Le Genou de Claire
[Avis] SAMI, UNE JEUNESSE EN LAPONIE (Sang Sami, Sami Blood, Same Blod), prix Lux 2017 – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] SAMI, UNE JEUNESSE EN LAPONIE (Sang Sami, Sami Blood, Same Blod), prix Lux 2017

SAMI, UNE JEUNESSE EN LAPONIE – ancien titre : SANG SAMI ; Same Blod en suédois; Sami Blood en anglais- est un film dramatique suédois écrit et réalisé par Amanda Kernell.
Le film est sorti en 2016 en Suède. Passé au TIFF, il vient d’obtenir le Prix Lux, devant 120 battements par minute et Western, il succède donc à IDA , MUSTANG et TONI ERDMANN

Voici l’avis de Michèle.

 

Synopsis :
Une vieille dame accompagne son fils dans sa région d’origine, au nord de la Suède, pour l’enterrement de sa sœur. Elle n’a aucune envie de renouer avec sa famille et sa communauté, qu’elle a quittées très jeune. Là – bas, les souvenirs reviennent : toute jeune adolescente, elle a subi des humiliations des Suédois bien – pensants , à cherché à être reconnue comme leur égale et à fini par changer d’identité pour échapper à un destin trop étroit. Après toutes ces années, le rejet de ses origines lui apparaît comme un mensonge à elle- même.

 

Avis :

« Enjoïkez vous » ( le joïk étant un chant traditionnel Sami ), « enrennez -vous  » en Laponie avec ce beau film dépaysant.
Le thème est intéressant, l’interprétation remarquable, le décor magnifique …
La balade (110 mn ) est, à mon avis, un peu longue – quelques scènes auraient pu être écourtées – mais l’évasion est assurée !
Ce film a le mérite de rappeler que la Suède n’a pas toujours été le modèle social démocratique idéal .

Il n’y a pas si longtemps ( l’action principale se déroule en 1930 ), le peuple Sami qui vivait essentiellement de l’élevage de rennes ) était considéré par le gouvernement suédois comme une race inférieure inculte. Les enfants devaient être scolarisés et abandonner leur dialecte , le same ,pour la langue suédoise. C’est pendant cette scolarité que la jeune Elle Marja , âgée de 14 ans, va subir les pires humiliations. Élève brillante, il lui était interdit d’accéder à des études supérieures. Elle était condamnée à subir le destin de son peuple nomade, ce qui la révoltait.

La réalisatrice, Amanda Kernell, d’origine samie, a su parfaitement montrer le sentiment de honte que pouvait ressentir une jeune fille issue d’une minorité cherchant à s’intégrer à une société qu’elle imagine plus évoluée. Avec toute la fougue de sa jeunesse, Elle Marja quitte son milieu familial, son pensionnat, son campement. Mais le chemin pour accéder à la société suédoise est semé d’embûches et de déceptions. Elle Marja change d’identité. Elle se fait appeler Christina . Mais même si elle change de nom, de costume et de langue, elle ne réussit pas longtemps à tromper les Suédois qui voient toujours en elle la « Laponne ».

Ce film m’a beaucoup plu à divers égards. L’oppression des minorités, l’opposition entre la modernité et la tradition sont des thèmes bien esquissés dans ce long métrage qui jouit d’une photographie superbe. Les paysages sont tellement grandioses , la lumière naturelle si pure, les costumes si chatoyants qu’il est difficile de ne pas être charmé par les couleurs de cette fiction.
Cependant , j’ai ressenti une certaine frustration à ne pas connaître la suite des aventures de l’héroïne qui nous est présentée soit très jeune, soit très âgée. Qu’est-elle devenue à l’âge adulte ? On sait simplement qu’elle a un fils et une petite fille présents à l’enterrement de sa sœur.
Mais n’hésitez pas à rencontrer la jeune fille à l’oreille coupée (vous comprendrez pourquoi et comment en visionnant le film). L’actrice principale est très convaincante et sait mettre en valeur le caractère fort , la détermination et le courage de son personnage.

SAMI, UNE JEUNESSE EN LAPONIE/SANG SAMI est un beau film, dur et touchant.

***

SAMI, UNE JEUNESSE EN LAPONIE

d’Amanda Kernell (Prix Lux cinéma 2017, décerné par le Parlement Européen)

durée : 1h50

Le 14 novembre 2018 au cinéma

Distributeur : Bodega Films.

Sami, Une Jeunesse en Laponie

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :