Menu Fermer

[Dossier] Ray BRADBURY, sa vie, son œuvre…


J’ai choisi de faire une bibliographie de Ray Bradbury car 2020 s’avère être l’année du centenaire de la naissance de cet écrivain.
Ray Bradbury était un auteur prolifique ; il a créé des œuvres sur différents thèmes et supports, mais il est surtout connu pour ses romans de science-fiction. La première partie concerne les ouvrages écrits par ses soins, la seconde ses contributions pour le petit et le grand écran cinéma et la dernière partie est une sélection de textes le concernant.
Mais avant de dévoiler cette bibliographie sélective, je vous propose une biographie de Ray Bradbury…
Bonne lecture !

BIOGRAPHIE DE RAY BRADBURY

Ray Bradbury © Alan Light (Flickr) via L’internaute

Ray Douglas Bradbury est un écrivain américain, référence du genre de l’anticipation.
Né le 22 août 1920 à Waukegan (Illinois, nord des Etats-Unis), Raymond Douglas Bradbury est le fils d’un père technicien et d’une mère d’origine suédoise. Sa nouvelle Script est publiée dans une revue de science-fiction lorsqu’il a 17 ans.

Auteur prolifique (cinq cents nouvelles, une trentaine de romans, des contes, des poèmes), on lui doit aussi de nombreuses pièces de théâtre et des scénarios pour le cinéma, comme Moby Dick (1956) pour John Huston, ou pour la télévision, notamment La Quatrième dimension et des épisodes de Alfred Hitchcock Présente.

Ray Bradbury est célèbre pour ses nombreuses œuvres de science-fiction, ayant une préférence pour l’anticipation (sous-genre de la science-fiction). Il est particulièrement connu pour les « Chroniques Martiennes », écrites en 1950, « L’homme illustré », un recueil de nouvelles écrit en 1951 et surtout pour son roman de dystopie: « Fahrenheit 451 », publié en 1953. En 1954, il reçoit le Prix Hugo du meilleur roman pour ce roman.
Bradbury est également l’auteur des « Pommes d’Or du Soleil ».

Ray Bradbury ne s’est jamais limité à un genre ou un type de narration : il a en effet écrit des polars, de la fantasy, du fantastique, des scénarios, du théâtre, des essais, des autobiographies romancés …

C’est volontairement que Ray Bradbury entend se limiter à l’approfondissement de certains thèmes privilégiés comme la nostalgie de l’enfance, la défense de l’individu ou la critique de la science. Une telle attitude fait de lui un isolé au sein de la science-fiction. Bien qu’il soit leur contemporain, il a peu d’affinités avec des auteurs de « l’âge d’or » comme Asimov, Heinlein ou Van Vogt ; il ne s’est jamais véritablement soucié de respecter strictement les canons d’un genre qui n’est pas, au fond, le sien, car il reste avant tout un auteur fantastique. Il a d’ailleurs exprimé à plusieurs reprises que si Fahrenheit 451 pouvait être considéré comme un livre de science-fiction, ses autres œuvres relevaient davantage du genre de la fantasy.

Jean-Paul MOURLON, « BRADBURY RAY – (1920-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis-edu.com.faraway.parisnanterre.fr/encyclopedie/ray-bradbury/ 

Ray Bradbury, même s’il semblait s’en défendre, était bien un pilier,une valeur sûre, voire le mètre étalon de la science-fiction… Même si son oeuvre dépassait ce genre.

Selon l’écrivain de science-fiction Christian Lehmann, « Ray Bradbury était le plus grand conteur de science-fiction,(..) le plus grand conteur de tous les temps ».
(Source : Podcast « C’est plus que de la SF », interview de Lloyd Chéry, lundi 11 mai 2020.)


Preuve s’il en est de son influence et de sa créativité, les projets d’adaptations au cinéma et à la télévision de son œuvre continuent à affluer pour le centenaire de sa naissance…

Prix, mises à l’honneur et récompenses

Voici quelques prix reçus par Ray Bradbury :

Hugo Award, Best Novel,1954 ; World Fantasy Award 1977 (Life Achievement) ;Bram Stoker Award 1988 (Life Achievement) ; Nebula Award 1989 (Grand Master) ; International Horror Guild Award 1998(Living Legend) ; Bram Stoker Award 2002 (Superior Achievement)…
Un prix a été créé en 1992, en son nom. Ce prix récompense l’excellence d’une œuvre dramatique présentée au cinéma, à la télévision, sur internet, à la radio ou encore au théâtre. Décerné par un regroupement d’auteurs de science-fiction, le « Science-fiction and Fantasy Writer of America », ce prix remplace celui de « Nebula du meilleur scénario » qui datait de 1973.
En 2002, Ray Bradbury a reçu la médaille de la « National Book Fondation », puis le 1er avril de la même année, l’auteur s’est vu attribuer la 2193 ème étoile du « Walk of Fame » à Hollywood.

Petite anecdote pour finir : le 22 août 2012, la NASA a nommé en son honneur l’atterrissage effectué par le robot « Curiosity » sur Mars: « Bradbury Landing » (« Zone d’atterrissage Bradbury »).


Mes sources :

ROMANS ET NOUVELLES DE RAY BRADBURY (Sélection)

Ray Bradbury étant un auteur très productif, il a fallu opérer des choix. Ont été mis de côté, par exemple, les œuvres difficiles à trouver en France, dont la commercialisation a été arrêtée, ou encore les ouvrages fruits d’une collaboration avec d’autres auteurs.

En ce qui concerne la présentation des références : la date entre parenthèses est la date de première publication, en langue anglaise.

Romans de Ray Bradbury

* FOCUS   : Fahrenheit 451


Fahrenheit 451 est un classique de science-fiction dystopique de Ray Bradbury publié en 1953 aux États-Unis. Il paraît en France en 1955. Le livre a obtenu le prix Hugo du meilleur roman 1954.

"Le titre fait référence au point d'auto-inflammation, en degrés Fahrenheit, du papier. Cette température équivaut à 232,8 °C." 

L'histoire se passe dans un lieu et une période indéfinie dans une société a priori parfaite et obsédée par les écrans. Le héros, Guy Montag est un pompier mais il a pour mission de détruire les livres qui sont devenus interdits en les brûlant… Guy va remettre en cause sa mission et découvrir la lecture, se mettant en grand danger.
Ce roman est une critique du maccarthysme et une déclaration d'amour aux livres et à la culture. C'est une contre-utopie car la société où vit Montag est une société apocalyptique, les gens sont contrôlés, divertis à coups d'images et de drogues,  réprimés,  les sentiments forts comme l'amour, mais aussi le libre arbitre semblent avoir disparu au nom du bonheur et d'une société" parfaite ". 
Fahrenheit 451 a été adapté au cinéma par François Truffaut et également très récemment en série télévisée - cf seconde partie de ce dossier. 
C'est un roman incontournable de la science-fiction, au thèmes forts et modernes même s'il est paru il y a presque 70 ans.
Fahrenheit 451 © Gallimard

  • L’Arbre d’Halloween (1972). Gallimard, 2015. 176 p. Folio SF, n° 525.
  • La Baleine de Dublin (1992).*
    Denoël, 2018. 416 p. Empreinte.
    Volume 3 (le dernier) de l’autobiographie romancée de Ray Bradbury .
  • Fahrenheit 451 (1953) *
    Gallimard, 2018. 224 p. Folio SF, n° 3.
  • Le Fantôme d’Hollywood (1990) *
    Denoël, 2017. 448 p. Empreinte. Volume 2 de l’autobiographie romancée de Ray Bradbury.
  • La Foire des ténèbres
    Gallimard, 2006. 416 p. Folio SF, n° 262.
  • Il faut tuer Constance (2002)*
    Denoël, 2004. 240 p. & d’ailleurs.
  • La Solitude est un cercueil de verre (1985) *
    Denoël, 2017. 384 p.Empreinte. (Volume 1 de l’autobiographie romancée de Ray Bradbury).
  • Le Vin de l’été (1957)*
    Denoël, 1977. 290 p. Relire.
* FOCUS 1  : romans autobiographiques

Dans les années 1990, Ray Bradbury, alors âgé de soixante- dix ans, rédige un cycle de romans autobiographiques. 
Il s'agit d'une trilogie comprenant :
1 /  La Solitude est un cercueil de verre
2 /  Le Fantôme d'Hollywood
3 /  La Baleine de Dublin

Dans le premier volume à l'ambiance de roman noir, Bradbury se met en scène dans sa jeunesse, auteur de S.F. débutant et détective amateur. 
Dans le second volume, Ray Bradbury poursuit son autobiographie imaginaire sur fond de polar à l'usine à rêves, Hollywood... 
Enfin, dans le dernier volume, Bradbury raconte son voyage à Dublin et sa rencontre artistique avec deux monstres : le réalisateur John Huston et la légendaire baleine Moby Dick … Ray Bradbury doit en effet écrire le scénario du film Moby Dick mis en scène par Huston, à partir du roman de Melville.
© Denoël
* FOCUS 2 :  Il faut tuer Constance ( titre original : Let's All Kill Constance)
Ce roman est une sorte d'autobiographie imaginaire doublée d'un roman noir.  
Voici un extrait de la quatrième de couverture : 
"Par une nuit de tempête, un romancier en panne d'inspiration reçoit l'étrange visite de Constance Rattigan, une actrice mythique. Elle se sent persécutée. Pour preuve, ce « livre des morts » déposé devant chez elle et dans lequel sont énumérées les personnalités défuntes qu'elle a connues autrefois, ainsi que le nom de morts à venir. Elle figure sur cette liste…"
Ce qui est intéressant, c'est qu'on peut considérer que c'est ce livre écrit en 2002 qui termine véritablement le cycle écrit vingt ans plus tôt et dédié à Constance Rattigan, actrice hollywoodienne apparue dans La solitude est un cercueil de verre et Le Fantôme d'Hollywood (voir focus 1). Ce roman peut tout à fait se lire de manière indépendante.
Le Vin de l'été * a également un aspect autobiographique, mais beaucoup moins prononcé (cf focus 3 ci-dessous).
* FOCUS 3 : Le Vin de L'Été (titre original : Dandelion Wine).

Le Vin de l'été est un roman en partie autobiographique. 
Ray Bradbury s'inspire de sa propre enfance pour narrer les aventures d'un jeune garçon de douze ans, Douglas Spaulding. Une suite inédite en France a été publiée : elle raconte les premiers émois sexuels du héros.

Le livre a fait l'objet d'une adaptation pour la télévision russe. Un projet de film devrait voir le jour en 2021.

Le Vin de l'été est un roman « fix up », c'est -à- dire un roman constitué de nouvelles précédemment parues individuellement, et reliées par des textes de liaisons. 
A noter que les chapitres de la traduction en français ne portent pas de titre.
Cette pratique de collage de textes était courante à l'époque, en particulier chez les auteurs de littérature de l'imaginaire, les nouvelles étant souvent publiées dans des magazines.

Voilà en tout cas une parfaite transition vers les nouvelles de Ray Bradbury.
Le Vin de l’Eté © Denoël

Recueils de nouvelles et pièces de théâtre de Ray Bradbury

* FOCUS 1 Chroniques martiennes 
(titre original : The Martian Chronicles).

« So Martian Chronicles is not science fiction, it’s fantasy. It couldn’t happen, you see? » 
cf page Wikipédia de Ray Bradbury en anglais. 
"Chroniques martiennes conte l'histoire des premiers colons Terriens vers la planète Mars. La très ancienne civilisation martienne, sur le déclin, finit par disparaître devant l'arrivée massive des humains. À cause d'une guerre qui se déclare sur leur planète d'origine, les Terriens repartent et abandonnent Mars, à l'exception d'une poignée d'entre eux. "
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Chroniques_martiennes :

Chroniques martiennes est l'une des œuvres les plus connues de  Ray Bradbury. De  l'avis de l'auteur lui- même ce n'est pas de la science fiction mais de la fantasy.
Il s'agit en fait d'une série de nouvelles de Ray Bradbury parues dans différents magazines,  réunies et publiées en 1950 sous le titre de Chroniques martiennes.l  Ce livre est publié en France pour la première fois aux éditions Denoël en 1954 dans la collection « Présence du futur » dont il est le premier numéro. il a été réédité de nombreuses fois, il existe une édition bilingue  anglais français et le Le Livre de poche a publié le texte en anglais dans sa collection « Lire en anglais» .
Chroniques martiennes © Folio SF
…mais à part ça, tout va très bien (1996)
Denoël, 1997. 304 p. Présences n° (37).
A l’ouest d’octobre (1988) Denoël, 1999. 334 p. Présence du futur, n° 500.
Bien après minuit (1976)
Denoël, 1998. 258 p. Présence du futur, n° 248.
Celui qui attend et autres nouvelles (1995)
Librio, 2005.100 p. SF-Fantastique, n° 59
Chroniques Martiennes (1950),
Gallimard, 2001. 336 p. Folio SF.
La Colonne de feu (1975) Denoël, 1987.180 p. Présence du futur, n° 268
De la poussière à la chair – Souvenirs d’une famille d’immortels (2001)
Gallimard, 2006. 224 p. Folio SF, n° 251.
Les Garçons de l’été (2002)
Flammarion, 2004. 364 p. Imagine, n° 49
L’Heure H et autres nouvelles (1996) Flammarion, 1996. 96 p. Étonnants classiques, n° 2050
Histoires de dinosaures (2003)
Gallimard Jeunesse, 2004.160 p.
L’Homme brûlant et autres nouvelles (2000) Flammarion, 2000. 94 p. Étonnants classiques
L’Homme illustré (1951)
Gallimard, 2005.352 p. Folio SF, n° 218
Je chante le corps électrique (1969) Denoël, 1986. 356p. Présence du futur, n° 126
Léviathan 99 (2004/2007) Gallimard, 2013. 528 p. Folio SF, n° 447
Les Machines à bonheur (1964)
Gallimard, 2008. 480 p.Folio SF, n° 312
Le Meilleur des mondes possibles (2010) Gallimard, 2010. 124 p. Folio 2€, n° 5062
Meurtres en douceur et autres nouvelles (2004) Gallimard, 2004, 110 p. Folio 2€, n° 4143 Monstrueusement vôtre (1984)
Christian Bourgeois, 1990. 304 p.
Le Pays d’octobre (1955) Denoël, 2000. 320 p. Présence du futur, n° 20.
Les Pommes d’or du soleil (1953) Gallimard, 2011, 352 p. Folio SF, n° 401
Théâtre pour demain… et après (1972)
Denoël, 1987.194 p. Présence du futur, n° 168
Train de nuit pour Babylone (1997) Gallimard, 2001. 352 p. Folio, n° 3572
Un coup de tonnerre (1973) Gallimard Jeunesse, 1999. 196 p. Folio junior Edition Spéciale, n° 664
Un dimanche tant bien que mal (1976)
Denoël, 1999. 192 p. Présence du futur, n° 272
Un remède à la mélancolie (1959) Gallimard, 2012, 320 p. Folio SF, n° 429

BONUS : FOCUS sur un recueil d’essais : “Le Zen dans l’Art de l’Écriture” (Titre original : Zen in the art of writing)

Le Zen dans l’Art de l’Écriture (1989) ANTIGONE14, 2016, 206 p.

Ce recueil est sous-titré “Essais sur la créativité”.


Extrait de la quatrième de couverture :


“Dans ces douze essais dédiés à l’art d’écrire, Ray Bradbury le confirme : non content d’être l’un des auteurs les plus originaux et les plus novateurs du XXe siècle, il est également l’un de ceux qui a le plus cherché à partager son bonheur d’écrivain et à transmettre ce qu’il considérait comme les clefs les plus essentielles de son exceptionnelle créativité.Prodiguant conseils et recommandations pratiques par référence à son propre cheminement, l’auteur de Fahrenheit 451 s’adresse à tous les écrivains, débutants ou confirmés : comment libérer sa créativité ? Comment accéder à sa propre richesse intérieure ? Comment la laisser s’exprimer sans la brider, la déformer, la tuer ? Bradbury propose sa méthode, l’illustre de sa propre expérience, et montre la voie.”

Le Zen dans l’Art de l’Écriture © Antigone14
Le Zen dans l’Art de l’Écriture © Antigone14

Mes sources :
Voici la liste des sites auxquels j’ai eu recours pour la bibliographie et biographie de Bradbury, les focus sur certaines œuvres et les couvertures des romans…

CINEMA ET TELEVISION : RAY BRADBURY A L’ECRAN

Ray Bradbury a écrit des scénarios pour le cinéma, comme celui de Moby Dick (1956, d’après « Moby Dick » d’Herman Melville) pour John Huston, mais aussi pour la télévision, notamment pour la célèbre série La Quatrième dimension et des épisodes de Alfred Hitchcock Présente.

Ses romans cultes ont aussi été adaptés pour le grand écran et parfois le petit. Récemment Fahrenheit 451 a été adaptée en série télévisée par Ramin Bahrani (99 homes), avec Michael B. Jordan (Black Panther, Creed), Michael Shannon (99 homes,The Shape of Water) et Sofia Boutella (Kingsman) en têtes d’affiche.

Certaines œuvres sont actuellement en cours d’adaptation ou en projet…Par exemple un remake de l’Homme tatoué par Zack Snyder …. A suivre donc !

Voici en attendant une sélection de DVD ou Blu-ray.

Fahrenheit 451 (date de la première sortie au cinéma : 1966)

TRUFFAUT, François (réalisateur). Fahrenheit 451. 2014. TF1 [ed.]. Blu-ray [DVD] (adaptation)
Note : Je trouve que le film a un peu vieilli… J’ai malgré tout aimé l’ambiance du film… et le message. Il est difficile de reconnaître la patte de François Truffaut.

Les chroniques martiennes (1979/1980)

ANDERSON, Michael (réalisateur). Ray Bradbury’s « The Martian chronicles » = Les chroniques martiennes. 2013. LCJ Editions [éd., distr.] [DVD]. (adaptation)

Le météore de la nuit (1953)

ARNOLD, Jack (réalisateur). It came from outer space = Le météore de la nuit. 2013.Universal [éd., distr.]. [DVD]. (adaptation)

La quatrième dimension (série télévisée – saison 4 réalisée en 1958 – scénario écrit par R.Bradbury.)

SERLING, Rod (réalisateur). The Twilight Zone. Saison 4 = La quatrième dimension : la série originale : l’intégrale. 2008.Universal [éd.].[DVD].

Moby Dick (1956)
(Scénario écrit par Bradbury)

HUSTON, John (réalisateur). 2017. Rimini Editions [ed.] [DVD].

Un classique ! Avec le toujours impeccable Grégory Peck !

L’Homme tatoué (1969)
( Adaptation de « L’Homme illustré ».)

SMIGHT, Jack (réalisateur).The illustrated man = L’Homme tatoué. 2006. Warner Home Video [ed.] [DVD].

On parle de ce film dans Once Upon a Time in Hollywood de Tarantino (publicité à la radio… Toute une époque !

Mes sources (lisez ces 3 articles qui sont bien plus complets que ma sélection) :

ÉCRITS SUR RAY BRADBURY

Bifrost n°72: Ray Bradbury : sculpteur de rêves.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Ray Bradbury et son œuvre, je vous propose quelques ouvrages et articles.

Articles

LORRAIN, François-Guillaume. Les Brasiers de la colère. Le Point Pop hors-série : Les chefs-d’oeuvre de la science-fiction. Mythes. Origines. Influences., octobre 2018, pp.48 -53.

CURVAL, Philippe. Ray Bradbury, le voyageur d’octobre, Magazine littéraire, nº 274, février 1990,pp ( entretien avec R.Bradbury.)

MOURLON, Jean-Paul « BRADBURY RAY – (1920-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL :http://www.universalis-edu.com.faraway.parisnanterre.fr/encyclopedie/ray-bradbury/ (Biographie)

Revues

Bifrost : Ray Bradbury : sculpteur de rêves. 2013, n° 72. 192 p.


“Ce dossier sur Ray Bradbury, auteur de science-fiction qui a beaucoup influencé la littérature générale, auteur entre autres de Fahrenheit 451 et des Chroniques martiennes, réunit un guide de lecture, diverses études sur son oeuvre, un entretien avec l’écrivain et deux récits inédits.”

Source: Electre https://www-electre-com ©Electre 2020. 

Livres sur l’auteur / analyses de ses œuvres

ERRE, Michel. Chroniques Martiennes. Pédagogie Moderne, 1983, 80 p. Lectoguide, n° 1
Étude d’une œuvre – Livre pédagogique à l’attention des professeurs et des élèves

RENOTTE, Guy. (Etude sur) Ray Bradbury : Fahrenheit 451. Ellipses, 2014, 112 p. Résonances.

Une approche et une étude de l’oeuvre de Ray Bradbury : le contexte de sa création, des éléments de biographie de l’auteur, l’étude des personnages, la structure de l’oeuvre, des analyses thématiques, une préparation pour l’examen et des sujets corrigés.
Première publication : Etude sur Ray Bradbury, Fahrenheit 451 (2006)
Public : 1ere générale “

Source: Electre https://www-electre-com ©Electre 2020.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :