Le Genou de Claire
[Documentaire] CINEAST(E)S & CINEASTES de Julie Gayet et Mathieu Busson sur CINE+ EMOTION et en VOD – Les écrans de Claire
Menu Fermer

[Documentaire] CINEAST(E)S & CINEASTES de Julie Gayet et Mathieu Busson sur CINE+ EMOTION et en VOD

CINEAST(E)S et CINEASTES seront diffusés sur CINE+ EMOTION le 29 septembre prochain et seront également disponibles en vidéo à la demande. Ce deux documentaires interrogent des réalisatrices et réalisateurs sur cette question : « le cinéma a-t-il un sexe ? »

J’ai eu la chance de voir les deux volets, à peu de temps d’intervalle.

Julie Gayet et Géraldine Nakache dans-Cinéastes © Ciné + et Tournez s’il vous plaît

Le documentaire  » Cinéast(e) » interrogeant les femmes cinéastes- fut visionné sur tablette grâce à l’offre estivale « Summer to go » de Canalsat et Myciné+ ; l’autre, « Cinéastes »,  interviewant des réalisateurs de sexe masculin, dans le cadre d’une projection privée en présence de Julie Gayet, de son co-réalisateur Mathieu Busson, des producteurs (« Tournez s’il vous plaît ») , mais aussi de Mathieu Demy et Eric Toledano.
Pour la petite histoire, ce soir-là, j’ai pu saluer et poser une question à Julie Gayet et Mathieu Buisson ( Ont – ils interrogés des garçons à la Femis ?).
Julie Gayet m’a dit que oui, et que c’était dans le film, alors que Mathieu Busson m’a assuré que non – en fait, ils n’ont pas gardé ces images.  Dans tous les cas,  je trouve qu’un format de 80 minutes est suffisant.

Les deux opus se complètent parfaitement.

Ce qui est drôle, c’est que les femmes semblaient préparées à débattre ou habituées à débattre de la question du genre dans le cinéma, à parler de parité, voire de misogynie envers les femmes cinéastes. Alors que les hommes semblent désarçonnés par la question …

Je dois dire que le documentaire « Cinéastes » m’a plus fait rire que « Cinéast(e)s« .

Par exemple, Mathieu Amalric, qui confesse, le regard coquin et gourmand, aimer être un homme – objet du désir « choisi » par une femme cinéaste. Ou encore, quand le duo Toledano et Nakache taquinent à distance Charlotte Gainsbourg en imitant Yvan Attal. Cependant, certains témoignages ( venant de femmes ou d’hommes) sont édifiants  et révélateurs de la misogynie  existant encore dans le milieu du septième art.

Ce qui est amusant, c’est de constater que la personnalité des cinéastes ressemblent à leur cinéma.
Julie Gayet crée un lien de confiance avec les réalisatrices et les réalisateurs :  elle a travaillé avec eux, elle porte un regard de femme et d’artiste sur le cinéma. Le cadre informel de cette discussion  fait que les réalisateurs se livrent à cœur ouvert, naturellement sans peur de laisser une mauvaise image. On est loin d’un interview classique ou d’une masterclass.

Petit bémol, la démarche « amateuriste » revendiquée par Julie Gayet et Mathieu Buisson sur le fond a un légèrement touché la forme. On note dans « Cinéastes » des problèmes de son qui empêchent de bien entendre les échanges. Je pense surtout à l’entretien avec Bertrand Blier. Cependant, cela ne gâche pas du tout notre plaisir à écouter parler de cinéma.

Enfin, Julie Gayet, dans les deux documentaires,  rend hommage à Alice GUY-BLACHE (1873-1968) première femme cinéaste au monde, ayant introduit la fiction dans le septième,  totalement oubliée  et ignorée, même sur les banc de la Fémis . Julie Gayet était en effet allée à la rencontre d’étudiantes de l’école dans Cinéast(e)s.

Le format est attrayant, le concept bon…  Lors de la projection privée, on a plaisanté en parlant d’un troisième opus, cette fois consacrée aux couples de réalisateurs. Pourquoi pas ? Après tout, on voit bien le réalisateur Dominique Abel et la réalisatrice Fiona Gordon dans « Cinéastes ».


Vous l’aurez compris, tout cinéphile, quelque soit son sexe, sera intéressé par ces deux documentaires.

  •  VIDEOS
    Découvrez les deux bonus exclusifs  (La parité – Etre réalisateur) et le film de la projection privée.
 (où on me voit mais je ne vous dirai pas où )

 

CINEASTES
INÉDIT – UNE PRODUCTION ORIGINALE CINÉ+
Documentaire réalisé par Julie Gayet et Mathieu Busson
MARDI 29 SEPTEMBRE 2015 À 20H45

Deux ans après le premier opus, dix-sept réalisateurs français se prêtent au jeu de l’entretien, répondant à la même question que leurs homologues féminines : le cinéma a-t-il un sexe ?

Intervenants : Mathieu Amalric, Jacques Audiard, Luc Besson, Bertrand Blier, Jérôme Bonnell, Thomas Cailley, Arnaud Desplechin, Bruno Dumont, Guillaume Gallienne, Arthur Harari, Michel Hazanavicius, Cédric Klapisch, Claude Lelouch, Emmanuel Mouret, Olivier Nakache et Éric Toledano, Bertrand Tavernier.

Précédé, à 19H15, du premier opus, CINÉAST(E)S , le documentaire consacré aux réalisatrices.

CINE+ EMOTION – 29 septembre
19H15 – CINÉAST(E)S
73 min – 2013

Pour la première fois, une vingtaine de réalisatrices françaises sont réunies devant la caméra de Julie Gayet et Mathieu Busson, s’exprimant sur l’exercice de leur métier et sur la place qu’elles occupent dans le cinéma. Elles répondent à cette question cruciale : le cinéma a-t-il un sexe ?

Intervenantes : Mona Achache, Lisa Azuelos, Josiane Balasko, Valeria Bruni Tedeschi, Julie Delpy, Lola Doillon, Valérie Donzelli, Pascale Ferran, Nicole Garcia, Mia Hansen-Løve, Noémie Lvovsky, Sophie Letourneur, Patricia Mazuy, Tonie Marshall, Yolande Moreau, Géraldine Nakache, Katell Quillévéré, Brigitte Roüan, Céline Sciamma, Agnès Varda, Rebecca Zlotowski.
Rediffusion samedi 10 octobre 2015 à 20H45

Disponible également sur CINE+ A LA DEMANDE

 PLUS D’INFORMATIONS SUR CINE+

www.cineplus.fr/

Page officielle. vous y trouverez notamment « L’émission Tous Cinéma »
www.facebook.com/cineplus.fr
https://twitter.com/mycineplus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :