(Avis) Perdrix d’Erwan Le Duc avec Swann Arlaud.

Grâce au Club 300 AlloCiné, Jacques et Michèle ont pu découvrir le film « Perdrix » réalisé par Erwan Le Duc. Après un passage au festival de Cannes, ce premier long métrage romantique, tendre et loufoque sortira le 14 Août prochain.

Synopsis :

Pierre Perdrix vit des jours agités depuis l’irruption dans son existence de l’insaisissable Juliette Webb. Comme une tornade , elle va semer le désir et le désordre dans son univers et celui de sa famille.

Avis :

Pour son premier long métrage, Erwan Le Duc a réalisé un film peu banal qui a un charme fou.

Un film qui a « de la gueule », une gueule …d’atmosphère.

Tout au long de cette fiction règne une atmosphère étrange, à la fois burlesque et poétique.

Le cinéaste a réussi à rendre insolite chaque scène avec des personnages décalés, insondables, marginaux.

Des situations loufoques se succèdent dans un décor très réaliste qui a pour toile de fond des paysages vosgiens magnifiques.

Erwan Le Duc qualifie lui-même son film de comédie amoureuse.

Il n’est nullement question de comédie à l’eau-de-rose mais d’une histoire d’amour plutôt compliquée. C’est une jolie réflexion sur la complexité des sentiments.

Une des caractéristiques de cette fiction est la présence de l’humour avec une belle touche de poésie. Certaines scènes sont vraiment très drôles, d’autres émouvantes.

Perdrix ne se raconte pas, il faut le voir pour en savourer l’originalité et l’intensité.

Le scénario est donc particulièrement réussi mais pour le mettre en valeur, il fallait des acteurs « haut de gamme ».

C’est le cas avec Fanny Ardant dont la voix envoûtante inaugure la première scène du film. Tout au long de Perdrix, elle cultive avec talent le mystère de Thérèse, chroniqueuse d’une drôle de radio et mère de famille plutôt secrète.

Et puis Swann Arlaud et Maud Wyler excellent dans leurs rôles contrastés, à la sensibilité discrète ou exacerbée.

Nicolas Maury est irrésistible et attachant avec sa passion pour les insectes. Il est le père d’une ado qui est formidable. L’actrice est une vraie révélation et s’appelle Patience Munchenbach.

Alexandre Steiger joue un policier très touchant et très drôle.

Dans Perdrix, on rencontre donc une galerie de personnages fantaisistes qui oscillent entre le quotidien et le surréalisme.

Merci au Club 300 Allociné * de nous avoir fait découvrir en avant – première ce film surprenant, rondement mené et brillamment interprété, en présence du réalisateur Erwan Le Duc et de Swann Arlaud, Maud Wyler et Nicolas Maury.

PERDRIX

de Erwan Le Duc.

Avec :
Swann Arlaud
Maud Wyler
Fanny Ardant
Nicolas Maury
Alexandre Steiger…

*Perdrix a obtenu le Label Allociné.

**Photos, de gauche à droite : le réalisateur Erwan Le Duc, Swann Arlaud , Maud Wyler et Nicolas Maury.**

( Photographies prises lors de l’avant première du Club 300 à Paris par Michèle).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.