comme « YMMA » de Rachid El – Ouali et « Mustang » de Deniz Gamze Erguven (sortie le 17/06/15 ).
Mais ce qui est spécifique dans cette histoire est le très jeune âge de la victime.
 Au moment de de la projection à l’IMA, ce film avait déjà été présenté au festival de Dubai mais n’avait pas encore trouvé de distributeur en France.
Espérons que cette lacune sera prochainement comblée car cette histoire marque vraiment les esprits.

Michèle.

Moi Nojoom, 10 ans Divorcée

De Khadija Al Salami

Scénario : Khadija Al Salami
Image : Victor Credi
Son : Emmanuel Zouki
Montage : Alexis Lardilleux
Musique : Thierry David
Interprètes : Reham Mohammed, Rana Mohammed, Ibrahim Al Ashmori, Naziha Alansi, Husam Alshiabali, Sawadi Alkainai, Adnan Alkhader, Samaa Alhamdani

Production : Sheikha Prohaska Alatas

Prix du meilleur film au dernier festival de Dubai

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.