[Blu ray] Driver de Walter Hill avec Bruce Dern, Isabelle Adjani et Ryan O’Neil (1978)

Et voici le test du blu -ray de « Driver« , dans les bacs depuis le 20 octobre dernier.

 

Cover of "The Driver"

 

Oui,  « Driver », c’est le film dont « Drive » de Nicholas Winding Refn s’inspire
Cependant, en regardant les deux films, il faut convenir que les deux films ne ressemblent pas.
C’est que Winding Refn a pris plusieurs sources d’inspiration pour son « Drive », et « Driver » n’est que l’une d’entre elles. On retrouve un point commun dans le rôle du « Driver », conducteur taiseux pour les braqueurs  et extrêmement doué dont nous ne connaîtrons pas le nom. Mais la comparaison s’arrête là.

« A Los Angeles, un homme mystérieux et solitaire surnommé « Le Chauffeur  » est maître dans l’art de semer la police lors de braquages à hauts risques. Un brillant détective le traque sans relâche et décide de le piéger en montant un faux casse avec une équipe de malfrats. Afin de lui échapper, Le Chauffeur s’associe avec « La Joueuse », une jeune femme séduisante et énigmatique »…

Le synopsis nous avait prévenus. Dans l’ADN de « Driver »,  il y a du film policier américain /Néo noir/ polar. Il y a aussi une histoire de braquage et surtout des courses-poursuites en voiture – on peut utiliser le terme « carsploitation » pour ce genre de bobines.

Bref, on est en plein dans le cinéma d’action américain des années 70,  période post-« Bullitt ».

Au final rien de très original dans cette histoire,  si ce n’est un rebondissement final que je n’avais pas vu venir et une scène d’exécution assez terrible.

La singularité  du film vient plutôt des personnages  qui ne sont nommés que par leur fonctions, et de l’ambiance nocturne de Los Angeles, où les poursuites et cascades sont haletantes.

Ryan O’Neal est donc ce chauffeur aux nerfs d’acier. Au départ le rôle était prévu pour Steve Mcqueen. Cela aurait vraiment été quelque chose avec McQueen mais le film aurait été trop comparé à « Bullitt »…

Et  O’Neal s’en sort bien,  à mille lieux de « Barry Lyndon » ou de « Love Story »…

Isabelle Adjani est « La Joueuse ». C’est le premier rôle américain de l’actrice, et elle ne s’en sort pas mal. Son personnage est assez mystérieux.

Bruce Dern n’est pas mal du tout en détective teigneux et prêt à tout pour capturer « le Chauffeur ». les autres acteurs ont une gueule, et j’ai bien aimé le rôle (féminin) de l’intermédiaire.

Ceci dit, je dois dire qu’à un moment mon attention est retombée. Driver n’est pas un mauvais film mais rien à voir avec la mise en scène de « Drive ».

 

Parmi les bonus du blu-ray, on retrouve un reportage inédit sur le tournage, la bande annonce originale de Driver, et une scène d’ouverture alternative.

driver

Le Blu-ray de Driver (The Driver)

  • réalisateur :  Walter Hill
  • avec :  Bruce Dern, Isabelle Adjani, Ryan O’Neil …
  • Langue :  anglais /   français
  • Durée : 1h 28 Minutes / couleur
  • Prix: 19 Euros 99

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.