Menu Fermer

[Avis] Premier contact de Denis Villeneuve avec Amy Adams

Le 7 décembre 2016, arrivée de « Premier contact » sur nos écrans (en VO : Arrival).
Ce film de science fiction proprement renversant et intime réalisé par Denis Villeneuve est inspiré d’une nouvelle « L’Histoire de ta vie » – « Story of Your Life »  de Ted Chiang.
Voici mon avis.

affiche-2-premier-contact
© Sony Pictures Releasing France

Synopsis

Une experte en linguistique (Amy Adams) est recrutée par l’armée afin de déterminer la raison de la présence d’extraterrestres sur Terre.

 

Avis sur Arrival : 

signes-premier-contact
Amy Adams, médium malgré elle © Sony Pictures Releasing France

Alerte bon film !  Un film de science fiction va envahir nos écrans le 7 décembre et c’est l’opposé des blockbusters du genre comme « Independance Day« .

Le message, c’est le médium…

L’histoire est tirée d’une nouvelle de Ted Chiang que je n’ai pas lue, donc je ne saurais dire si le scénario respecte la trame du livre ;  en tout cas, une chose est certaine,  cette histoire n’est pas banale et je suis curieuse de lire la nouvelle originale.

« Premier Contact », c’est un mélange entre « Interstellar » et « Rencontre du troisième type » mais c’est un film unique.

Tout d’abord, il faut souligner que l’approche du scénario est intéressante – à savoir lier le scientifique et le spirituel (voire le sentimental). C’est un film qui insiste sur l’art de savoir bien communiquer, et non de dégommer ses ennemis à coups d’explosions.

Les linguistiques et les étudiants en langue étrangères ou communication apprécieront les allusions à la linguistique. Car c’est un film qui a pour personnage principal une linguiste.
Denis Villeneuve nous parle de communication tout au long du film : »Premier contact » cite des théories comme celle de Sapir-Whorf, et nous montre le travail d’une experte dans l’acquisition d’un nouveau langage,  mais aussi les écueils de la traduction qui peuvent avoir des conséquences dramatiques, par exemple au niveau diplomatique.

les-scientifiques-de-premier-contact
Amy Adams et Jeremy Renner, scientifiques sidérés © Sony Pictures Releasing France

Un scénario alambiqué, fait de références SF et actuelles

On pourra bien entendu s’amuser à comparer « Premier contact » à d’autres films de SF …  En premier lieu,  « 2001, l’Odyssée de l’espace » pour les curieux vaisseaux spatiaux et l’ambiance.
« Gravity » et  « Contact » pour le personnage féminin central, à la fois courageux et sensible voire fragile psychologiquement. Le film développe aussi une fibre sentimentale, et là, oui , on peut penser à « Solaris »…

Oui, il est question de l’espace temps et même de la théorie de la relativité, oui, il y a la question de la survie de l’espèce humaine et de la mort … Au-delà d’une possible rencontre avec une vie extra-terrestre, ces films entament une quête existentielle.

Comme souvent dans les films d’anticipation, « Premier contact » nous parle de notre société actuelle. Une société qui a peur de l’Autre (que ce soit un alien ou un être humain).
Remplacer les heptapodes du film par n’importe quel groupe de personnes envahissant un territoire donné, et vous aurez une guerre entre les « occupants » et les « occupés »…
Une société qui n’arrive parfois plus à communiquer de façon simple alors qu’elle n’a jamais eu autant de moyens de s’exprimer : textos, téléphone portable, internet…
Le scénario est donc très intelligent et aussi très malin dans sa construction. Il y a un retournement de situation que j’ai vu venir, mais seulement dans le dernier quart du film.
Car « Premier contact » est aussi une réflexion sur la manière de raconter les choses, sur le début et la fin d’une histoire…
Je ne me suis pas ennuyée pendant le film, mais je pense que le temps pourra sembler long à certains spectateurs : en effet il ne faut pas rechercher de l’action à tout prix dans ce film ! 

 L’ambiance est assez angoissante et surtout très crédible. La musique m’a transportée : son utilisation est judicieuse,  un grand travail est effectué au niveau de l’ambiance sonore.

[ Edit février 2017 : Sylvain Bellemare a reçu l’Oscar du Meilleur montage sonore. ]
Vaisseau très spécial et visuel très spatial
ovni
Un vaisseau très spécial – photo de Premier contact – Copyright Sony Pictures Releasing France

 

 « Premier contact » est superbe, visuellement parlant. Cette qualité saute aux yeux dès les premières minutes. Et c’est le point fort du film…
L’écriture des heptapodes, un drôle de mélange entre une tache d’encre et un écran de fumée, est une trouvaille visuelle. Et un clin d’œil au test de Rorschach !
Et les monolithes, ces coquilles, ces amandes géantes, ces vaisseaux spatiaux spéciaux, sont magnifiques. Certains plans resteront longtemps en mémoire. L’utilisation du cadre, de l’espace autour des personnages est particulièrement bien pensée.
On retrouve le motif du tunnel, déjà développé dans « Sicario« , mais cette fois, lorsque l’on sort du tunnel avec l’héroïne on est totalement désorientés… Dans quelle direction sommes-nous allés ?  Comme dans le terrier d’Alice au pays des merveilles, nos perceptions sont modifiées et on s’interroge sur l’espace et la temporalité de cette histoire. L’histoire de Louise est-elle passée ou future ?
Denis Villeneuve nous transporte, nous perd et comme Louise la linguiste, nous sommes avides de savoir… Nous cherchons à interpréter le film jusqu’au final.

Un dernier mot sur le casting, 5 étoiles : les acteurs nous embarquent totalement avec eux. Dans le rôle de Louise, Amy Adams est fantastique,  très émouvante.
L’actrice est aussi crédible en mère de famille désemparée qu’en scientifique accomplie, et en « médium ». C’est elle qui a le rôle principal, et quel rôle !
Je ne peux pas trop en dire, mais c’est elle qui détient le vrai pouvoir : celui du langage, celui du savoir. Et comme le dit le film « La langue est la base de la civilisation », ce n’est donc pas la science…

Et Jeremy Renner nous montre qu’il peut jouer autre chose que les gros bras pince -sans- rire. Son rôle de scientifique réservé voire taiseux lui va comme un gant. Les autres acteurs ont des rôles moins importants mais sont tout aussi convaincants, comme Forest Whitaker.

Au final «Premier contact» nous parle du temps qui passe,  d’amour, d’acceptation, de communication, de deuil, bref, de la Vie. 

C’est un film subtil qu’on prendra plaisir à revoir, pour en apprécier pleinement tous les détails.  Avec «Premier contact» Denis Villeneuve s’essayait à la science fiction, un nouveau genre pour lui.
Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Voilà qui devrait rassurer les cinéphiles pour son prochain film  de genre : «Blade Runner 2049 ».

premier-contact-affiche

 

Les infos sur le film PREMIER CONTACT :

· Sortie nationale le 7 décembre 2016.

· Avec : Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker.

· Réalisé par Denis Villeneuve

· Hashtag : #PremierContact

 

 

PREMIER CONTACT En VOD /DVD /BLU RAY  :

Le blu ray est de grande qualité qu’il s’agisse du son ou de l’image. Rien à redire donc sur l’aspect technique.

Les bonus sont intéressants, on se doute bien que le projet n’a pas été facile à monter, la nouvelle de Doug Chiang étant apparemment très compliquée à adapter… Le projet du film était jugé très intellectuel.

Le premier bonus « Comprendre Premier Contact » nous en donne pour notre argent, car en plus de nous donner des nformations sur la conception du film, on parle des concepts scientifiques (abordés par des consultants comme des linguistes, voire même l’auteur de la nouvelle qui a inspiré le scénario, Ted Chiang). Je suis sortie de ce complément avec l’impression d’avoir appris quelque chose – parce que, pour être honnête, je n’ai pas tout compris des concepts abordés.

Liste des bonus

– Langage extraterrestre : comprendre Premier contact (30′)
– Retour éternel, la musique : la BO (11′)
– Signature acoustique : la conception sonore (14′)
– Réflexion non linéaire : processus de montage (11′)
– Principes du temps, de la mémoire et du langage (15′)

EDITEUR  VIDEO  SPHE
DATE DE SORTIE VOD /DVD /BLU RAY  : 12/04/2017

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :