Le Genou de Claire
[Avis] White Bird de Gregg Araki avec Shailene Woodley et Eva Green – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] White Bird de Gregg Araki avec Shailene Woodley et Eva Green

 

Aujourd’hui je vous parle de « White Bird »,  le nouveau film de Gregg Araki (Kaboom, Mysterious Skin), avec Shailene Woodley (The Descendants, Divergente, nos Etoiles Contraires) et Eva Green (Casino Royale, The Dreamers, Sin City 2…) « White Bird » est une adaptation du roman de Laura Kasischke, « Un oiseau blanc dans le blizzard« (White Bird in a Blizzard) (1999).

 

WB

 

 

Synopsis : 

Kat Connor a 17 ans lorsque sa mère disparaît sans laisser de trace. Alors qu’elle découvre au même moment sa sexualité, Kat semble à peine troublée par cette absence et ne paraît pas en vouloir à son père, un homme effacé. Mais peu à peu, ses nuits peuplées de rêves vont l’affecter profondément et l’amener à s’interroger sur elle-même et sur les raisons véritables de la disparition de sa mère…

(in DP)

 

AVIS

Cover of "White Bird in a Blizzard"
« White Bird in a Blizzard »

Pour commencer, je me dois de dire que je n’ai pas lu le roman de Laura Kasischke. Impossible de vous dire dans quelle mesure le film est fidèle au livre. Apparemment le réalisateur a légèrement changé la date (du mitan des années 80 à la fin des années 80) et le lieu du roman, déplaçant son film en Californie.
Mais peu importe. La chronique d’une famille dysfonctionnelle est ce qui compte le plus.

La mère, Eve (Eva Green, glaciale), disparaît  sans laisser d’indices… Et sa fille Katrina (Shailene Woodley, très « sex drugs and rock n roll »)  en semble à peine émue.
Peut-être parce que les relations entre la mère et la fille n’étaient pas au beau fixe :  Eve était frustrée sexuellement et socialement, ne supportait plus son mari (Christopher Meloni) qu’elle tyrannisait, et se comportait méchamment avec sa fille qu’elle jalousait…

Pourtant  » l’absence renforce les sentiments » comme le dit Phil, son voisin et petit ami pourtant superficiel de Kat (ou Kat se trompe-t-elle sur son compte ?) Kat compare son « boyfriend » à son père, des hommes qu’elle juge faibles, mous et inintéressants … « Quand tu grattes la surface, tu trouves encore de la surface » ! Tout le contraire de l’inspecteur  viril en charge de l’enquête (Thomas Jane),  à la fois blasé et traumatisé par la violence qu’il voit tous les jours.

« White Bird », question ambiance, c’est un peu un mélange entre un conte de Grimm,  « Twin Peaks » et « American Beauty » ou « Loin du Paradis »… D’ailleurs les plus physionomistes d’entre vous reconnaîtront Sheryl Lee, l’interprète de Laura Palmer de  « Twin Peaks« .

On sent la folie et la dépression qui gagnent le personnage de la mère, la tension entre sa fille et elle. Comme l’inspecteur,  on voit la laideur du monde et on imagine les pires horreurs derrière les foyers à la « Desperate Housewives ».

shailene

Le rythme du film est plutôt lent, la réalisation est assez classique, avec une belle photographie et une bande originale envoûtante. Que ce soit en boite de nuit ou dans les rêves de Kat,Greg Araki crée une ambiance réussie.

Quant à l’enquête policière,  je  pensais savoir à quoi m’attendre à la fin ; on suit Kat qui reconstitue les événements à coups de flash-backs et de cauchemars… Mais l’explication finale est surprenante ! Kat n’avait rien vu ni rien compris, littéralement aveuglée par la représentation qu’elle se faisait de ses proches. Si la mère de Phil atteinte de cécité semble deviner ce qui se passe, Kat qui croit avoir tout compris est bien loin du compte.

L’interprétation de Shailene Woodley est  très naturelle. Elle ne nous est pas spécialement sympathique ( il faut voir comment elle parle de ses parents ou de son petit ami, comment elle drague l’inspecteur… ) mais on ne peut que compatir. C’est l’un des rôles les plus matures.

eva green

Eva Green semblait trop jeune pour le rôle d’Eve. Malgré tout sa dureté et sa froideur font qu’on la trouve crédible. Elle nous fait presque peur par moments… Belle performance donc.

J’ai bien aimé Shiloh Fernandez, qui joue le ‘boy next door’  objet de tous les désirs. Son personnage, Phil, semble parfois totalement idiot par moments, drogué…Et pourtant, il jouera un rôle important dans la résolution de l’énigme. Christopher Meloni est également très bon dans le rôle de Brock, le père de Kat.

 

« White Bird » est un film marquant sur l’absence d’un être cher, la résilience, la culpabilité… Une œuvre lancinante à la fois belle et cruelle, qui vous hante tel un fantôme…

Shailene Woodley dans White Bird
Shailene Woodley dans White Bird

 

« White Bird » de Gregg Araki

de Gregg Araki
Avec
Shailene Woodley, Eva Green, Christopher Meloni, Shiloh Fernandez, Gabourey Sidibe, Sheryl Lee

Long métrage – France/Etats-Unis / 2014 / 1h30
Sortie le 15 octobre 2014
Distributeur : Le Pacte

 voir la bande annonce

Festivals, récompenses

Sélection officielle au Festival de Sundance 2014
Sélection officielle en compétition au Festival de Deauville 2014

 

2 Comments

  1. MissG

    J’ai beaucoup aimé ce film servi par une excellente bande son. Les acteurs sont très justes dans leur jeu et la fin surprend, j’ai bien aimé aussi les questions que soulèvent le film ainsi que certaines scènes relevant à la fois du rêve et d’un appel désespéré d’un fantôme pour que la vérité explose et qu’il trouve la paix.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :