Le Genou de Claire
[Avis] Victoria de Sebastian Schipper – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] Victoria de Sebastian Schipper

Dans le cadre du Club 300 AlloCiné, le blog a été invité à une projection privée de « Victoria«  qui a notamment reçu le grand prix au dernier Festival de Beaune, et 6 Lola ( l’équivalent des Oscars en Allemagne) dont meilleur film, réalisateur, actrice, acteur ! « Victoria » sort au cinéma le 1er juillet.victoria

Cette projection fut suivie d’un débat avec le réalisateur, Sebastian Schipper. Voici l’avis de Michèle. Est-ce le nouveau « Cours, Lola, cours » (Lola rennt) ?

AVIS

Il existe des tours de manège dont on ressort abasourdis mais pas spécialement bien.
C’est un peu ce que j’ai ressenti à la sortie de la projection de Victoria.

On est loin du feel good-movie avec ce quatrième long métrage du réalisateur allemand Sebastian Schipper

Victoria est une jeune et jolie madrilène au sourire radieux.
Mais elle ne réside pas dans une joyeuse auberge espagnole, à la manière de Klapisch.

Elle, qui a passé la moitié de sa vie à apprendre le piano et qui rêvait peut être d’être concertiste, se retrouve serveuse, à Berlin, dans un café où elle est rémunérée à 4 euros de l’heure !
En plus , elle y est très seule car elle n’a pas réussi à se faire des amis. Et puis, elle ne parle pas allemand.
Aussi, est elle contente de rencontrer quatre garçons qui lui montrent de l’intérêt et qui semblent sympas.
Certaines mauvaises langues pourraient dire qu’elle n’est pas farouche ou bien trop naïve , cette petite héroïne des temps modernes.

554667.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
© Jour2fête / Version Originale / Condor

Laia Costa est surprenante de naturel et de simplicité pour interpréter cette jeune femme en quête d’aventure et d’amour …
Malgré une situation personnelle et professionnelle peu envieuse, Victoria incarne la joie de vivre et a envie de s’amuser. Alcool et drogue font inévitablement partie du tableau.
Beaucoup de trentenaires s’identifieront à cette jeune femme et suivront avec intérêt cette virée qui, d’une rencontre joyeuse tourne au cauchemar.

Les gamers en particulier auront l’impression d’être en immersion totale dans un jeu vidéo.

Ce qui est unique dans cette fiction, c’est cette sensation, pour le spectateur, de faire réellement partie de la bande.
On a l’impression très particulière de coller aux baskets de ces jeunes en train de faire un mauvais coup.
On entend leur souffle haletant … On voit de très près leurs visages qui ne sont d’ailleurs pas toujours bien perceptibles car l’action se déroule la nuit.

Il est difficile de trouver du cinéma plus réaliste.
Cinéma expérimental, diront certains, en tout cas innovant.

Et le fait que ce film soit tourné, caméra à l’épaule, en un seul plan séquence de 2h20 suscite une grande admiration chez les cinéphiles avertis.

Mais une prouesse technique et de bons acteurs suffisent-ils à rendre un film mémorable ?

Le rythme est trépidant à tel point qu’il est épuisant également pour le spectateur.

Pour le suspense, on a vu mieux avec Hitchcock et avec par exemple la série « 24h chrono » .
On retrouve un peu l’esprit de « Babysitting » mais en beaucoup moins drôle.
Les dialogues ne brillent pas par leur originalité ( la plupart du temps , ils ont été improvisés par les acteurs eux mêmes ).
Les protagonistes restent des quasi inconnus. Leur histoire personnelle est résumée en quelques mots.

Le moins que l’on puisse dire est que ce polar est très vivant, sans répit et plutôt désespéré.

cours victoria cours
© Jour2fête / Version Originale / Condor

Ce film » choc » très sombre a été salué au Festival de Berlin d’un Ours d’argent et a remporté le Grand Prix du Jury du Festival international du film policier de Beaune 2015.

Il bénéficie d’un buzz très positif et d’une promo formidable à l’attention des geeks et clubbers.

Il trouvera sans aucun doute son public parmi les amateurs de sensations fortes.

Malheureusement, je ne suis pas Darren Aronofsky qui a déclaré « this film rocked my world « .
Je reconnais des qualités certaines à ce film mais, non, il n’a pas changé ma vie !

Victoria Bande-annonce VO

Synopsis

5h42. Berlin. Sortie de boîte de nuit, Victoria, espagnole fraîchement débarquée, rencontre Sonne et son groupe de potes. Emportée par la fête et l’alcool, elle décide de les suivre dans leur virée nocturne. Elle réalise soudain que la soirée est en train de sérieusement déraper…

Pour ceux qui aiment faire la fête, vous pourrez tenter de remporter un voyage à Berlin avec cette opération Concours Berlin Victoria #LiveVictoria.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :