[Cannes 2016] The Nice Guys de Shane Black avec Russell Crowe et Ryan Gosling

The Nice Guys avec Russell Crowe, Ryan Gosling, Kim Basinger, Margaret Qualley et Matt Bomer est passé hors compétition au festival de Cannes 2016. Le film de Shane Black est sorti simultanément, un dimanche, dans la France entière.

image010 (1)

J’ai attendu la soirée dédiée au festival de Cannes dans ma ville pour voir le film, et j’ai passé un bon moment en compagnie de ces deux détectives pas vraiment doués… Mais voici le synopsis et mon avis plus détaillé…

via GIPHY

Synopsis :

Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins « originales », leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées…

AVIS

nice guys

Avant de discuter de ces gentils garçons, ces « nice guys », parlons du réalisateur Shane Black.

Shane Black, c’est le réalisateur de Kiss Kiss Bang Bang, « buddy movie » doublé d’un film noir et déjanté qui a relancé la carrière de Robert Downey Jr et Val Kilmer.

Auteur du scénario d’un célèbre duo de policiers, L’Arme fatale, le scénariste devenu réalisateur a connu la consécration (commerciale) avec Iron Man 3 faisant de Robert Downey Jr  un héros drôle et fatigué, accro à son armure.

Black revient au duo mal assorti et au genre policier avec, cette fois, Russell Crowe et Ryan Gosling, tous deux assez nuls dans leur métier et amochés par la vie…

Le premier ne connait que la violence, sa principale occupation professionnelle étant de tabasser des gens contre de l’argent. Cependant, ce gros dur a le coeur tendre, il se pose des questions et voudrait faire quelque chose d’utile… Russell Crowe joue le désabusé avec naturel.

L’autre est un détective privé (de flair), souvent très alcoolisé, suite à la mort de sa femme. Leur personnage ont l’air plutôt glauques, et pourtant leur association contrainte et forcée est source de comédie. Ryan Gosling joue l’anti-héros typique, le « Dude »du Big Lebowski des seventies ! Un véritable bras cassé qui tombe – et tombe beaucoup- sur les indices et « les emmerdes ».

Les réparties sont excellentes, surtout que la fille du personnage de Ryan Gosling, Holly (joué avec aplomb par la jeune Angourie Rice), ajoute son grain de sel … Grain de sel (ou de sable) bienvenu dans ce film.
Le reste du casting est bien sympathique : on retrouve avec plaisir Kim Basinger, ou Matt Bomer...

Et si ce genre a été mille fois vu au cinéma, le fait que ce soit un duo de pieds nickelés aidé par une jeune fille de 13 ans qui mène l’enquête est plutôt réjouissant.

« Nice guys » bénéficie aussi d’un bel humour noir et de scènes d’action solides…  J’ai également trouvé que la reconstitution des années  70 à LA était très bien faite. Et surtout, le film ne manque pas de rythme : on ne s’ennuie jamais.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs. Oui, c’est un peu violent, mais c’est un polar :  il y a forcément des morts et des fusillades … 

Cependant l’humour présent désamorce un peu la violence des situations. et il y a un peu de nudité, sachant que la starlette disparue évoluait dans le milieu du cinéma porno.

Personnellement j’ai été beaucoup plus gênée, par exemple par le violence dérangeante de « the Hateful eight« . Et je préfère ce film à un autre, se passant globalement au même endroit et avec le même type de personnages : « Inherent Vice« . 

Au final, on passe un bon moment en compagnie des « Nice Guys ». On voudrait même les retrouver pour de nouvelles aventures. Ce qui devrait pouvoir se faire si l’on en juge le final…

THE NICE GUYS

Date de sortie 15 mai 2016 (1h 55min)
De Shane Black
Avec Ryan Gosling, Russell Crowe, Margaret Qualley

Ce film a été  présenté Hors-Compétition au Festival de Cannes 2016

Bande annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.