[Avis] Une belle fin de Uberto Pasolini

Le film « Une belle fin » (Still Life en VO soit nature morte !) signé Uberto Pasolini sortira le 21 janvier en exclusivité nationale aux studio de cinéma de Tours.Soit plusieurs mois avant sa sortie nationale le 15 avril 2015.

une belle fin affiche

Synopsis:

Modeste fonctionnaire dans une banlieue de Londres, John May se passionne pour son travail. Quand une personne décède sans famille connue, c’est à lui de retrouver des proches. Malgré sa bonne volonté, il est toujours seul aux funérailles, à rédiger méticuleusement les éloges des disparus… Jusqu’au jour où atterrit sur son bureau un dossier qui va bouleverser sa vie : celui de Billy Stoke, son propre voisin.

 Avis
 Uberto Pasolini  n’est pas le fils de Pier Paolo mais il avait cependant dans sa famille, un grand nom du cinéma, à savoir Luchino Visconti qui était son oncle (source : Wikipédia ).
 Le producteur du célèbre et formidable « Full Monty  » réalise et produit  avec « Une belle vie  » un film d’une grande humanité, particulièrement émouvant.
 Le cinéaste, qui vit à Londres, était venu présenter son film, le 17 janvier 2014 au Louxor  à Paris… Après la projection , un débat très intéressant s’est ensuivi.
 La cité londonienne est un élément important du film  car elle est le lieu spécifique de l’histoire de cet employé municipal dont la tâche n’est pas banale ( et unique à ma connaissance ) , à savoir retrouver la famille ou les amis des morts isolés !
Eddie Marsan, habitué aux rôles secondaires, tient ici son premier rôle principal.En incarnant John May, il livre une prestation remarquable de crédibilité et de sobriété. Longtemps après la projection, son visage  m’est revenu à la mémoire.
Avec une économie de mots et un jeu sans artifices, cet acteur m’a touchée profondément.
L’émotion que j’ai ressentie se rapproche de celle que j’avais vécue en découvrant » Ida » de Pawel Pawlikowski  ou « Le temps de quelques jours  » de Nicolas Gayraud.
 Ce film est un hommage à la générosité et à l’abnégation totale.

 John May n’est pas super puissant et ne cherche pas à sauver le monde …

 » Une belle fin » est l’anti-blockbuster : pas d’effets spéciaux,pas de course poursuite, pas de violence , pas d’action , pas de sexe,pas de sublimes créature, pas de musique fracassante !
 On ignore tout de ses convictions religieuses mais John May organise des enterrements religieux.
On ignore tout également de son passé,  pourquoi il vit seul. Cela pourra gêner certains. On aime bien pouvoir expliquer les choses …
 Il reste « un illustre inconnu » ( la description du  personnage, maniaque et apparemment terne, au début du film m’a d’ailleurs fait penser à l’introduction du film éponyme  de Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patellière ) .
Cet homme désintéressé est  un bel exemple d’altruisme.
Un des moments les plus émouvants est celui où un prêtre lit un discours (écrit par John May  d’après quelques photographies de la personne décédée) relatant la vie du défunt dans une église entièrement vide.
 L’évocation de cet homme lambda très minutieux et très respectueux,  qui aime son métier, ennuiera, peut-être, certains … en particulier les jeunes spectateurs qui ont besoin de rêve ?
 Sur le plan technique, j’ai apprécié la caméra fixe avec des plans bien cadrés pour montrer la vie très ordonnée du personnage.
 Au début du film,  absence quasi totale de couleurs … puis, suite à une rencontre , les couleurs arrivent progressivement  !
 J’ai été sensible également à la musique douce de Rachel Portman ,une des rares compositrices , jadis oscarisée et  ex-femme d’ Uberto Pasolini.
Ce film est l’œuvre d’un homme d’une maturité certaine qui a beaucoup réfléchi à la solitude… Soucieux de réalisme , il a suivi sur le terrain les personnes qui exercent le même métier que John May.
Cette histoire qui parle constamment de la mort  n’est pas macabre. Elle est bouleversante et nous propose une fin lumineuse… « Une belle fin ».
 A la fin de la projection , je n’ai pu dire qu’un mot à Monsieur Pasolini, présent à l’avant-première du film : « merci ». Merci pour ce beau film.
Michèle
 

 UNE BELLE FIN (Still life)
avec : Eddie Marsan, Joanne Froggatt, Karen Drury |

Retrouvez tout le contenu officiel du film sur http://vo-st.fr/distribution !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.