Le Genou de Claire
[Blu-ray] Casse -Noisette et les Quatre Royaumes – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Blu-ray] Casse -Noisette et les Quatre Royaumes

CASSE-NOISETTE ET LES QUATRE ROYAUMES était LE film de Noël de Disney pour l’année cinéma 2018 .
Je n’ai pas eu l’occasion de le voir et vous propose une séance de rattrapage avec le blu-ray reçu dans le cadre de DVDtrafic.

Synopsis

La veille de Noël, lors d’une fête organisée par son parrain Drosselmeyer (Morgan Freeman), la jeune Clara (Mackenzie Foy) découvre un fil d’or qui la conduit jusqu’à une étrange clé… qui pourrait bien ouvrir l’écrin contenant l’inestimable cadeau que lui a légué sa défunte mère. Malheureusement, celle-ci est volée par une petite souris. N’écoutant que son courage, Clara la poursuit et se retrouve propulsée dans un monde parallèle, magique et énigmatique… Là-bas, elle y fera la connaissance d’un soldat prénommé Phillip (Jayden Fowora-Knight) mais aussi des souverains de trois Royaumes : celui des Flocons de neige, celui des Fleurs et celui des Friandises. Mais pour retrouver cette clé et restaurer l’harmonie au sein de ce monde instable, Clara et Phillip n’auront d’autre choix que d’affronter la tyrannique Mère Gingembre (Helen Mirren), à la tête du quatrième Royaume, réputé pour être le plus sinistre d’entre tous…

Disney France

Petit aparté sur « Casse-Noisette » avant de livrer mon avis…

Casse-Noisette évoque d’abord un ballet avec des « décors de Noël, un soldat de bois, des fleurs qui dansent et une petite fille terrorisée par des souris poilues ».
Le conte original a été écrit par Ernst Theodor Amadeus Hoffmann en 1816, il avait pour titre Casse-Noisette et le Roi des souris, et a été adapté plusieurs fois en ballets mais aussi en pièce de théâtre. Je cite une partie du communiqué de presse envoyé par Disney lors de la sortie du film :

Lasse Hallström, réalisateur de CASSE-NOISETTE ET LES QUATRE ROYAUMES avec Joe Johnston, explique : « L’histoire a beaucoup changé au fil du temps. La version d’Alexandre Dumas de 1844 était moins effrayante ; elle est par la suite devenue un ballet accompagné par la musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski en 1892. Chacune des mises en scène qu’a connues ultérieurement ce ballet était unique, il n’a cessé d’évoluer grâce à l’esprit de ceux qui les créaient. Nous avons fait de même : nous avons apporté encore du nouveau à l’histoire. »

Avis : Avec « Casse-Noisette », Disney casse la baraque, pas les bonbons !

Dans cette version moderne de « Casse Noisette », on rencontre Clara, une jeune Londonienne de 14 ans vivant au 19e siècle qui passe son premier Noël sans sa maman. Marie, sa mère avait découvert un mystérieux monde… Un monde qu’elle va construire grâce à ses talents pour la mécanique.
Clara, tout aussi brillante que sa mère, le soir de Noël, découvre le monde édifié par sa mère… et ses dangers !

Ayant donc pour point de départ le conte d’E. T. A. Hoffmann et celui d’Alexandre Dumas, le scénario ne m’a pas vraiment convaincue même s’il traite de sujets sérieux comme le deuil, la confiance en soi et le bellicisme.
Il faut reconnaître cependant qu’il y a beaucoup d’action et quelques retournements de situation : on ne s’ennuie donc pas une minute. Le film comporte des scènes d’action impressionnantes comme dans les productions récentes , et il faut le dire, inattendues ! On est loin du ballet…

L’histoire comprend aussi une pincée d’humour, beaucoup de spectacle et de bons sentiments.

Avec ce film, Disney, encore une fois, nous propose de suivre une jeune héroïne qui prend conscience de sa force. Une jeune femme courageuse qui peut se débrouiller sans un prince charmant, et trouver sa place dans le monde…

La musique est adaptée du ballet originel signé Piotr Illitch Tchaïkovski – musique magique qu’on a déjà pu apprécier en 1940 dans le film d’animation Fantasia de Walt Disney.
Le compositeur James Newton Howard a brodé autour de ces airs mythiques, et le résultat est bien agréable.
Ajoutez à cela la chanson du générique interprétée par Andrea Bocelli et son fils Matteo ‘Fall On Me’. Un très beau duo sur une chanson sur l’amour liant les parents et les enfants (un autre thème développé dans ce film).

On ne peut qu’apprécier la beauté de la direction artistique. Les décors sont flamboyants ( à coté Alice au Pays de merveilles fait pâle figure) , et les costumes, coiffures et maquillages ne déméritent pas.
Enfin il y a un moment de grâce : le ballet dans le film. Cette mise en abyme, maligne, est utile d’un point de vue narratif, mais c’est aussi un très beau moment de danse et de cinéma grâce à la participation de la danseuse étoile Misty Copeland.
A noter que le danseur Sergeï Polunin est également de la partie.

Les enfants s’émerveilleront sans aucun doute des images féeriques.
Certes les réalisateurs ont recours à la technique du fond vert et on voit des images de synthèse un peu partout, mais personnellement, cela ne m’a pas gênée.

Au casting, la jeune MacKenzie Foy dans le rôle principal se débrouille très bien. Keira Knightley s’en donne à cœur joie dans le rôle de la Fée Dragée, une sorte de Maryline Monroe coiffée comme Marie Antoinette avec des cheveux en barbe à papa et maquillée comme une poupée déjantée… Helen Mirren dans celui de Mère Gingembre est impeccable. Morgan Freeman interprète  Drosselmeyer avec bonhomie mais son rôle est assez court et « simple ». Le reste du casting fait son travail correctement, mais il faut dire que les autres rôles sont assez anecdotiques.

Les bonus du Blu-ray sont assez nombreux. Le making of permet de se rendre compte de l’énorme travail qui a été fait derrière la caméra et contient quelques témoignages enthousiastes des acteurs. Tout aussi enthousiaste, la danseuse Misty Copeland raconte son expérience d’actrice/danseuse. On aussi le droit au visionnage des scènes coupées.

Mes bonus préférés sont cependant les bonus musicaux : le clip « Fall on me » et « Casse-Noisette, la suite « , interprétée notamment par Lang Lang , un clin d’œil au Fantasia de 1940… Et une superbe interprétation !

Au final, je dois dire que ce Casse-Noisette ne méritait pas d’être passé sous silence. C’est loin d’être une catastrophe artistique. Il faut juste accepter cette libre réadaptation du ballet. D’ailleurs dès le 19e siècle , ce conte de Noël a connu plusieurs versions…le ballet aurait déçu Tchaïkovski.

Casse -Noisette et Les Quatre Royaumes

AU CINÉMA LE 28 NOVEMBRE 2018

En DVD, Blu-Ray, et VOD le 5 avril 2019,chez Disney DVD.
Pour plus d’informations, voirle site et la page Facebook de l’éditeur.

 BONUS DU BLU-RAY

* Conversation avec la danseuse Misty Copeland
* Le making of ou les secrets de la fabrication du film
* 5 scènes coupées ; « Dites au revoir au passé » + « A gauche » + « Clara pose des questions sur sa mère » + « Suis ton ruban » + « L’arrivée des Stahlbaum »
* La musique du film : « Fall on me », interprété par Andrea Bocelli et Matteo Bocelli + « Casse-Noisette, la suite », interprétée par Lang Lang

Autre bonus mais avant le lancement du film : la bande annonce de Dumbo de Tim Burton.

Site officiel : www.disney.fr

Cette chronique a été publiée sur le blog legenoudeclaire.wordpress.com, ainsi que sur la fiche Cinetrafic du film.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :