Le Genou de Claire
Cannes 2016 : le palmarès – Les écrans de Claire
Menu Fermer

Cannes 2016 : le palmarès

Voici le palmarès de ce festival de Cannes 2016.

AFFICHE-PORTRAIT-2016-ART

C’est Ken Loach qui remporte la Palme d’or 2016 et rejoint le clan des double palmés avec  « I, Daniel Blake ».
Je suis déçue pour le film d’Almodovar :  « Julieta »  repart bredouille. Tout comme « Toni Erdmann » (film allemand de Maren Ade), qui a fait sensation à Cannes et que je voyais bien récompensé.
Mais contente pour Ken Loach !

Le Grand Prix revient à Xavier Dolan, déjà récompensé à Cannes pour « Mommy ».

Film social et d’actualité pour le Britannique, film intimiste sur une famille dysfonctionnelle pour le jeune Canadien…

Ce que je retiens de la cérémonie de clôture et de ce palmarès : Asghar Farhadi a vu son film récompensé deux fois.

Côté discours, Houda Benyamina s’est distinguée par son énergie, son sens de la formule pour le moins frappant et son « you-you » à sa maman.

Arnaud Desplechin a rendu un bel hommage à Jean-Pierre Léaud qui lui-même a tenu un discours sobre et classe lorsqu’on lui a remis sa Palme d’or d’honneur.

Xavier Dolan, très ému, a choisi de citer Anatole France – « Je préfère la folie des passions à la sagesse de l’indifférence  » et de rendre hommage à son costumier récemment décédé ».

Ken Loach, lui, a tenu un discours très engagé. « Nous approchons de périodes de désespoir, dont l’extrême-droite peut profiter. Certains d’entre nous sont assez âgés pour se rappeler de ce que ça a pu donner. Donc nous devons dire qu’autre chose est possible. Un autre monde est possible et nécessaire. ».

 

Palme d'Or

  • Palme d’or : Ken Loach pour I Daniel Blake 

  • Grand Prix : Xavier Dolan pour Juste la fin du monde

  • Prix du jury : Andrea Arnold pour American Honey

  • Prix de la mise en scène : Olivier Assayas pour Personal Shopper et Cristian Mungiu pour Baccalauréat

  • Prix d’interprétation féminine : Jaclyn Jose dans Ma’ Rosa de Brillante Mendoza

  • Prix d’interprétation masculine : Shahab Hosseini pour Le Client (Forushande) d’Asghar Farhadi

  • Prix du scénario : Asghar Farhadi pour Le Client (Forushande)

  • Palme d’or d’honneur à Jean-Pierre Léaud

  • Caméra d’or : Divines de Houda Benyamina

  • Palme d’or du court-métrage : Timecode de Juanjo Gimenez

lauréats Cannes 2016

Autant dire que cette année, je me suis presque totalement trompée dans mes pronostics. Les voici pour ceux que ça intéresse !

mon palmarès

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :