Le Genou de Claire
[Avis] PSEUDONYM de Thierry Sebban avec Simon Abkarian – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] PSEUDONYM de Thierry Sebban avec Simon Abkarian

Avis sur le film traitant des dangers d’Internet « PSEUDONYM »de Thierry Sebban. En salles le 9 mars 2016. psudonym le film

Synopsis :

Alex est un père divorcé, un cadre stressé ; son quotidien c’est boulot, boulot, boulot.

Ce soir, il se dépêche, il a un rendez-vous avec une jeune inconnue… sur internet. Mais cette rencontre d’une nuit va le plonger dans une spirale infernale et bouleverser à jamais le cours de sa vie.

Alors qu’il savoure le strip-tease que lui offre la jeune femme à l’écran, Alex est témoin de la violente agression dont elle est victime chez elle. Il se retrouve alors traqué, poussé à sortir de chez lui. Une chasse à l’homme se met en place jusqu’à ce qu’il soit pris au piège.

Séquestré, dans l’incompréhension la plus totale face à ce qui lui arrive, il découvre avec horreur qu’il est victime d’un prédateur qui chasse l’homme au gré de ses pulsions perverses : ce soir, c’est lui la proie…

Tournage Pseudonym
(c) DIABOLO FILM

AVIS

Dans un bon vieux dictionnaire, le mot pseudonyme signifie « nom d’emprunt choisi par quelqu’un pour dissimuler son identité , ex : un écrivain, un artiste « .
On sourit devant les exemples cités car le terme  » pseudonyme  » ne cache pas aujourd’hui  que des artistes et créateurs …
C’est à la suite de l’affaire Halimi que Thierry Sebban, acteur et réalisateur a eu l’idée de réaliser un film sur la dangerosité d’Internet.
Le cinéaste aurait pu choisir le format du documentaire pour exprimer ses inquiétudes concernant les réseaux sociaux.
Mais il n’est pas certain que ses propos auraient autant atteint leur but.
Car quiconque aura vu cette fiction n’oubliera pas le calvaire subi par Alex.
Thierry Sebban
Thierry Sebban assume lui-même, avec un grand talent, le rôle difficile d’Alex car il ne voulait pas faire supporter ce rôle aussi éprouvant à un autre acteur.
Ce choix rend tout à fait crédible le personnage de ce cadre quinquagénaire qui devient une proie vulnérable.
D’une rencontre (presque) romantique avec une jolie jeune femme, très habile dans la séduction, la fiction prend la tournure d’un thriller haletant.
 Après une longue course dans les rues de Paris, le climat d’un film d’épouvante s’installe rapidement.
Ce qui est d’autant plus révoltant, c’est la motivation du chef des prédateurs interprété par le mystérieux et monstrueux « Monsieur » ( troublant Simon Abkarian ).
Tournage Pseudonym

La séductrice est remarquablement interprétée par Perrine Tourneux, une jeune actrice de cinéma et télévision et comédienne de théâtre très prometteuse.

Igor Skreblin est très convaincant dans la peau du méchant Sergueï, un des prédateurs au service de Monsieur.
 Le rythme est soutenu.
La violence est plus suggérée que montrée mais elle est amplifiée par un suspens permanent (qui dure jusqu’à la fin, ouverte).
Ce film, interdit aux moins de 16 ans, a un objectif éducatif.
C’est pourquoi le réalisateur et son producteur Gilles Podesta proposent de l’accompagner par des spécialistes au moment de sa diffusion.

Cette démarche semble d’autant plus indispensable qu’elle correspond à un besoin véritable des spectateurs.

La meilleure illustration de cette nécessité de dialogue est qu’un débat spontané s’est installé pendant une heure,  entre les spectateurs et le producteur,  à la fin de la projection de presse.
Ce qui est un phénomène assez rare !
Ce film a déjà remporté plusieurs prix dans des festivals.
 De nouveaux partenaires soutiennent la sortie de « Pseudonym »  dont Anonymous ( le collectif qui combat le cyber – harcèlement et les prédateurs du Net) et Génération Numérique ( association experte et spécialisée dans les problématiques liées aux usages numériques et à l’éducation aux médias ).
Alors, comme nous le proposait l’excellent documentaire de Cullen Hoback, « Les nouveaux loups du web« , il est nécessaire de s’informer et de manier avec précaution Internet,  cet outil de communication  extraordinaire mais pas inoffensif.
***
Michèle

Pseudonym

de Thierry Sebban

#pseudonymlefilm

Avec Perrine Tourneux, Igor Skreblin, Thierry Sebban, Sacha Mijovic, Julien Favart, Marianne Amy, Bruno Esposito, Camille Figuereo et Simon Abkarian.

Interdit aux moins de 16 ans.

LE 9 MARS 2016 AU CINEMA

Site officiel

Prix de la critique Fantasporto 2015
Prix spécial du jury WorldFest Houston 2015
Prix du meilleur premier film ECU 2015
Festivals : Tubingen, ECU, Liège, Houston, Paros, Porto, Buffalo…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :