[Documentaire] LES CHEMINS DE COMPOSTELLE de Lydia B.Smith

« Chaque année, entre 150 000 et 300 000 personnes décident d’emprunter le Chemin de Compostelle. Ce film raconte l’histoire de 6 d’entre eux.
Marchant des centaines de kilomètres avec pour seule compagnie la nature et leurs pensées, les personnages sont forcés de mettre de côté tout confort et sont confrontés à leurs peurs et leurs doutes. »
(extrait du synopsis officiel)

Le 7 octobre prochain, irez-vous au cinéma découvrir le documentaire « LES CHEMINS DE COMPOSTELLE » de Lydia B.Smith ? Michèle a fait le déplacement et nous livre son avis.

affiche chemins de compostelle

 

AVIS
« Six pèlerins en quête de sens » : un sous- titre bien adapté pour ce documentaire très bien mené sur ces marcheurs aux motivations différentes.

Le film décrit le parcours de 800 km du  » Camino francès  » qui démarre à Saint Jean Pied de Port en France et qui passe par Pampelune , Logrono , Burgos , Léon , Santiago … jusqu’à Saint Jacques de Compostelle .
Ce qui donne lieu à des paysages très variés et bien mis en valeur par une photographie soignée.

Il faut plutôt être en forme physiquement pour accomplir ce long et éprouvant chemin traversant quatre régions d’Espagne.
Pourtant tous les pèlerins ne sont pas de grands sportifs et ne bénéficient pas d’une santé inébranlable.

On comprend pourquoi la réalisatrice, Lydia B Smith retient- entre autres – notre attention sur Tatiana qui fait le pèlerinage avec son fils Cyrian, âgé de 3 ans.
Il est vraiment surprenant de voir cette jeune mère, affublée d’un gros sac à dos, poussant et tirant, sur des sentiers souvent rocailleux, pendant un mois une poussette ( j’ignore de quelle marque est cet engin mais cette poussette est d’une résistance remarquable ! ) et entraînant son enfant si jeune dans cette aventure physique et spirituelle.

tatiana

Si Tatiana est l’incarnation d’une foi chrétienne inébranlable, on doit reconnaître à ce documentaire la faculté d’entendre rarement prononcer le nom de Dieu.

Car s’il s’agit à l’origine d’un pèlerinage chrétien ( dont le but était de se faire pardonner ses péchés ), le chemin de Compostelle attire de plus en plus des personnes de toutes confessions, de toutes générations et de toutes origines.

Parmi les portraits présentés par la documentariste, Tatiana est française, Samantha, originaire du Brésil, réside au Royaume Uni. Wayne vient du Canada , Anne Marie « Misa  » du Danemark, Annie des USA et Tomas du Portugal.

En regardant ce film, on se dit qu’il y a peu d’occasions dans la vie actuelle où l’on peut échanger, du matin au soir, pendant plus d’un mois avec des inconnus ou des proches , sans la présence de nouvelles technologies.

Ce temps de pure communication permet parfois de développer chez certains pèlerins une belle relation d’amitié ou même d’amour.

Le confort et l’élégance ne sont pas à l’ordre du jour dans ce périple.
Mais la générosité et la solidarité sont au rendez-vous …

Certains refuges sont éclairés à la bougie. Les ampoules envahissent les pieds , les cheveux sont ternes et le maquillage absent.
Les nuits ne sont pas toujours récupératrices à cause de la très grande promiscuité.

Certains racontent avec humour et tolérance leurs nuits écourtées à cause du ronflement intempestif de leurs voisins.

Malgré tous ces inconvénients, ces gens sont souriants et souvent rayonnants.

Leur volonté d’arriver jusqu’au bout du chemin est impressionnante même si leur corps souffre.

Certains de leurs témoignages sont particulièrement touchants.

Quand ces pèlerins atteignent leur but, on a vraiment envie de partager leur émotion car il n’y a pas de chiqué dans cette situation.

Cette leçon d’humanité apporte un peu d’espoir et de paix dans un contexte cinématographique et un monde marqués par la violence.

Ce documentaire très réussi a déjà reçu plusieurs récompenses aux États-Unis.

documentaire les chemins de compostelle

Pour aller plus loin, pourquoi ne pas regarder une fiction sur le même thème ? A savoir , »the Way, la route ensemble » de et avec Emilio Estevez, avec Martin Sheen comme acteur principal.

 

« LES CHEMINS DE COMPOSTELLE »
de Lydia B .Smith
Sortie le 7 octobre 2015

durée : 84′

AVANT-PREMIERE à Paris

Dans le cadre des « Dimanches de la Connaissance »
DIMANCHE 4 OCTOBRE – 13H // au Publicis Cinémas
129 av. des Champs Elysées 75008 Paris – M° Etoile // Réservations sur fnacspectacles.fr
en présence de Patrick BURENSTEINAS, Alchimiste

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.