Le Genou de Claire
[Avis] CORPORATE avec Céline Sallette et Lambert Wilson – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Avis] CORPORATE avec Céline Sallette et Lambert Wilson

Le mal-être au travail est un thème récurrent au cinéma … Citons le classique « Les Temps Modernes » ou les récents « Carole Mathieu » et ‘ la Loi du Marché‘. « Corporate » est le premier film de Nicolas Silhol : une oeuvre qui s’inscrit dans la tendance du film social français contemporain. Evaluation tout à fait subjective dans les lignes qui suivent…

(c) Diaphana

Synopsis Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ? (in DP)

Corporate (avis express) : « Dans l’open space personne ne vous entend crier – ou pleurer. »


Corporate commence par un séminaire à la montagne et enchaîné presque sans transition par un suicide d’employé sur son lieu de travail. Le lieu de travail en question ?  Une grosse boîte internationale où l’on parle en franglais à longueur de journée.
Automatiquement on pense aux événements survenus à France Télécom.
En même temps, on nous avait prévenus dès les premières minutes : « Les personnages sont fictifs mais les méthodes de management sont réelles. »

Corporate est un film à mon avis marquant et je suis particulièrement sensible au sujet de l’injustice et du harcèlement moral…

On y représente bien le cynisme du monde du travail et la tyrannie du management dans toute son horreur.

Les loi du silence et du marché règnent, chacun doit se contrôler, se montrer sous son meilleur jour,  être proactif, sous peine d’être viré et ne plus gagner un salaire … (« Le salaire de la peur » ?)

L’ambivalence de certains managers, DRH, et gestionnaires de ressources humaines apparaît au grand jour :  ils sont souvent entre le marteau et l’enclume, à la fois victime d’un système et bourreaux, comme le personnage d’Emilie.
Les dialogues sont bien vus – j’ai « ri jaune »à plusieurs reprises…

Les acteurs, parfois à contre-emploi, sont tous bons, aucune erreur de casting !
Dans le rôle de la « killeuse » Emilie, Céline Salette est à la fois forte et faible, son revirement est peut-être un peu brusque, mais c’est un personnage intéressant tout à sa culpabilité…
Le personnage de Lambert Wilson est moins contrasté.
Quant à Stéphane De Groot, il est assez étonnant et ambigu.
Enfin , Violaine Fumeau interprète une inspectrice du travail qui fait son travail consciencieusement, ni héroïque, ni pourrie.

Il y a un vrai suspens sur l’issue de ce thriller social.
Emilie, la DRH, parlera- t – elle ou non ? Sera – t elle licenciée ? Promue ? Reconnue coupable d’homicide involontaire ? Sera -t elle condamnée par sa direction, ses collègues ou la justice ?
To be corporate or not to be, that is the question for Emilie. Notre anti-héroïne est bilingue au travail comme à la maison, son compagnon est anglais et au chômage, car il s’occupe de leur enfant… Ironie du sort: la famille a quitté l’Angleterre, le mari a renoncé à sa carrière pour qu’Emilie puisse intégrer ce poste à hautes responsabilité…

La mise en scène de Nicolas Silhol est plutôt classique malgré des essais de sortir un peu du cadre.Il est appréciable qu’il n’y ait pas de musique superflue, cela renforce le côté réaliste du film.
C’est aussi un bel hommage au métier d’inspecteur du travail… Peut-être que cela créera des vocations ?

Dommage que la fin tombe un peu dans la facilité, même si le final semble être la promesse d’une certaine justice, il reste un peu inconcevable.

Au final, même s’il ne révolutionne pas le genre, Corporate est un film prenant. Il est assez révélateur des maux qui rongent le monde du travail.
Autre bon point : la représentation de la profession d’inspecteur du travail, métier peu montré au cinéma.

 de Nicolas Silhol
Avec :   Céline Sallette, Lambert Wilson, Violaine Fumeau, Stéphane De Groodt, Alice de Lencquesaing…
Durée : 1h35
Date de sortie : 5 avril 2017
Nota bene : je parlerai de vive voix de « Corporate » sur Séance radio demain soir entre 19h et 20h.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :