[Avis] Solo : A Star Wars Story de Ron Howard

Projeté au Festival de Cannes, Solo A StarWars Story sort sur nos écrans français le  23 mai 2018. Voici mon avis sur le film, vu en avant-première à Paris.

SOLO A STAR WARS STORY : nouveau canevas pour Han Solo

Avant de passer à la critique de SOLO,  il convient de revenir sur la toile de fond du film, et de faire une petite introduction…
Disney possède les droits de Mickey Mouse, Winnie l’ourson, et depuis quelques temps de l’univers Marvel. Mais s’il fallait citer un univers fictionnel racheté par la compagnie Disney en pleine expansion, c’est bien celui de Star Wars, que soit au niveau transmédiatique et même transfictionnelle.
Ainsi « Solo », la préquelle/ « origin story »/spin off, fait partie de l’univers étendu de la Guerre des Etoiles et raconte les aventures d’un jeune Han Solo.
On retrouve donc Han (joué par Alden Ehrenreich), Chewbacca (Joonas Suotamo, 2mètres 06.)  Lando Calrissian (Donald Glover)  et le Faucon Millenium
On fait la connaissance de l’amoureuse de Han, Qi’ra  (Emilia Clarke), de Beckett, sorte de père spirituel pour Han (Woody Harrelson) et du méchant de cet épisode joué par Paul Bettany.
Ces seconds rôles plutôt bien écrits, et les interactions  avec Solo sont intéressantes.
Et puis il y a L3-37, alias L3 (voix de Phoebe Waller-Bridge), la droïde militante. C’est un être fait de métal mais avec un cœur gros comme ça ! Elle pourrait elle aussi dire »Je ne suis pas un numéro ». Belle idée que ce personnage.

Han et sa petite amie Qi’ra survivent sur une planète à la Blade Runner. Comme tout le monde, Han et son amoureuse cherchent à fuir ladite planète.  Rien ne va se passer comme prévu… L’Empire et une organisation mafieuse affiliée vont réduire à néant leur plan et leurs espoirs…

Au début j’étais un peu dubitative, mais j’ai vite été prise par l’histoire imaginée par Lawrence Kasdan et son fils Jon, même si on pourra trouver à redire sur deux-trois idées. Alors il y a  quelques longueurs et comme pour un Marvel, une scène visant à introduire une suite.

O Solo mio…

Alden Ehrenreich  n’est pas Harrison Ford mais son interprétation de Solo est tout à fait honnête, il arrive à reproduire certaines mimiques et intonation sans copier l’acteur original. Han dans sa prime jeunesse n’était pas encore Solo, et d’ailleurs vous découvrirez comment il a obtenu son nom. Tout l’intérêt de cette « origin story » est de voir comment le caractère du jeune Han s’est formé au contact d’autres personnes, des épreuves qu’il subit, des choix qu’il doit faire …
Au bout de quelques instants, j’ai accepté totalement Ehrenreich dans le rôle principal. Et je pense que dans les suites ( car oui suite il y aura, au moins deux), le caractère de Solo s’affinera et que l’acteur y trouvera son compte. Personnellement je trouve que le jeune Alden a quelque chose, il a d’ailleurs joué dans des films très divers de Sublimes Créatures  à Tetro et Twixt de FF Coppola en passant par Stoker de Park-Chan Wook et Blue Jasmine de Woody Allen …

Pour Emilia Clarke j’avais plus de réserves, surtout après avoir vu sa performance dans Avant toi. Allait-elle arriver à sortir du carcan de la série Game of thrones ?  Son rôle et son jeu peuvent sembler légers et superficiels au départ-  mais au fur et à mesure, l’intérêt pour Qi’Ra- le personnage qu’elle interprète – grandit.

Il est en revanche dommage que le rôle de Thandie Newton, pourtant créditée en tête d’affiche, soit plus restreint que prévu.

Solo: A Star Wars Story a connu plusieurs revers dans sa création.
Phil Lord et Christopher Miller ont été remplacés par Ron Howard, alors que le tournage était bien avancé, pour divergences créatives.
Ron Howard est un réalisateur consciencieux et il est parvenu à un bon résultat. La photographie, le travail sur l’ombre et la lumière sont excellents.
Certaines scènes sont particulièrement réussies, comme l’attaque d’un train ou encore la course de Kessel (le run de Kessel dont on parle dans Star Wars VII.)
Les effets spéciaux sont bons, la musique est chouette et son utilisation m’a plu. Il y a des références bien entendu à la saga de la Guerre des étoiles, mais aussi à d’autres genres que le space opera :  le western, le film de braquage –  certains y ont vu un film de pirates.

Je ne comprends pas les retours cannois, très majoritairement négatifs.
Sans doute que la fatigue et plusieurs phénomènes psychologiques ont joué (instinct grégaire, attentes trop élevées…)
C’est un peu comme les prévisions météos. Si on espère un grand soleil et qu’on a un temps gris au final, on est déçu et on dit que la météo du jour était pourrie…  Si les prédictions sont pessimistes, on se prépare au pire et on est agréablement surpris lorsqu’il ne pleut pas – et, accessoirement les météorologue et le présentateur météo s’évitent les foudres du public !
Cela marche aussi en matière de cinéma : si on s’attend au pire, ou qu’on n’attend rien d’un film,  parfois on est agréablement surpris.
Je crois que c’est ce qui s’est passé pour Solo.

 Solo: A Star Wars Story

De Ron Howard
Avec Alden Ehrenreich, Woody Harrelson, Emilia Clarke, Donald Glover …

Durée : 2h15

Le 23 mai 2018  sur les écrans de France.

Le film est présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2018

Embarquez à bord du Faucon Millenium et partez à l’aventure en compagnie du plus célèbre vaurien de la galaxie. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars.

http://disney.fr/films/solo-a-star-wars-story

( attention, il y a quelques spoilers dans cette bande-annonce )- >

2 commentaires sur “[Avis] Solo : A Star Wars Story de Ron Howard

  1. Bonjour,
    En version française, L3-37 a la voix de Véronique Desmadryl.
    Peut-être que le choix du comédien doubleur Eilias Changuel pour prêter sa voix à Han Solo, n’a pas été judicieux, trop éloigné de la voix de Francis Lax ou Richard Darbois.
    https://www.youtube.com/watch?v=akvAJbymzEU

    Difficile de « remplacer  » Harrison Ford, j’ai pu apprécier ce spin-off, en faisant attraction de ça, le voir comme un film original, sans repenser à l’existence de la trilogie Star Wars.
    Alden Ehrenreich s’en tire bien et le film est agréable à voir.
    Emilia Clarke, depuis Terminator Genisys, je n’arrive pas à accrocher avec cette actrice.
    Donald Glover est bien, mais Lando c’est Billy Dee Williams. Donc faire comme pour Han Solo.

    Bel article,

    1. Bonsoir,
      et merci pour votre commentaire, ainsi que les informations sur la version française.
      J’ai en effet vu le film en version originale.
      Nous devrions voir bientôt un spin- off consacré à Lando.
      Maintenant il parait que le rythme des productions Star Wars va ralentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.