[Avis] Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar est le cinquième volet  de la saga aux pirates, saga produite par Jerry Bruckheimer. Du côté de la réalisation, deux nouveaux venus aux noms de Vikings : Joachim Rønning et Espen Sandberg. Ils succèdent à Gore Verbinski et Rob Marshall (  Pirates des Caraïbes : la fontaine de jouvence). Ce numéro 5 garde – t-il le cap ou bien sombre t -il dans tous les écueils d’une suite insipide ?

 

 

Un casting en partie renouvelé

Geoffrey Rush alias Hector Barbossa
©Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

On ne change pas une équipe qui gagne…. Ou si peu !

Johnny Depp reprend le rôle du capitaine Jack Sparrow pour une autre aventure, et retrouve Geoffrey Rush (« Le discours d’un roi », « Shine » …) alias Hector Barbossa, pirate tantôt rival tantôt ami de Sparrow, et Kevin R. McNally dans le rôle d’un camarade de longue date de Jack, Joshamee Gibbs.

Sparrow a toujours eu des adversaires coriaces… Et les méchants sont une des réussites de la saga… Le personnage de Javier Bardem ne déroge pas à la règle. Dans le rôle de Salazar, capitaine corsaire espagnol et fantôme (zombie) ivre de vengeance, l’acteur est assez terrifiant. Salazar cherche Sparrow qu’il tient pour responsable de ses ennuis, ainsi que le trident de Poséidon qui lui permettra de devenir humain à nouveau et de contrôler les océans.

Carina Smyth (Kaya Scodelario) et Henry Turner (Brenton Thwaites) © Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

 

Henry Turner (Brenton Thwaites), le fils de Will, cherche aussi le trident de Poséidon pour rompre le mauvais sort qui emprisonne son père sous les mers. Il veut également trouver Jack Sparrow.

Kaya Scodalerio incarne Carina Smyth, une astronome en herbe qui cherche aussi le trident de Poséidon  afin de retrouver son père. Abandonnée à la naissance, elle a dû se former toute seule à l’astronomie,  se battre pour faire des études… Or une femme d’un milieu modeste qui cherche à analyser les étoiles ne peut être qu’une sorcière…
Voilà un beau personnage, peut-être le personnage féminin le plus intéressant de la saga.Carina est réellement une fille très intelligente, et féministe avant l’heure.  Elle a de belles répliques et « contraste » bien avec les autres personnages et en particulier Sparrow. Son duo avec Henry Turner est bien trouvé… et rafraîchissant.

Pour ceux qui s’interrogent : oui, ce sont bien les nouveaux Elisabeth Swann et Will Turner, mais malgré tout on s’intéresse à eux, car leurs personnages sont bien écrits.
En parlant de Will et de son amoureuse Elisabeth, ils sont également de retour dans ce 5e opus…


© Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

Un scénario qui ne change pas vraiment, mais ce n’est pas grave !

On pourra reprocher au film de reprendre la trame du premier opus.

Certes, les ficelles sont les mêmes : des jeunes gens avec de nobles idéaux vont tomber amoureux, Jack Sparrow fera le guignol sans foi ni loi, des pirates zombies, de la magie…. Mais les rebondissements sont différents, et puis pourquoi changer une recette qui marche ?
C’est lorsque que les scénaristes ont compliqué et rallongé l’intrigue que j’ai commencé à m’ennuyer. Less is more !

De plus, l’humour est bien présent que ce soit dans les répliques ou dans les situations.Ainsi, la scène de l' »exécution à la guillotine » est franchement réjouissante-je ne pensais pas écrire cela un jour ! Le pauvre Jack se verra aussi mettre la corde au cou dans les deux sens du terme…

De manière générale on  ne peut dire que le film innove,  mais le résultat est divertissant, fun, et il y a quelques surprises…Le clin d’œil de Paul MacCartney est par exemple très amusant !

Du grand spectacle 

Dernier (bon) point : les effets spéciaux sont grandioses – j’ai vu le film en 3D.
Les hommes de Salazar sont impressionnants, et que dire des requins zombies ou de l’abordage d’un navire par le bateau fantôme… C’est juste bluffant.

Il y a beaucoup d’action spectaculaire, on ne s’ennuie pas !

Enfin, cette fois, le film nous propose une vraie fin. Un beau final qui boucle vraiment la boucle. Cela fait du bien ne de pas assister à une énième fin en queue de poisson nous promettant une suite.

De l’action, de l’humour, du grand spectacle, voilà ce que nous propose les Pirates des Caraïbes, la seule » franchise de pirates » qui existe de nos jours. Et ce numéro 5  est aussi bon que le premier opus.

Donc si vous aimez les pirates, préparez-vous pour l’abordage le 24 mai !

« PIRATES OF THE CARIBBEAN: DEAD MEN TELL NO TALES ».: Javier Bardem (Captain Salazar)..Film Frame..© Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

 

 

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar

Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar Bande-annonce VO

 

 

Cadeau pour se rafraîchir la mémoire :

L’infographie sur la franchise Pirates des Caraïbes  réalisée par nos amis de Stampaprint (www.stampaprint.fr).

 

Infographie Pirates des Caraïbes réalisé par stampaprint

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.