Le Genou de Claire
[Blu-ray 3D] Detective Dee 3 – La Légende des Rois Célestes – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Blu-ray 3D] Detective Dee 3 – La Légende des Rois Célestes

Detective Dee, troisième !

Tsui Hark continue d’être inspiré par ce personnage ayant vécu au 7e siècle en adaptant librement les Aventures du Juge Ti, une série de romans de Robert Van Gulik, et l’histoire de Chine. 
Detective Dee, la Légende des Rois Célestes (狄仁杰之四大天王 : Di Ren Jie zhi si da tian wang, Detective Dee – Four Heavenly Kings) est sorti en France le 1er août dernier, distribué par the Jokers films, en HFR dans les salles équipées. Le DVD, combo Blu ray 2 D/Blu ray  3D  et VOD sont disponibles depuis ce mercredi 12/12 /2018. J’ai testé pour vous le combo Blu-Ray !

Synopsis de Detective Dee, la Légende des Rois Célestes  :

Une vague de crimes perpétrée par des guerriers masqués terrifie l’Empire de la dynastie des Tang. Alors que l’impératrice Wu est placée sous protection, le Détective Dee part sur les traces de ces mystérieux criminels. Sur le point de découvrir une conspiration sans précédent, Dee et ses compagnons vont se retrouver au cœur d’un conflit mortel où magie et complots s’allient pour faire tomber l’Empire…

Source: The Jokers

AVIS :  Detective Dee : jamais 2 Dee sans 3 (D) !

Après avoir s’être essayé au film de guerre avec La Bataille de la montagne du Tigre,  Tsui Hark (Dragon Gate : la légende des sabres volants) reprend les aventures du Detective Dee avec un plaisir communicatif.

Pour jouer le détective »rajeuni  » depuis le second épisode :  exit Andy Lau, ni hao Mark Chao  !

Comment décrire ce  troisième film ? On pourrait reprendre les superlatifs dont on qualifie le cinéma de Hark habituellement :  épique, flamboyant, grandiose, généreux, virtuose, survolté ! Oui, Detective Dee 3 , c’est tout cela, et plus encore !

Les combats sont en effets épiques, la mise en scène virevoltante, Hark ne lésine pas du côté des effets spéciaux … La musique est inspirée et lyrique, elle met tout de suite le spectateur dans l’ambiance. A noter :  un air qui ressemble à la « Chevauchée des Valkyries »…
Oui, dès le début,  entre le la musique et la 3d, on est en joie, enthousiaste !

Parlons de la 3D *: dragon jaillissant de nulle part, explosions, éclaboussures, ça explose de tous les côtés !
Et les effets spéciaux ne s’arrêtent pas à la 3D : outre le dragon cité, il existe des créatures mystiques comme un singe géant ( proche du yéti), une carpe qui parle, un démon gigantesques aux  mille yeux rouges – des créatures que certains trouveront ridicules, néanmoins elles s’incluent parfaitement dans l’univers de Dee et dans le joyeux délire ambiant… Idem pour les hommes sans visages, qui adoptent l’apparence d’autres personnes. Alors comme on est dans un wu xia pian, il y a des combats d’épées épiques, des cascades, des arts martiaux, les personnages s’envolent.

Tout n’est pas parfait :  le film dure 2h15 , c’est un peu long par moments. L’enthousiasme et l’intérêt baissent un tantinet. Même si le scénario nous emmène dans quelques fausses pistes. Les méchants ne sont pas en effet toujours ceux que l’on croient…  Ou plutôt : il existe des méchants plus méchants que d’autres ! Et encore ils ont des raisons pour être si méchants !

On pourra regretter Andy Lau, mais son successeur fait le boulot. Carina Lau est comme toujours une impératrice de Chine … impériale et ambigu … Même si le film se concentre sur Dee, son rôle est toutefois important.

Les seconds rôles sont un peu plus clichés, sauf un ou deux. Les dialogues peuvent être très naïfs ou philosophiques selon le passage et le personnage qui les prononcent ! A noter qu’il y a aussi quelques touches d’humour bienvenues entre deux combats ou enquêtes.

Si l’abondance de personnages et de références culturelles (à l’histoire de Chine sous la dynastie des Tang, aux traditions chinoises et bouddhistes…) peut nuire à la compréhension, la morale de cette histoire est que la haine n’apaise pas la souffrance. Là encore, cela peut paraître cliché, mais ne boudons pas notre plaisir…

Aussi, qui sont les 4 rois célestes du titre ? Je n’ai pas dû être assez attentive !  Mais peu importe, Hark nous livre du cinéma dantesque,  spectaculaire et effectivement généreux …

Un conseil : restez bien jusqu’à la fin et deux scènes post-générique se passent 20 ans après, avec une note historique,  et nous préparent à la suite ! Car Hark, dans les bonus*, confie qu’il verrait bien une suite.
La troisième scène post générique est, elle, à mon avis, assez inutile… On va la ranger dans la catégorie « scène coupée- un peu délirante- qui n’apporte rien. »Test du Blu ray 3D ( et 2D) 

Test du blu-ray 3D de Detective Dee 3

Tsui Hark © The Jokers

J’ai testé la version 3d du blu-ray.

Voir un Detective Dee au cinéma est une expérience en soi, mais tester le Blu ray 3 D n’est pas mal non plus.

Dès que l’on insère la « galette », on est surpris par les extraits en 3D : dragon jaillissant de nulle part,  explosions et éclaboussures, effets pyrotechniques … Ce film c’est de la dynamite pour la rétine !  Hark sait toutefois doser ses effets :  la 3D reste ludique.  On peut aussi se contenter de regarder le film en 2D et d’admirer les décors dantesques, et les belles couleurs de l’ensemble. Que ce soit au niveau du son comme de l’image, comme de l’interface de la galette, rien à redire : tout est parfait ! J’ai aussi testé la version en mandarin et celle en français, dans les deux cas, ça passe ! Les sous- titres  en français sont plutôt visibles, et il me semble, plutôt compréhensibles… et la VF n’est pas mal du tout.

*Compléments
Le bonus le plus intéressant, à savoir l’interview vidéo de Tsui Hark, se trouve uniquement sur la rondelle du Blu-ray 2D). L’entretien -exclusif- dure presque 30 minutes, revient sur l’envie de Tsui Hark d’adapter pour le cinéma le personnage de  Di Renjie. Cela vingt ans qu’il est sur le projet. Pour cet épisode, la réalisateur a co-écrit le scénario, ce qui fait que plusieurs histoires ont fusionné. 
**Effectivement on sent un peu que le scénario part dans plusieurs directions – attention spoilers –   le groupe de magiciens qui tente de voler l’épée Dragon docile à Dee pour le donner à l’impératrice. Les diables masqués… L’enquête autour du peintre… Le personnage féminin de Reflet de Lune ( Eau de lune en VO.) , la machination contre Dee… »**

Hark parle aussi du personnage de Dee, de ses choix, de ses collaborateurs, de sa manière de faire du cinéma, et septième art aujourd’hui. Aussi pour ce film, il explique pourquoi il a fait appel à des studios japonais et coréens. Bref, une interview rondement menée !

Detective Dee 3 : La Légende des Rois Célestes

Di Ren Jie zhi si da tian wang, 狄仁杰之四大天王
Detective Dee – Four Heavenly Kings

de : Tsui Hark
Avec : Carina Lau, Mark Chao, Feng Shaofeng, Lin Gengxin …

Detective Dee est librement adapté des Aventures du Juge Ti, la célèbre série de romans de Robert Van Gulik.
À (re)découvrir aux éditions 10-18, collection Grands détectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :