Menu Fermer

(Blu-Ray) Cruella de Disney avec Emma Stone

Cruella qui s’invite chez vous pour Halloween… Ça vous dit ?
Le film en live action Cruella sort en effet en vidéo le 29 octobre 2021.
On y découvre les origines de la méchante du film d’animation Disney Les 101 Dalmatiens.
Que vaut ce film de Craig Gillepsie, avec Emma Stone dans le rôle de la jeune Cruella, et Emma Thompson ? Séance de rattrapage !

L’histoire de Cruella version 2021 (via Disney fr)

Londres, années 70, en plein mouvement punk rock. Escroc pleine de talent, Estella est résolue à se faire un nom dans le milieu de la mode. Elle se lie d’amitié avec deux jeunes vauriens et monte avec eux des arnaques en tout genre. Un jour, ses créations se font remarquer par la baronne von Hellman, une grande figure de la mode, terriblement chic et horriblement snob. Mais leur relation va déclencher une série de révélations qui amèneront Estella à se laisser envahir par sa part sombre, au point de donner naissance à l’impitoyable Cruella, une brillante jeune femme assoiffée de mode et de vengeance…

Avis pas cynique sur Cruella : chienne de vie !

Cruella, Jasper, Horace et les dalmatiens ©Disney 2021

Cruella, c’est d’abord un scénario surprenant, sombre et original pour un live action Disney. Ce personnage inspiré de l’actrice Tallulah Bankhead a déjà connu une vie animée… En dessin animé chez Disney mais aussi sous les traits de Glenn Close… il fallait donc se renouveler ! Ouf, l’histoire va en effet plus loin qu’un simple remake en live action.

L’histoire décrit la rivalité professionnelle sans pitié à laquelle se livrent deux femmes fortes et ‘méchantes’.

L’intrigue évoque aussi clairement les névroses, la folie de certains personnages. Le script pose aussi la question de la maternité non désirée. Un des personnages est dans la totale négation de l’instinct maternel. Pire, on évoque l’infanticide… C’est très fort. D’habitude chez Disney, les mères sont dans l’abnégation. Ou alors elles décèdent.

Par ailleurs, il n’y a aucune histoire d’amour dans Cruella. Pas de rédemption par l’amour. Bref, les clichés sur les femmes volent en éclat.

Le scénario de Cruella révèle de nombreuses surprises et les traumatismes et révélations seront de taille pour Estella/Cruella. On comprend que la Baronne a créé Cruella, malgré elle.. Je n’en dis pas plus.

Un casting qui a du chien

Je n’étais pas vraiment convaincue par le choix d’Emma Stone dans le rôle de Cruella. Mais c’était avant de la découvrir dans ce scénario et dans le double rôle d’Estrella/Cruella. Emma S a le regard un peu fou et la silhouette fine de Cruella.

Emma Thompson joue les Anna Wintour britannique avec bonheur et autodérision.Elle tiendrait vraiment la dragée haute à Miranda dans le Diable s’habille en Prada. Amusant que les deux films se passent dans le milieu de la mode. En tout cas la Baronne von Hellman ( quel nom !) est une vraie méchante, cynique, cruelle, égoïste.

Les deux Emma cabotinent par moment mais peut on leur en vouloir lorsqu’on tourne, avec des chiens, la préquelle des 101 Dalmatiens ?

On retrouve Mark Strong (Kingsman) , toujours impeccable en « serviteur » de la Baronne. Toujours du côté des personnages (pas si) secondaires, on trouve Joel Fry et Paul Walter Hauser qui incarnent Horace et Jasper. On découvre que ce sont les amis d’enfance d’Estella … Mais leur amitié va évoluer… Paul Walter Hauser s’est fait remarquer dans Le cas Richard Jewell de Clint Eastwood mais auparavant on avait pu l’apprécier dans Moi, Tonya …de Craig Gillepsie, le réalisateur de Cruella !

John McCrea , acteur et chanteur hérite du rôle d’Artie, un gérant de boutique de mode ouvertement LGBT . Avec son look mi -Dandy mi- Bowie, l’acteur et chanteur assène quelques répliques de comédie bien senties et chante sur scène. Nous sommes en 2021 et Disney se veut plus inclusif dans ce Cruella. A noter que Roger et Anita apparaissent à l’écran , qu’on ne fait pas tout de suite le lien entre eux ( attendez la scène post générique…)
Les deux personnages des 101 Dalmatiens ne sont plus blonds à la peau claire car interprétés par Kirby Howell-Baptiste et Abraham Popoola.

Emma Thompson, alias la Baronne,dans Cruella ©Disney 2021

La réalisation est très bien, la BO dépote ( des classiques et un single de Florence and the Machine).
Cerise sur le gâteau, les costumes sont superbes.
Le film se déroulant dans le monde de la mode, on voit des collections entières de vêtements. Et oui le film se sert aussi de l’ambiance londonienne des 70s, on a même droit à un happening rock/punk. Un bonus du Blu-ray est consacré aux costumes et c’est le plus intéressant des bonus, on voit le travail effectué par la costumière et son équipe, les détails, la réflexion.

Le générique de fin est également très soigné : il fait penser à un James Bond mais version féminine avec des robes à la place des flingues…

Cruella est donc à conseiller (sauf aux plus jeunes). J’ai aimé l’esthétique et la relative audace scénaristique du film par rapport à un autre film de méchante Disney « Maléfique« .
En tout cas, j’ai beaucoup apprécié à ma grande surprise. Par contre, je ne serais pas surprise d’apprendre l’existence d’une suite…

CRUELLA

Durée : 2H14

Sortie au cinéma : 23 juin 2021 en France
Sortie en Blu-ray / DVD : 29 octobre 2021

DVD/ BR édité par Disney.

Les Bonus du Blu-Ray pour Cruella

Sur cette édition vidéo de Cruella, voici ce que pourrez retrouver :

  • Bêtisier
  • Scènes coupées :
    • « Couloir de l’hôtel Heist »
    • « La Baronne rejette les croquis »
  • Reportages :
  1. « Emma et Emma » – Découvrez comment Emma Stone et Emma Thompson, amies dans la vie se sont préparées pour leurs rôles de Cruella d’Enfer et de la Baronne von Hellman et comment elles se sont transformées en personnages de la mode, cools mais diablement cruelles.
  2. « Les compagnons d’arnaques » – Aucun méchant/héros de Disney digne de ce nom n’est abouti sans ses acolytes ! Rencontrez les acteurs talentueux Joel Fry et Paul Walter Hauser qui incarnent Horace et Jasper. Découvrez comment leurs personnages approfondissent l’histoire du film et comment l’amitié du trio change à mesure que l’intelligente et fougueuse Estella devient Cruella.
  3. « Cruella Couture » – Admirez le talent artistique spectaculaire qui émane de cette collection de vêtements du film, avec un aperçu approfondi des coulisses de certains des moments fashions du film.
  4. « Le monde de Cruella » – Découvrez les lieux et décors élaborés pour le film. Chacun d’eux présentent des détails de conception et de production extraordinaires afin de donner vie au Londres des années 1970 et améliorent les histoires de ces personnages emblématiques de Disney d’une toute nouvelle manière.
  5. « Les Chiens  » – « Nouveaux chiens… Vieux trucs « Entrez dans les coulisses avec un coach animalier et rencontrez les chiens intelligents, expressifs et délicieux qui incarnent Buddy, Wink et les Dalmatiens, ainsi que leurs entraîneurs dévoués.
  6. « Cruella 101 » – Cherchez les Easters Eggs et les différents clins d’œil, hommages au Grand Classique animé de Walt DisneyLes 101 Dalmatiens, qui sont magistralement tissés tout au long de l’histoire de Cruella

A dire vrai je trouve que les bonus ont peu d’intérêt, en particulier le bêtisier et les interviews de l’équipe (beaucoup de compliments, peu d’informations.) Les scènes coupées apportaient en effet peu à l’intrigue. Le bonus sur les costumes et les coach animaliers étaient plus intéressants, même si j’aurais voulu en voir plus. Je n’ai pas encore visionné « Cruella 101 » car je veux garder le bonus pour un autre visionnage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :