Menu Fermer

[Avis] Room avec Brie Larson

« Room » est d’abord un coup de cœur littéraire pour moi…

Lorsque j’ai appris que c’était l’auteure (Emma Donaghue) qui avait signé le scénario de l’adaptation au cinéma, j’ai pensé qu’il fallait que je vois ce film, espérant qu’il soit fidèle à mon ressenti de lectrice.

Emma Donoghue elle-même reconnaissait le « potentiel cinématographique » de son travail. (Source : dossier de presse). Et je n’ai pas été déçue. Je n’imagine pas le choc des spectateurs qui, eux, ont découvert l’histoire à l’écran.
Petit conseil : ne regardez pas la bande- annonce si vous voulez garder l’effet de surprise.

Mais comment retranscrire les pensées d’un petit garçon de 5 ans à l’écran ? Comment faire pour restituer son langage enfantin et sa vision bien personnelle du monde ? Pour le petit Jack, la situation n’est pas glauque  : son univers se réduit à Ma, sa maman, quelques objets, et à Nick, le tortionnaire de sa mère. Il ne sépare pas bien la fiction du réel. (Et forcément ce flou entre réalité et rêve est intéressant pour un cinéaste…)

Brie Larson, Américaine de 28 ans est la révélation de Room. Elle interprète magistralement une jeune femme séquestrée qui, à l’instar d’Elizabeth Fritzl, vit avec son fils né en captivité dans une minuscule pièce. Son amour pour cet enfant né d’un viol est inconditionnel. Il est intéressant de voir comment  »Ma » a créé des stratégies de survie pour son enfant et elle, comment elle a organisé cet espace restreint.
L’actrice est parfaite pour jouer ce personnage résilient, qui fait preuve d’une grande force psychique mais reste profondément blessée par ce qu’elle a subi et subit encore. Brie Larson, derrière son joli minois, sait exprimer cette fêlure.
Déjà, elle incarnait une éducatrice enceinte qui avait été abusée  dans « State of Grace  » … Dans la comédie « Crazy Amy » , elle jouait la sœur sérieuse, et enceinte, d’Amy Schumer.  Son Oscar de la Meilleure Actrice pour « Room » est bien mérité, nul doute là -dessus.

Cependant, une partie de cette récompense devrait être partagée avec le petit Jacob Tremblay, époustouflant de naturel dans le rôle de Jack. On dirait que ce petit acteur n’a vraiment jamais vu le monde extérieur… Une belle complicité semble s’être établie entre lui et sa maman de cinéma.

Enfin, les parents de  »Ma », sont interprétés avec talent mais discrétion par Joan Allen et William H Macy.

L’adaptation est très fidèle au livre écrit par Emma Donaghue, même si certains personnages et détails ont été supprimés.

« ROOM » vaut donc surtout pour le jeu de ses acteurs et son scénario sensible. Préparez les mouchoirs si vous n’avez pas lu le roman -et même si vous l’avez lu d’ailleurs, l’adaptation étant très fidèle.

Room_Copyright Universal Pictures

SYNOPSIS DU FILM  ROOM

Cela fait des années que Ma a été kidnappée et qu’elle demeure captive dans une chambre close. Son fils Jack vient de célébrer son cinquième anniversaire et il n’a jamais pu mettre le nez à l’extérieur de la pièce. La jeune femme dépend totalement de son agresseur et elle n’a pas le choix de se prostituer pour obtenir le moindre service. Lorsque son hôte commence à s’en prendre à son fils, Ma n’a qu’une idée : trouver une façon de sortir et le plus rapidement possible.

ROOM

Drame de Lenny Abrahamson avec Brie Larson, Jacob Tremblay, Joan Allen
LE 9 MARS  2016 AU CINÉMA
1h 58 m

Crédit photos © Universal Pictures

2 Comments

    • Claire

      Ah bon parce que la quatrième de couv’ dévoile les rebondissements de l’histoire ? Il y a plusieurs éditions… Merci pour ton avis, je suis d’accord, c’est une adaptation très fidèle – et pour cause !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :