Le Genou de Claire
Compte rendu du FIFE 2015 – Les écrans de Claire
Menu Fermer

Compte rendu du FIFE 2015

Compte-rendu rédigé par Michèle sur le festival international du film d’environnement.

image

Entre le FFAST et le FIFE , mon cœur a balancé car les deux événements se déroulaient à la même date , du 3 au 10 février 2015 …

Donc , je n’ai  » fifé « qu’à moitié !

De toute façon, il semble impossible de voir tous les films de cette 32 ème édition du Festival international du film d’environnement, tant la programmation est riche , à moins de camper dans les locaux du Cinéma des Cinéastes ou d’avoir le don d’ubiquité …

Succès oblige , il n’est pas évident de pouvoir assister aux projections choisies ! Il faut rappeler que les séances sont gratuites (financées par nos impôts ).
Certaines salles du cinéma des Cinéastes sont petites et vite remplies !
Aussi , si on arrive à l’heure juste , on a peu de chances d’assister au programme de son choix.

Mais ce n’est pas grave car on va être amené à découvrir quelques perles sur lesquelles on aurait pas jeté son dévolu au premier abord …

Par exemple , un documentaire sur le » miel en banlieue » était très instructif , d’autant plus qu’il a été suivi d’un débat avec les apiculteurs ayant participé au film et les jeunes réalisateurs, Florent Kolandjian et Adrien Urbin. On apprend entre autres que les abeilles sont plus productives en ville qu’à la campagne et que le miel y est d’excellente qualité .

Parmi les belles surprises , un court métrage très touchant intitulé  » Prends moi  » sur l’amour entre handicapés , un film canadien d’Anais Barbeau – Lavalette et André Turpin.

Et puis, on ne regarde plus son téléphone portable de la même façon après avoir vu le poignant témoignage des ouvrières coréennes de Samsung, atteintes de pathologies parfois mortelles (et leur lutte incessante pour faire reconnaître ces maladies comme professionnelles ) !

De même, les chewing gum prennent un goût amer après avoir vu le documentaire canadien qui leur a été consacré (  »Dark side of the chew »de Andrew Nisker ).

Comme on dit couramment , il y en a pour tous les goûts, des courts, moyens et longs métrages, des fictions et des courts métrages d’animation pour les »jeunes pousses « , un atelier philo, un atelier découverte des fruits et légumes.

On peut même assister à des avant- premières : » Les contes de la mer » d’ Aleksandra Zareba , Ignacio Ruiz , Gabriela Alguero et Partel Tall et « Fort McMoney : votez Jim Rogers » de David Dufresne. Pour plus d’informations sur ce documentaire cliquez ici : http://www.fortmcmoney.com/

C’est donc un beau festival accessible à tous, qui gagne à être connu…

il faut préciser qu’un ou deux cinémas par département d’Île de France se joignent à cet événement.

Michèle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :