Le Genou de Claire
[Avis] Western de Valeska Grisebach – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] Western de Valeska Grisebach

Après avoir été en compétition au festival de Cannes catégorie Un Certain Regard, avoir concouru au Prix Lux et avoir été diffusé au Arras film festival, le film WESTERN de Valeska Grisebach sort sur nos écrans le 22 novembre 2017.

Synopsis :

Un groupe de travailleurs allemands débute un travail difficile de construction sur un site de la campagne bulgare. Cette terre étrangère éveille le sens de l’aventure de ces hommes, confrontés à leurs préjugés et à la méfiance des locaux à cause de la barrière de la langue et des différences culturelles. Les hommes vont alors tout faire pour tenter de gagner la confiance des habitants.

Avis :

À la lecture du synopsis, il est clair que ce western n’est ni spaghetti ni Hollywoodien…

Il s’agit d’un film surprenant, difficile à classer qui a été projeté en avant-première au Cinéma des Cinéastes dans le cadre de la compétition pour le Lux film Prize 2017.

Avec Western, la cinéaste allemande Valeska Grisebach nous livre une réflexion intéressante sur la difficulté à trouver une identité européenne commune. Les hommes allemands du chantier qui se retrouvent en Bulgarie pour installer une turbine hydraulique ont un point commun, ils sont là pour gagner leur vie mais, même s’ils partagent la même nationalité et la même aventure , ils n’apprehendent pas, de la même façon, le contact avec les Bulgares autochtones.
La cinéaste montre bien la complexité de la communication quand les individus ne parlent pas la même langue. Cette complexité est accentuée quand un des personnages principaux est un taiseux. Cet ouvrier du bâtiment, qui fait partie de presque tous les plans, se prénomme Meinhard et se présente comme un un ancien légionnaire, sans toit ni famille . La réalisatrice n’a pas succombé à l’usage des flash backs pour nous donner plus d’éléments sur le passé de cet homme mystérieux. En tout cas, l’acteur (Meinhard Neumann) qui a endossé ce rôle est remarquable car il arrive à faire passer de nombreuses émotions sans les paroles.

Western est le genre de films qui ne semble pas forcément séduisant sur le moment mais qui laisse une trace dans votre mémoire.
Cette fiction est une photographie sans complaisance de la situation économique de la Bulgarie, de la violence qu’elle peut engendrer.
C’est aussi un beau film sur le sentiment de solitude et de frustration amoureuse.
Les paysages sont grandioses et deviennent angoissants quand la nuit arrive car la cinéaste use parfaitement du contraste entre la nuit et le jour pour mettre en scène des moments marquants, comme, par exemple, les scènes où Meinhard est agressé physiquement. Dans l’obscurité, les agresseurs sont moins identifiables, ce qui accentue le climat déjà tendu du film.

Et si cette histoire se termine par des danses et des chansons, elle n’appartient pas au registre des comédies.
Un film d’actualité intéressant, à conseiller à tous ceux qui sont attirés par la découverte de l’autre avec ses différences culturelles.

Western

Réalisation et scénario : Valeska Grisebach

Allemagne /Bulgarie

Durée : 1h59

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :